Itinéraire pour 1 mois au Japon : de Tokyo à Aomori

Itinéraire pour 1 mois au Japon : de Tokyo à Aomori

Itinéraire pour 1 mois au Japon

Un mois de voyage peut paraître long pour certains. Pour moi, c’est l’idéal pour profiter comme il se doit de son séjour : on n’organise pas son voyage avec une liste de case à cocher dans un temps imparti, mais comme une grande fresque où l’on vient poser des temps de repos, de détente, et des « on verra bien sur place ! », choses que j’apprécie tout particulièrement dans mes voyages, car même si j’aime organiser, j’aime tout autant les surprises.

Pour autant, il est évident que voyager comme cela est bien plus encadré que de voyager au Japon en van aménagé : tous les déplacements sont organisés à l’avance, puisqu’il faut bien réserver les hôtels.

Dans le cadre de ce séjour en plein mois d’août 2023, j’ai réfléchi l’itinéraire sur la base d’un objectif très clair : fuir la chaleur de l’été en se dirigeant vers le nord ! Bon, on va être direct : ce n’était pas une idée aussi intelligente que je l’espérais, puisqu’il faisait aussi chaud dans le Tohoku qu’à Tokyo. À la différence tout de même que c’était forcément moins étouffant d’être à la campagne qu’à la capitale.

J’en parlerais plus dans mon article dédié à l’idée du voyage au Japon pendant l’été, mais il semble difficile d’échapper à la chaleur pendant la période estivale, à moins de viser directement Hokkaido. Et encore, on n’est jamais à l’abri d’une mauvaise météo : je visais initialement Hokkaido avant de choisir le Tohoku, et je suis bien contente de ne pas y être allée car la pluie s’y est invitée presque tout du long de notre parcours. On aurait donc passé la moitié de notre voyage sous la pluie.

Je ne vais pas entrer dans les détails de chaque étape ici, puisque de nombreux autres articles viendront compléter celui-ci. L’idée de cet article est plutôt de vous présenter mon itinéraire pour 1 mois au Japon dans les grandes lignes et pour ceux qui veulent en savoir plus, les différents liens que j’ai insérés dans les prochains paragraphes vous renvoient sur les articles complémentaires (publications en cours).

1 mois au Japon : un itinéraire de Tokyo à Aomori

Comme indiqué en introduction, avoir tout un mois pour voyager permet de poser des temps de repos. Pour moi, ces temps-là étaient surtout à Tokyo, puisque c’est une ville que j’ai déjà visité le temps de 4 jours à Tokyo, une semaine à Tokyo et 10 jours au Japon.

C’est donc la partie du voyage qui était la plus « libre », n’ayant rien prévu d’autres que de retourner dans mes lieux favoris, comme le quartier traditionnel d’Asakusa ou le quartier marchand de Yanesen pour chiner des kimono, et en profiter pour découvrir d’autres lieux que je n’avais encore jamais visités.

Je souhaitais donc passer du temps à Tokyo avant et après mon road trip, d’abord pour atterrir tranquillement, puis pour me préparer tout aussi tranquillement à repartir. J’ai alors découpé mon itinéraire pour 1 mois au Japon de la manière suivante :

  • une première semaine à Tokyo (plus exactement quelques jours à Kawasaki, à côté de Tokyo, puis quelques jours à Tokyo),
  • 3 semaines de road trip dans le Tohoku,
  • et la dernière semaine à Tokyo.

Pour un total de 32 jours sur place.

Pour connaître toutes les dépenses liées à cet itinéraire, rendez-vous sur mon article Conseils et budget pour 1 mois au Japon.

2 semaines à Tokyo

Remove the row

Column: 1

Tokyo 2 semaines

Column: 2

Pour plus de lisibilité, j’ai condensé ici les 2 semaines à Tokyo. Dans l’ordre chronologique, nous avons fait :

  • Un jour à Kamimizo pour le festival d’été de Kamimizo.
  • Un jour à Kamakura et Enoshima : Kōtoku-in, Hase-Dera, Kenchō-ji, …
  • Un jour à Yokohama entre le Gundam Factory, China town et l’entrepôt de briques rouges.
  • Un jour à Kawasaki : visite du Kawasaki Daishi et de la Kawasaki-Daishi Nakamise Shopping Street avant la Shiyakusho Dori.
  • Un jour à Nokogiri : road trip de Tokyo jusqu’au Nihon-ji.
  • 9 jours à Tokyo : Tsukiji, Asakusa, Shinjuku, Shibuya, Ueno, Tsukishima, Ikebukuro, Nagano Broadway, Akihabara, Yanaka, Nippori Fabric Town, Shimokitazawa, Kagurazaka,…

Pour plus de détails sur les lieux visités et l’organisation de cette partie du séjour, rendez-vous sur mon article Tokyo en 2 semaines.

