Tokyo en une semaine : que faire ? Découverte de la capitale nippone

Tokyo en une semaine : que faire ? Découverte de la capitale nippone

Que faire en une semaine à Tokyo ? Ne vais-je pas m’ennuyer ? Ou au contraire vaut-mieux y consacrer autant de temps ? 

Dernière étape de ces 3 mois au Japon, derniers instants au pays du Soleil Levant, et derniers moments dans cette douce rêverie : une semaine à Tokyo avant de s’envoler pour une semaine à Séoul.

A la fois attendue (parce que 3 mois à toujours bouger c’est quand même long !) et crainte (parce que ça y est c’est la fin…) cette semaine à Tokyo résonnait en moi comme l’ultime rendez-vous.

Lors de notre arrivée au Japon, nous avions passé 4 jours à Tokyo. Comme j’en parle dans l’article dédié : j’ai eu un véritable coup de cœur pour Tokyo. Si les grandes villes ne sont habituellement pas mon délire, surtout depuis mon total rejet de Paris suite à 2 ans de vie à la capitale, Tokyo a ce petit quelque chose qui la différencie.

Calme tout en étant dynamique, enivrante tout en étant ancrée dans la société moderne, Tokyo m’a plu dès les premiers instants.

Ce retour à la capitale après exactement 79 jours à crapahuter le pays, de la préfecture de Shizuoka à la préfecture de Tottori en passant par l’île de Shikoku et la préfecture d’Hiroshima, pour ne citer qu’eux, était à la fois un au revoir au pays et une nouvelle rencontre avec les tokyoïtes.

J’ai profité de cette semaine à Tokyo autant que je le pouvais, même si la fatigue était bien ancrée et que la venue des parents réduisait le rythme.

Je vous propose donc aujourd’hui de découvrir tout ce qu’il y a à faire à Tokyo en une semaine.

Tokyo Shibuya Crossing

Visiter Tokyo en une semaine

Je ne vais pas revenir sur les incontournables de Tokyo que je vous présente déjà dans mon article dédié. Je vais juste les citer.

Parmi eux nous trouvons : Shinjuku, Shibuya, Tsukiji, Asakusa, Ueno et Akihabara.

Comme je le dis dans ce fameux article : 4 jours à Tokyo ne sont pas du tout suffisants pour découvrir la ville, et une semaine s’y prête bien plus !

Si vous êtes sur cet article, c’est donc que vous souhaitez y consacrer au minimum toute une semaine de votre séjour, ou du moins vous vous posez la question, et je ne peux que vous dire : c’est une bonne décision !

Dans ce cas-là, avant ou après la lecture de cet article, dirigez-vous vers mon premier article (lien juste au-dessus) pour compléter celui-ci qui se concentre sur les quartiers que je n’avais pas pu faire pendant mon premier passage à Tokyo.

Pour notre part, comme mes parents venaient pour la première fois à Tokyo pendant cette semaine-là, nous avons refait tous les incontournables avec eux, puis nous avons continuer notre séjour avec les quartiers moins sollicités que je vous présente ici.

Si vous cherchez donc un programme pour toute une semaine, complétez cet article avec mon premier article : le tout est bien faisable en une semaine !

Au programme :

Harajuku

Harajuku Tokyo

Quartier branché de Shibuya où les locaux viennent faire du shopping, Harajuku est principalement connue pour la Takeshita Street, une rue commerçante aux boutiques décalées.

La Takeshita Street est une rue d’un peu moins de 400 mètres où se trouve boutiques de souvenirs, magasins de vêtements atypiques et snacks colorés. Vous avez sans aucun doute déjà vue cette magnifique barba-papa arc-en-ciel ? C’est bien dans la Takeshita Street que vous pourrez la déguster, entre quelques crêpes aux mile et unes saveurs et boissons typiquement japonaises.

Harajuku est un quartier très dynamique et la Takeshita Street est très fréquentée. Ne vous attendez pas à y être seuls, mais c’est justement pour ça qu’on y vient : pour se mélanger à la frénésie de la foule décalée de Tokyo ! Vous y croiserez même sans aucun doute des locaux aux styles très particuliers, comme on les aime.

Remove the row

Column: 1

Harajuku Tokyo

Column: 2

Harajuku Tokyo

Harajuku Tokyo

En dehors de la Takeshita Street vous trouverez d’autres rues comme l’Omotesando, surnommée « les Champs-Elysées de Tokyo », ou la Cat Street avec des boutiques de luxe et de créateurs.

