Yanesen : le quartier marchand et artisanal de Tokyo

Yanesen : le quartier marchand et artisanal de Tokyo

Contraction de Yanaka, Nezu et Sendagi, Yanesen est un ensemble de quartier de Tokyo réputé pour son calme et son côté traditionnel.

La première fois que j’ai entendu parler de Yanesen, ce fut via l’article de En passant par le Japon. J’étais déjà revenue de mon road trip de 3 mois au Japon, et j’organisais mon second voyage de 10 jours au Japon. Je cherchais des coins moins connus de Tokyo, et Yanesen semblait être une parfaite adresse.

Je vais spoiler la fin de cet article : j’ai eu un gros coup de cœur pour Yanesen ! C’est typiquement le genre de lieu que je recherche au Japon, et que je suis contente de trouver à Tokyo, entre les plus connus quartiers que sont Asakusa, Shinjuku ou Shibuya.

Car oui, Tokyo n’est pas seulement une grande ville moderne ; et il n’est pas forcément nécessaire d’aller jusqu’à Kyoto pour trouver du traditionnel au Japon. Yanesen en est un parfait exemple.

Yanesen Tokyo

Remove the row

Column: 1

Yanesen Tokyo

Column: 2

Yanesen Tokyo

Yanesen : une Tokyo au charme ancien

Yanesen est principalement connu pour son grand cimetière et ses multiples temples. C’est en effet ici que l’on trouve la plus grande concentration religieuse du Japon avec pas moins de 117 temples ! (Cf. Voyapon).

C’est un coin de Tokyo qui garde un aspect historique de l’époque Edo. À cette période, Tokyo était divisée en deux zones géographiques : Yamanote et Shitamachi. Yamanote accueillait les personnes aisées, tandis que Shitamachi, qui peut se traduire par « ville basse », accueillait les classes populaires.

Pour en savoir plus sur cette division, son histoire et ses impacts sociaux, je vous invite à lire la page Wikipédia sur le sujet, notamment la dernière partie « Différences entre Yamanote et Shitamachi dans l’imagination populaire » qui est très intéressante.

Ici, à Yanesen, nous sommes dans le Shitamachi : c’est un espace marchand et artisanal où l’on retrouve tout l’esprit d’une Tokyo authentique et traditionnelle.

Les deux principaux points d’intérêts, hormis le grand cimetière (que je ne vous présenterais pas, et que je vous invite à découvrir dans l’article de En passant par le Japon cité ci-dessus), sont la grande Yanaka Ginza et le méconnu Nezu-jinja.

Yanaka Ginza

Yanesen Yanaka Ginza

Remove the row

Column: 1

Yanesen Yanaka Ginza

Column: 2

Yanesen Yanaka Ginza

Yanaka Ginza est une grande avenue commerçante.

La différence avec les rues commerçantes d’Asakusa ou le quartier de Shibuya, c’est qu’ici il n’y a ni centres commerciaux ni boutiques exclusivement destinées aux touristes. C’est une rue où se baladent autant les simples visiteurs, comme nous, que les locaux.

On y trouve de nombreuses boutiques artisanales : que vous cherchiez un bout de tissu pour confectionner vos propres vêtements ou de la vaisselle japonaise à ramener de votre voyage, il y en a pour tous les goûts.

On peut d’ailleurs y faire de très bonnes affaires, notamment pour l’achat de yukata ou haori de seconde main (moins de 10 euros un magnifique yukata de très bonne qualité en parfait état !).

Yanaka Ginza est également connu pour être une bonne adresse où déguster quelques spécialités sucrées japonaises et du thé vert, à l’image de Shibamata et ses gourmandises.

Yanesen Yanaka Ginza

Remove the row

Column: 1

Yanesen Yanaka Ginza

Column: 2

Yanesen Yanaka Ginza

Moi, personnellement, je vous recommanderais de vous arrêter à une certaine adresse : la belle devanture que vous voyez en photo ci-dessus, l’échoppe traditionnelle qui a surement dû attirer votre attention tant elle est jolie, est en réalité un café très particulier : un kissaten.