3 semaines dans le Tohoku

Remove the row

Column: 1

tohoku 3 semaines

Column: 2

Dans les grandes lignes :

  • Une journée de voiture entre Tokyo et Fukushima : petit tour à Saitama pour récupérer la voiture et arrêt à Yonezawa où se trouvait notre hébergement pour 2 nuits.
  • Un jour aux étangs Goshikinuma dans la préfecture de Fukushima.
  • Une journée de voiture entre Yonezawa et Sendai : arrêt au temple Yamadera dans la préfecture de Yamagata et à la Nikka Whisky Factory, puis soirée au Iroha Yokocho à Sendai.
  • Une jour à Ichinoseki et Hiraizumi dans la préfecture d’Iwate : Genbikei et les temples Takkoku Seikōji, Chūson-ji et Mōtsū-ji.
  • 2 jours à Morioka pour le Sansa Odori Festival : visite de la ville et de ses alentours, et soirée à l’un des meilleurs matsuri du séjour.
  • Une journée de voiture vers la péninsule de Tsugaru : arrêt au temple Takayama Inari et soirée au Nebuta Masturi à Aomori.
  • Un jour à Aomori : visite de la ville, du temple Seiryū-ji et de son Showa Daibutsu, et feu d’artifice pour la clôture du Nebuta Masturi.
  • 2 jours sur la péninsule de Shimokita : tour de la péninsule de Mustu au Cap Ōma, en passant par les falaises Hotokegaura et le Mont Osorezan.
  • Une journée de voiture vers Kazuno : arrêt aux gorges Oirase et au lac Towada, et visite des mines Osarizawa.
  • Un jour à Kakunodate : visite des maisons de samouraï de la ville.
  • Une journée de voiture vers Tsuruoka sans arrêt notable.
  • Un jour à Tsuruoka : randonnée aux Trois monts Dewa.
  • Une journée de voiture vers Matsushima : arrêt au célèbre village Ginzan Hot Spring.
  • Un jour à Matsushima pour Obon : visite de la ville, chasse aux points de vue sur la baie, et matsuri le soir.
  • Un jour à Aizuwakamatsu : visite du château d’Aizuwakamatsu et du temple Sazae.
  • Un jour à Nikko : découverte du toshogu et des chutes Kegon.

Pour plus de détails sur les lieux et les préfectures visitées, ainsi que sur l’organisation de cette partie du séjour, rendez-vous sur mon article road trip de 3 semaines dans le Tohoku.

Mon itinéraire pour 1 mois au Japon : le verdict !

À refaire, je ne changerai en réalité pas grand-chose à cet itinéraire, car nous avons plus qu’adoré notre séjour.

Les seuls faux pas étaient en réalité imprévisibles. Par exemple, nous avons fait un sacré détour pour aller à Tsuruoka et réaliser la randonnée des Trois mons Dewa. C’est une partie du séjour que j’attendais avec impatience, car j’étais tombée sous le charme de la fameuse pagode du temple dès 2018, lorsque j’organisais mon voyage de 3 mois au Japon. Il était donc impensable pour moi de visiter le Tohoku sans y aller. Or, la pagode était en travaux lors de notre passage… Je n’ai trouvé aucune information en ligne à ce sujet. Le seul planning disponible est en japonais, et il est affiché sur un panneau en bois face à la pagode. Autant vous dire que je n’avais aucun moyen de le savoir en avance, et que la déception fut immense. Il est évident que si je l’avais su, je n’y serais pas allée, et ce changement m’aurait permis de gagner 3 jours sur mon programme (puisque j’ai mis un jour à rejoindre Tsuruoka, un jour sur place, puis un jour pour rejoindre la destination suivante).