Idéalement à proximité du Yoyogi-koen, vous pouvez facilement rejoindre Harajuku à pied depuis le Meiji-jingū ou le Shinjuku Gyoen Park, ou de n’importe où en transport en commun avec la Yamanote Line.

Nous sommes arrivés à Harajuku en fin de matinée, et nous avons pris plaisir à nous laisser aller dans les différentes boutiques et snacks, pour au final y rester plus de 2 heures ! Ouais, on a traîné, et ça fait du bien !

Odaiba

Odaiba Rainbow Bridge Tokyo

Surnommée « l’île des loisirs », Odaiba est une île artificielle au sud de la capitale, sur la baie de Tokyo.

On y trouve d’immenses centres commerciaux comme le Venus Fort, un onsen très réputé pour sa grandeur et pour la multitude des services proposés nommé le Ooedo onsen monogatari, la fameuse statue de la liberté, des musées, des centres d’expositions, un salle de concert, un parc à thèmes …

Bref, il y en a pour tout les goûts.

Remove the row

Column: 1

Odaiba Rainbow Bridge Tokyo

Column: 2

Odaiba Rainbow Bridge Tokyo

Pour notre part, nous sommes allés à Odaiba pour deux raisons :

  • Le Teamlab Borderless Tokyo que je souhaitais faire depuis si longtemps !
  • Le Rainbow Bridge dont j’avais tant entendu parler.

Malheureusement pour nous, le Rainbow Bridge nous a bien boudé. Mais bien bien boudé. On a attendu plus d’1h30 qu’un miracle se produise, mais non : il ne s’est jamais illuminé. Enfin si ! Il s’est illuminé. Mais pas en rainbow comme son nom le laisse croire. Non, non. Nous avons eu le droit à deux couleurs : du blanc et du vert…

Alors oui, en effet, j’étais très mal renseignée. Il suffisait d’aller sur l’article de Merci Japon pour apprendre que le rainbow bridge ne revêt son arc-en-ciel qu’au mois de décembre ! On pouvait donc continuer à attendre …

Bon, personnellement, je trouve ça un peu nul. Pourquoi ne pas toujours l’illuminer en version rainbow ? D’autant plus que l’éclairage est apparemment réalisé grâce à l’énergie solaire. Il ne mérite pas réellement son nom …

Mais bon, c’était quand même sympa car c’est un très beau pont, et que la balade autour de la baie de Tokyo de l’arrêt Odaiba-Kaihinkoen au parc Daiba en passant par la plage Odaiba était vraiment très agréable.

Mairie de Tokyo

Mairie de Tokyo Shinjuku

Un des seuls points de vue gratuits de Tokyo, la mairie de Tokyo est sans aucun doute LE gratte-ciel qu’il faut grimper, surtout pour économiser les billets de la Tokyo Sky Tree ou de la Tokyo Tower !

Située dans l’arrondissement de Shinjuku juste à côté de la Gare de Shinjuku, la mairie de Tokyo est un immense building de 2 tours qui offrent chacune une vue à 360° sur la capitale.

Ne vous privez pas de cette visite : elle est entièrement gratuite, et elle est juste incroyable. On prend notamment conscience de toute la grandeur du parc Shinjuku Gyoen, et avec un peu de chances vous pourrez même avoir une vue sur le Mont Fuji.

Remove the row

Column: 1

Mairie de Tokyo Shinjuku

Column: 2

Mairie de Tokyo Shinjuku

Column: 3

Mairie de Tokyo Shinjuku

C’est l’une des plus belles vues que j’ai pu avoir, avec celle de Yokohama, et je pense que j’y retournerais pendant mon prochain séjour à Tokyo, surement de nuit pour profiter des deux ambiances.

Les 2 tours n’ont pas les mêmes horaires d’ouvertures, je vous laisse en prendre connaissance sur l’article de Kanpai qui sera plus tenu à jour que le mien.

Vous y apprendrez également comment réserver votre venue pour le premier levée de soleil de l’année si vous venez passer le nouvel an à Tokyo.

Ikebukuro

Ikebukuro Tokyo

Situé dans l’arrondissement de Toshima, Ikebukuro est souvent désigné comme un bon emplacement pour choisir son hôtel à Tokyo.