Les kissaten sont des cafés qui ont émergé au Japon à l’ère Showa, mais qui ont vu leur fréquentation tomber en flèche après le boom économique et l’arrivée des grandes chaînes sur le marché comme Starbucks.

Les kissaten proposent des cafés préparés minutieusement, où le propriétaire est souvent un passionné qui torréfie lui-même ses grains importés du monde entier, dans une ambiance située entre le traditionnel style japonais et le plus improbable style occidental : musique douce, lumière chaleureuse et calme planant, les kissaten proposent une véritable pause temporelle.

Ce kissaten situé à Yanaka Ginza propose plusieurs formules qui permet au client de choisir sa taille et son intensité.

Le café coûte relativement chère, comptez 8 euros la tasse d’un grand café fort, mais c’est de loin le meilleur café que j’ai jamais dégusté. Si je reviens un jour à Yanaka Ginza, il ne fait aucun doute que je m’y arrêterais à nouveau.

Quasiment tout est écrit en japonais, mais il n’est pas difficile de communiquer avec le propriétaire en anglais. Photos interdites à l’intérieur !

Je n’ai malheureusement pas trouvé le nom de ce café, mais vous pouvez trouver ici le point gps.

Nezu-jinja

Nezu-jinja Yanesen

Remove the row

Column: 1

Nezu-jinja Yanesen

Column: 2

Nezu-jinja Yanesen

Nezu-jinja est un sanctuaire shintoïste connu pour son allée de torii qui rappelle doucement le fabuleux Fushimi Inari-taisha à Kyoto.

C’est un sanctuaire relativement déserté, bien qu’il commence tout doucement à devenir assez connu pour que les visiteurs l’intègrent à leur programme des incontournables de Tokyo.

C’est un lieu que j’ai particulièrement aimé d’un côté pour son calme, à l’image de Yanesen, et de l’autre pour son esthétisme. Les bâtiments sont beaux et imposants, l’allée de torii est photogénique et enivrante et le jardin laisse imaginer sa beauté au printemps lorsque ses quelques milliers d’azalées sont en fleurs.

Le lieu est relativement grand et vaste. On accède au sanctuaire par un petit pont menant tout droit à un immense portail qui est le point de départ d’une jolie balade où l’on ne sait plus par où aller : à gauche les torii et le jardin ou en face le beau bâtiment principal.

Nezu-jinja Yanesen

Remove the row

Column: 1

Nezu-jinja Yanesen

Column: 2

Nezu-jinja Yanesen

Nezu-jinja Yanesen

Yanesen : une Tokyo loin de la foule

Yanesen est un petit bijou à ajouter à vos itinéraires à Tokyo, que ce soit votre premier voyage au Japon ou l’énième.

C’est un coin peu visité par les touristes en comparaison avec les quartiers plus connus, ce qui permet de profiter d’un certain calme très plaisant lorsque la frénésie des grands quartiers tokyoïtes commence à devenir difficile.

Yanesen étant géographiquement proche de Ueno, il est donc tout à fait réalisable d’intégrer ces deux quartiers dans une journée de visite à Tokyo.

N’hésitez pas à vous perdre dans les rues de Yanesen. Il y a de belles choses à voir de tous les côtés : des petites boutiques artisanales, de beaux temples ou l’incontournable cimetière. L’ambiance zen de Yanesen et l’architecture traditionnelle de ses échoppes en font un lieu hors du temps en pleine capitale.

Yanesen Tokyo

Remove the row

Column: 1

Yanesen Tokyo

Column: 2

Yanesen Tokyo

Et vous, vous connaissiez Yanesen ?
Ou d’autres coins secrets de Tokyo ?

2 commentaires

  1. 28 avril 2020 / 16 h 14 min

    J’y suis allée un peu par hasard après Ueno, j’ai beaucoup aimé me perdre dans les rues et effectivement quand je suis arrivée dans le quartier j’avais l’impression de ne plus être dans la grande Tokyo ! C’est vraiment tranquille comme endroit.

    • 3 mai 2020 / 14 h 40 min

      Une petite parenthèse bien agréable dans la grande Tokyo ! 😉

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.