Asakusa : que faire ? Visite de l’un de mes quartiers préférés de Tokyo

Asakusa : que faire ? Visite de l’un de mes quartiers préférés de Tokyo

Asakusa est un quartier de Tokyo très particulier pour moi : il représente ma toute première rencontre avec Tokyo, et donc avec le Japon, ainsi que ma toute première rencontre avec les fêtes traditionnelles japonaises, en l’occurrence le Shunbun no hi, la fête de l’équinoxe du printemps.

Mes premiers pas au Japon se sont déroulés de nuit (mon vol étant arrivé à 22h) dans le quartier d’Asakusa pour rejoindre mon hébergement. J’y ai découvert une Tokyo vide, doucement illuminée, où j’ai été à la fois émerveillée et excitée de ce qui se passait.

C’était le tout début de mon road trip de 3 mois au Japon, c’était mes tous premiers moments dans ce pays dont je rêvais depuis tant d’années. C’est un moment dont je me rappelle encore aujourd’hui toutes les sensations que j’ai ressenti.

Mon amour pour Asakusa n’est donc pas vraiment objectif. Il est surtout dû à mon histoire avec ce quartier tokyoïte.

Souvent considéré comme un « incontournable de Tokyo », Asakusa est aussi vu comme « un sacré attrape-touriste ». Et il est vrai que la foule qui s’y trouve peu en décourager plus d’un.

Mais il n’en reste pas moins un lieu que je mets sans peine dans n’importe lequel de mes programmes à la capitale, que ce soit pour 4 jours à Tokyo ou 1 semaine à Tokyo.

Aujourd’hui je vous propose donc de découvrir ce quartier un peu plus en détails. Concrètement : que faire à Asakusa ? Que voir ?

Sensoji Asakusa

Visiter Asakusa : que faire dans ce quartier de Tokyo ?

Situé au nord-est de Tokyo, Asakusa borde la rivière Sumida dans l’arrondissement Taito.

Comme je vous en parle dans mon article sur les incontournables de Tokyo en 4 jours, ce que j’aime à Asakusa c’est son ambiance estivale, diamétralement opposée aux ambiances que l’on trouve dans les autres grands quartiers de Tokyo comme Shinjuku, Shibuya ou Akihabara.

Asakusa est un bon dans une Tokyo traditionnelle qui offre un sacré dépaysement : on y trouve le fameux Sensō-ji, de nombreuses allées marchandes, des lieux touristiques plus modernes comme la Skytree, des rencontres culturelles avec la présence de plusieurs musées ainsi que des rendez-vous annuels à ne pas manquer avec les fêtes traditionnelles.

En bref : Asakusa regorge de choses à faire, et c’est pour cela que c’est l’un de mes quartiers préférés de Tokyo !

Sensō-ji : le plus ancien temple bouddhiste de Tokyo

Tokyo Asakusa que faire en une semaine

Remove the row

Column: 1

Sensō-ji Asakusa Tokyo

Column: 2

Sensō-ji Asakusa Tokyo

Sensō-ji Asakusa Tokyo

Remove the row

Column: 1

Sensō-ji Asakusa Tokyo

Column: 2

Sensō-ji Asakusa Tokyo

Column: 3

Sensō-ji Asakusa Tokyo

Asakusa est l’un des quartiers les plus connus de Tokyo, et cette notoriété est notamment dû au temple Sensō-ji.

Datant de l’an 645, le Sensō-ji est le plus vieux temple de la capitale, bien que les bâtiments soient aujourd’hui des reconstructions. Au-delà de son aspect histoire (dont je vous laisse en apprendre plus avec l’article de Vivre le Japon sur le sujet), le Senso-ji est particulièrement connu et réputée pour sa grandeur et sa beauté.

Le Sensō-ji est un immense complexe bouddhiste où vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer.

On commence la visite du Sensō-ji par la Kaminarimon, « porte du tonnerre », pour traverser la Nakamise-dōri et atteindre la Hōzōmon, « porte de la salle aux trésors ». Déjà, rien que là, c’est une ambiance toute particulière qui s’offre à nous.

Grande allée commerçante de 250m bordée de boutiques en tout genre (principalement touristiques il faut l’avouer), la Nakamise-dōri vous plonge dans une longue balade animée, menant tout droit à la Hōzōmon qui vous fait face de manière impressionnante avec son immense lanterne de plus de 700 kg.