Nous sommes passés à Ikebukuro avec une mission en tête : dénicher des bonnes affaires en seconde main !

Et pour le coup, on n’y pense pas forcément, mais Ikebukuro est une très bonne alternative à Akihabara : les choix sont moins larges mais les tarifs sont aussi moins élevés. On y trouve de nombreux magasins de seconde main, ainsi que des game centers. C’est clairement ici que j’ai fait les meilleurs affaires à Tokyo.

Se balader à Ikebukuro c’est déambuler dans des avenues très larges aux mile et uns centres commerciaux dont le très connu Sunshine City.

Extrêmement fréquenté, Ikebukuro est un quartier iconique de Tokyo dont on entend moins parlé que les autres, mais qui mérite amplement le détour, d’autant plus si vous êtes fans de la pop-culture japonaise.

Remove the row

Column: 1

Ikebukuro Tokyo

Column: 2

Ikebukuro Tokyo

Chiyoda

Arrondissement central de Tokyo, Chiyoda abrite le fameux palais impérial, le Kōkyo.

Facilement accessible depuis la Tokyo Station, le Kōkyo aurait clairement pu faire parti de mon premier article sur les incontournables de Tokyo, mais je dois avouer que j’étais plus attirée par d’autres quartiers pour mon premier passage dans la capitale nippone.

Avec une superficie de quasiment 4 km² en comptant ses jardins, on est quand même sur un complexe imposant en plein cœur de la ville.

Chiyoda Tokyo

Remove the row

Column: 1

Chiyoda Tokyo

Column: 2

Chiyoda Tokyo

Le Kōkyo est le lieu de résidence de l’empereur, vous vous doutez donc bien que tout ne se visite pas.

Seuls les jardins, gratuits, sont accessibles aux visiteurs. Vous pouvez cependant participer à une visite guidée de certains endroits accessibles seulement via cette visite. Elle est en japonais (audio-guide en anglais) et la réservation se fait sur le site officiel.

Je n’ai pas réalisé cette visite, tout simplement car je n’en avais pas connaissance, mais je dois avouer que je ne le regrette pas. La balade dans les jardins est déjà assez longue sans être très intéressante, et lorsque je lis l’expérience d’Alma de Viajante je dois avouer que ça me conforte dans l’idée que je n’ai rien raté.

Ne me prenez pas au mot pour les jardins : oui c’était long, et oui je dois avouer que j’avais bien hâte que ma mère lâche son audio-guide pour que l’on puisse continuer notre virée tokyoïte, mais c’était tout de même beau, notamment grâce aux ponts et au cours d’eau qui entoure les douves. C’est un site assez impressionnant dans le sens où c’est un lieu historique très important qui est maintenant planté entre d’immenses buildings, créant ainsi un véritable contraste entre l’intérieur et l’extérieur des jardins.

Et pour la petite anecdote : nous avons eu l’incroyable privilège de voir l’ancien empereur Akihito et sa femme passer en voiture juste sous nos yeux ! Si vous voyez une foule qui attend patiemment quelque chose aux alentours de la Tokyo Station, arrêtez-vous : ce sont peut-être eux ! Ou pas, mais bon, dans le doute … ;).

Chiyoda Tokyo

Remove the row

Column: 1

Chiyoda Tokyo

Column: 2

Chiyoda Tokyo

Et vous, quel est votre programme pour une semaine à Tokyo ? 
Avez-vous peur de consacrer trop de temps à la capitale ou, au contraire,
prévoyez-vous d’y rester quelques temps pour bien en profiter ? 

2 commentaires

  1. 22 novembre 2019 / 9 h 16 min

    Je n’ai encore le projet d’aller au Japon mais c’est un pays et une culture qui me fascinent! Ce qui me surprend le plus, à travers tes photos, ce sont les gens et l’ambiance japonaise! Je ne me rends pas compte à quel point c’est grand Tokyo, quand on voit tous les buildings et les tours hautes. En tout cas, trop cool que tu aies vu l’ancien empereur Akihito et sa femme!!!

    • 26 novembre 2019 / 13 h 33 min

      Oh oui c’est très grand, très très grand ! N’oublie pas que Tokyo est la ville la plus peuplée du monde :).
      En tout cas je t’encourage à y aller, car c’est un très beau pays où, comme tu l’as remarqué, l’ambiance et les gens sont très plaisants.
      Et je suis très contente d’avoir eu ce privilège en effet 😀

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.