Pour autant, ce n’est clairement pas ce que je retiens du séjour. J’avais même presque oublié cette « mésaventure », puisqu’il ne reste aujourd’hui que les bons souvenirs, et il y en a pleins ! Le Tohoku est une région magnifique, qui colle parfaitement à l’idée que je m’en étais faite. J’ai tout particulièrement aimé la préfecture d’Aomori, et plus particulièrement la péninsule de Shimokita, qui fut sans doute l’un des meilleurs moments du voyage, aux côtés de Morioka et ses alentours, et de Matsushima.

Dans les aléas imprévisibles, je rajouterais aussi le fait que cet itinéraire d’un mois au Japon a subi beaucoup de contraintes dues aux dates des différents matsuri. Comme j’en parlais dans mon premier article présentant l’itinéraire prévisionnel, il y a des matsuri sur lesquels j’ai dû faire une croix parce que je ne trouvais aucun logement disponible, tout étant déjà complet lorsque j’ai commencé l’organisation du parcours, 6 mois à l’avance ; ce qui a forcément joué sur l’ordre des étapes du road trip.

J’en parle plus en détails dans mon article dédié au voyage au Japon en été, mais les matsuri représentent LE gros intérêt d’un séjour au pays du Soleil Levant en cette période estivale. Ce sont d’ailleurs ces festivités qui m’ont motivé à visiter le Tohoku au lieu d’Hokkaido : je souhaitais découvrir le maximum de matsuri, et le Tohoku est une région qui en compte beaucoup pendant l’été, dont le très célèbre Nebuta Matsuri à Aomori.

Pour préparer au mieux votre séjour, rendez-vous sur mon article dédié à comment voir des matsuri au Japon.

À refaire, je réaliserais donc à peu près le même itinéraire, mais en l’organisant bien plus longtemps à l’avance afin de trouver les logements qui m’ont manqué pour réaliser le parcours idéal, avec les dates idéales. En bref : la même chose, mais en plus optimisée ! Quant au temps dédié à Tokyo, c’est sans regret : même si je dois avouer que retrouver la foule de la capitale après 3 semaines dans notre bulle, loin, très loin des axes touristiques, fut difficile, Tokyo reste une ville où l’on peut trouver tout ce que l’on cherche au Japon, que ce soit en terme culinaire, matériel ou culturel.

Pour finir, comme après chaque voyage, nous nous sommes questionnés sur ce que nous aimerions faire la prochaine fois : à ce jour, nous imaginons un futur voyage bien plus court, entre 2 et 3  semaines, soit dans les alpes japonaises, soit entre la péninsule de Bōsō et les îles de Tokyo. Quand est-ce que nous le réaliserons ? Et ferons nous bien ce que nous imaginons aujourd’hui ? Seul l’avenir nous le dira !

Et vous, quel a été ou serait votre itinéraire pour 1 mois au Japon ?

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires

  1. 18 septembre 2023 / 18 h 51 min

    Je garde précieusement cette itinéraire, car le Tohoku est clairement ma prochaine destination(2024 ou 2025) En voiture ou par les transports, je ne sais pas encore : je vais tester pour la 1ère fois la conduite au Japon pendant 1 semaine( De Kanazawa à Nagoya) Pour cette année, c’est la période du momiji que j’ai choisie (11/11 au 19/12). Impossible d’être partout en même temps, alors j’ai essayé d’optimiser, et çà n’a vraiment été facile de choisir. Mon itinéraire pour 38 jrs en « camp de base » est plutôt classique (Osaka, Tokyo, Kyoto, Hiroshima) mais aussi Noto. En février dernier j’étais sur Hokkaïdo dans le froid et sous la neige, mais quels paysages et bien entendu, pas grand monde ! Merci pour cet article.

    • 21 septembre 2023 / 10 h 06 min

      Merci à toi pour ton passage par ici !
      C’est toujours difficile de devoir faire des choix, même avec des voyages aussi longs que le mien ou le tien, notamment au Japon où il y a tant de choses ! Hokkaido devait être magnifique en février. C’est une destination que j’aimerais vraiment faire, mais je ne sais pas quand ce sera possible, car vue la taille de l’île je pense qu’il faut au moins un mois pour en profiter comme il faut. Enfin, je dis ça, mais on fera avec le temps qu’on a ahah.
      Je te souhaite un bon voyage entouré de momiji !