Arrivée à la Hōzōmon, vous entrez maintenant dans l’enceinte principale du Sensō-ji : face à vous le bâtiment où se trouve la fameuse salle de la déesse, sur le côté la pagode à cinq étages, et un peu plus loin un petit jardin où se trouve un vieux pont nommé Ishibashi.

De jour le Sensō-ji est pris d’assaut. La grande avenue Nakamise-dōri est noire de monde, et on y croise de nombreuses personnes vêtues de magnifiques kimonos.

De nuit le Sensō-ji est déserté. La grande Nakamise-dōri est vide et les stores des boutiques sont baissés. Seules les lumières viennent donner de la vie au lieu. Mais cette ambiance à la fois mystique et irréelle (le contraste entre le jour et la nuit étant si fort qu’on y croit à peine) est sans aucun doute ma préférée.

Des boutiques et encore des boutiques

Asakusa que faire Tokyo

Remove the row

Column: 1

Asakusa Orange Street

Column: 2

Asakusa que faire Tokyo

Remove the row

Column: 1

Asakusa que faire Tokyo

Column: 2

Asakusa que faire Tokyo

Column: 3

Asakusa que faire Tokyo

Tout autour de la fameuse Nakamise-dōri se trouvent des rues parallèles et des ruelles perpendiculaires elles-même commerçante, comme la Shin-Nakamise ou la Orange Street.

C’est ce côté très consommateur à Asakusa qui est souvent regretté par les visiteurs en quête de lieux authentiques.

Et il est vrai que les boutiques de Nakamise-dōri sont quasi exclusivement destinées aux touristes : babioles en tout genre sont au rendez-vous, mais on y trouve surtout des « kimono » de très mauvaises qualités vendus à prix d’or. Ce qui est présenté comme des kimono n’en est en réalité pas. On parle plutôt de yukata. C’est le tissu utilisé qui différencie les deux vêtements. Mais même pour des yukata, qui sont par essence de moins bonne qualité que les kimono, la qualité n’est vraiment pas terrible tandis que le prix est relativement élevé.

Pour autant, on peut tout de même trouver de petites perles à Asakusa. Il y a par exemple des boutiques de kimono de seconde main, dont une que j’affectionne beaucoup. J’y ai acheté de beaux kimono et des haoris (veste de kimono) à moins de 10 euros. Certains sont tâchés, mais à ce prix-là je ferme les yeux dessus.

Pour trouver des boutiques intéressantes à Asakusa il suffit juste de s’éloigner de la Nakamise-dōri et de chiner. La bonne adresse : la rue Kappabashi, réputée pour son artisanat.

Prendre de la hauteur sur Tokyo à Asakusa

Remove the row

Column: 1

Tokyo Skytree Asakusa

Column: 2

Asakusa est également souvent visitée pour sa fameuse Tokyo Skytree. Haute de 634 mètres, elle est la plus haute tour de Tokyo.

Sa vue est réputée, notamment au coucher du soleil, mais ses prix sont démesurés :

  • 18 euros pour le premier observatoire,
  • 26 euros pour le premier et le second,
  • et 21 euros supplémentaire pour le tout dernier observatoire en plein air et encadré par un guide.

Personnellement, je n’ai pas tenté l’expérience. Je préfère me tourner vers le quartier de Shinjuku pour une magnifique vue sur Tokyo, gratuite ! Ou attendre d’être à Yokohama pour la vue depuis la Landmark Tower.

Je vous laisse donc découvrir les articles de Japan Kudasai et de FranceJapon pour vous faire une idée.

Pour prendre de la hauteur à Asakusa, il y a une alternative à la Tokyo Skytree : l’office de tourisme d’Asakusa !

La montée est gratuite, et elle offre une vue directe sur la Nakamise-dōri et la Hōzōmon. Je n’ai connu son existence que trop tard, je n’ai donc pas pu y aller, à mon grand regret. Mais la prochaine fois que je mets les pieds à Asakusa il est certain que j’irais à l’office de tourisme d’Asakusa.

Et ensuite ?

Asakusa ne se limite pas qu’à son hypercentre que l’on pourrait résumé par le Sensō-ji et ses alentours.

On y trouve de nombreuses activités, que je n’ai malheureusement pas eu le temps de tester non plus mais dont j’ai eu de bons échos.

Voici une petite liste non-exhaustive de ce qu’il y a à faire dans le quartier de Tokyo qu’est Asakusa :

Asakusa que faire Tokyo

Remove the row

Column: 1

Asakusa que faire Tokyo

Column: 2

Asakusa que faire Tokyo

Asakusa que faire Tokyo

Loger à Tokyo : choisir Asakusa pour son calme

Pendant la préparation de son premier séjour au Japon nous nous retrouvons souvent confrontés à la question du logement dans les différentes villes. Comme on ne les connait pas, il est difficile de savoir dans quel quartier loger.

On a beau voir des cartes et essayer de comprendre l’articulation de la ville, on ne la connait réellement qu’une fois sur place.

La question du logement à Tokyo est donc une question ULTRA récurrente. Et la réponse est souvent difficile à donner : les attentes de chacun sont bien trop différentes pour faire des généralités.

Personnellement, j’ai choisi Asakusa comme quartier où loger à Tokyo lors de ma première venue. Je ne sais plus vraiment pourquoi je l’ai choisi, mais une chose est sûre : je n’ai eu aucun regret et, au contraire, je suis vraiment contente que mes premiers pas à Tokyo, et plus largement au Japon, se soit déroulé dans ce si beau quartier.

Si vous cherchez un logement dans un quartier calme de Tokyo, Asakusa est idéal : les rues sont vides la nuit !

De plus, les accès à Asakusa se faisant par les lignes de métro Asakusa et Ginza, vous pouvez prendre une carte illimitée de métro, ce qui vous fera économiser sur le transport tokyoïte.

En étant à Asakusa, on est assez éloigné des quartiers de Shinjuku et Shibuya. Personnellement, ça ne m’a pas dérangé. Mais tout dépend de ce que vous recherchez.

Voici une petite sélection de logement à Asakusa pour tous les budgets :

Asakusa que faire Tokyo

Bon à savoir : les fêtes traditionnelles à Asakusa

Asakusa étant un quartier de Tokyo connu pour son côté traditionnel, il n’est pas étonnant d’y trouver plusieurs rendez-vous annuels.

Si vous êtes dans le coin à l’une de ces dates, ne manquez pas d’y assister !

Asakusa Tokyo que faire

Et vous, vous êtes déjà allés à Asakusa ? Qu’en avez-vous pensé ? 
Si non, est-ce un quartier de Tokyo qui vous attire ? 

14 commentaires

  1. mylittlepipedream
    1 mai 2020 / 17 h 38 min

    Tes photos sont oufs, on a vraiment l’impression d’y être, tu arrives à capter l’âme du quartier j’adore ! A chaque fois que je viens lire tes articles, je me dis « quand même, ça a l’air super cool le Japon » ahah ! Et puis Tokyo, ça a l’air d’être une ville à visiter au moins une fois dans sa vie, et sur une bonne semaine, vu toutes les infos que tu partages 🙂 ! (Si j’y vais, c’est sûr que je te demande le nom de la boutique de kimonos de seconde main 😀 !)

    • 4 mai 2020 / 17 h 42 min

      Ahah je l’ai pas cité parce que je la retrouve plus ! Mais la prochaine fois que j’y vais je note son nom et sa géoloc ^^
      Merci pour tes compliments en tout cas, contente de voir que tu commences à t’intéresser au Japon !

  2. 2 mai 2020 / 15 h 51 min

    Superbe article et surtout avec plein de photos comme j’aime ! 👍

  3. 3 mai 2020 / 11 h 17 min

    Vraiment super ton article, et surtout j’adore tes photos elles sont magnifique ! Ça fait rêver !!

  4. 3 mai 2020 / 14 h 13 min

    C’est vraiment magnifique! Avec mes filles nous avons comme projet d’aller visiter ce pays merveilleux 😉

    • 4 mai 2020 / 17 h 43 min

      C’est un très beau projet ! Vous allez adorer 😉

  5. 3 mai 2020 / 19 h 34 min

    Moi aussi j’adore Asakusa et je découvre à chaque fois quelque chose de nouveau ! Je trouve ça super que tu aies rencontré le Japon avec ce quartier. À chaque fois que je te lis j’ai envie d’y retourner !!

    • 4 mai 2020 / 17 h 45 min

      Oui je suis très heureuse d’avoir rencontré le Japon via Asakusa ! C’était merveilleux et ça reste un souvenir de dingue dans ma mémoire 🙂

  6. 4 mai 2020 / 3 h 52 min

    Superbe article qui décrit en détails les joies de ce quartier ! 🙂

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.