Sensoji Asakusa

Tokyo en 4 jours : que faire ? Les incontournables

Que faire pendant 4 jours à Tokyo ? Quels sont les incontournables ?

Ah Tokyo, la grande Tokyo. Entre traditionalisme et modernité, entre mythes et réalités, Tokyo est la ville de tous les fantasmes.

On entend d’un côté que la vie y est très chère, que des mascottes se baladent à tous les coins de rues ou encore que la foule est omniprésente. Pour commencer, j’espère avoir su vous montrer avec Conseils et budget pour 4 jours à Tokyo que la capitale nippone n’est pas si inaccessible et qu’un voyage à Tokyo ne vous coûtera pas forcément un bras. Ensuite, il faut croire que les mascottes ont désertées la ville à mon passage et oui, la foule est là, mais Tokyo arrive tout de même à impressionner par son calme et sa praticité.

Ne consacrer que 4 jours à Tokyo est fortement dommage. Mais on ne peut pas toujours faire plus, c’est pourquoi je vous propose aujourd’hui de découvrir Tokyo en 4 jours au travers des choses à faire parmi les incontournables.

Ne vous inquiétez pas pour moi, je reviens à la fin de mon séjour au Japon à Tokyo, et pour 8 jours ! De quoi avoir le temps de dénicher de belles choses et compléter cet article comme il se doit.

En attendant, faisons un tour ensemble des incontournables de Tokyo !

Visiter Tokyo en 4 jours

Pour découvrir la capitale nippone en seulement 4 jours, je vous propose aujourd’hui les incontournables :

Shinjuku

Shinjuku que faire Tokyo

Shinjuku est l’artère principale de Tokyo : croisement d’un grand nombre de lignes de trains, la gare de Shinjuku accueille chaque jour plus de 3,5 millions de passagers. C’est donc tout naturellement que Shinjuku s’est développé au fils des années, pour passer de zone résidentielle à véritable centre de vie.

Je n’ai pas réellement eu le temps de découvrir toutes les facettes de Shinjuku tant le quartier est grand et a à offrir.

Mon seul véritable conseil serait donc de vous laisser déambuler dans le quartier, en vous perdant dans les innombrables rues qui le composent.

Vous y trouverez un peu de tout ce qui se fait au Japon : d’immenses buildings abritant des games centers, des boutiques de produits dérivés autour de la japanimation, des restaurants ou encore des boutiques de vêtements de luxe ; des petites ruelles remplies de bars populaires typiquement japonais (les izakayas) ainsi que des temples et des parcs.

Remove the row

Column: 1

Shinjuku ruelles

Column: 2

Shinjuku ruelles

game center Shinjuku

Remove the row

Column: 1

Shinjuku temple

Column: 2

Shinjuku temple

Parmi les différents lieux d’intérêts de Shinjuku, ce sont deux lieux qui ont principalement retenus mon attention :

  • le Shinjuku Omoide Yokocho
  • le Shinjuku Gyoen Park

Attention, coup de cœur assuré ! 

Shinjuku Omoide Yokocho

Remove the row

Column: 1

Shinjuku Omoide Yokocho Tokyo que faire

Column: 2

Shinjuku Omoide Yokocho Tokyo que faire

Le Shinjuku Omoide Yokocho est l’un de ces ensembles de ruelles dont je vous parlais plus haut. Comme le Golden Gai, très connu, ces ruelles vous plongent dans une ambiance très particulière où le temps semble s’être arrêté. Un brin de passé dans cette frénésie tokyoïte qui en charmera plus d’un.

Vous pouvez y goûter quelques plats typiques comme les yakitoris ou les ramens, et ce même au petit matin.

Nous n’avons eu l’occasion d’y passer que de jour, mais ces ruelles sont réputées pour leur ambiance nocturne où tous les bars se réveillent pour accueillir les locaux qui viennent s’y attabler pour de longues soirées.

Le Shinjuku Omoide Yokocho est une expérience à tester pour plonger dans un Tokyo plus traditionnel.

Shinjuku Gyoen Park

Remove the row

Column: 1

Shinjuku Gyoen Park Tokyo que faire

Column: 2

Shinjuku Gyoen Park Tokyo que faire

Shinjuku Gyoen Park jardin botanique

Le Shinjuku Gyoen Park est l’un des plus grands parcs de Tokyo. Avec ses quelques 58 hectares et 1 500 cerisiers, ce parc impérial est principalement réputé pour sa beauté printanière.

Nous avons emprunté le Shinjuku Gyoen Park pour relier à pied Shinjuku et Shibuya. Je ne peux que vous conseiller de faire la même chose : le parc, même sans ses cerisiers fleuris, est particulièrement plaisant.

Vous y trouverez un jardin japonais, un jardin anglais, un jardin français ainsi qu’un jardin botanique un peu excentré mais qui vaut vraiment le coup d’œil.

L’entrée à 500 yens (soit environ 4 euros). Ce n’est vraiment pas cher payé pour ce que c’est.

Shibuya

Shibuya que faire Tokyo

La première fois que j’ai entendu parler de Shibuya ce fut dans un shojo qui raconte les histoires de 3 copines kogaru (cagoles japonaises) qui passent leur temps dans le quartier de Shibuya. Ce shojo avait créer en moi une image de ce quartier très tournée autour de la mode. Et c’est bien le cas, mais pas que.

Principalement connu pour son fameux Shibuya Crossing, Shibuya est un quartier particulièrement animé de jour comme de nuit. Il est le point de rendez-vous de tous les jeunes à la recherche des dernières tendances ou d’animation pour de folles soirées. Pour être plus exacte, c’est traditionnellement devant la statue d’Hachiko que les rendez-vous sont donnés.

Pour la petite histoire, Hachiko est un chien tristement connu pour avoir attendu au même endroit tous les soirs, pendant près de 10 ans, son maître décédé pendant sa journée de travail, avant de succomber lui-même à la vieillesse.

Bien que la famille de son maître lui ait trouvé un nouveau foyer, Hachiko s’enfuyait tous les jours pour attendre son maître à la gare de Shibuya à l’heure où celui-ci arrivait en temps normal. Une première statue fut érigée en son honneur en 1934, avant d’être fondue pour répondre à la pénurie de métaux durant la Second Guerre Mondiale ; et une seconde, l’actuelle, fut érigée en 1948.

Hachiko est donc une véritable figure de l’histoire de Tokyo.

Remove the row

Column: 1

Column: 2

statue hachiko

shibuya crossing view

Remove the row

Column: 1

Column: 2

 Village Vanguard

Le jour, offrez-vous une balade au Meiji-Jingū dans le parc de Yoyogi, faîtes quelques emplettes 100% japonaises au Village Vanguard ou au Mangarake et grimpez au dernier étage du Magnet by Shibuya 109 pour vous offrir (gratuitement) une vue sur le Shibuya Crossing.

Le soir, prenez en pleins les yeux avec les couleurs des innombrables panneaux publicitaires des buildings de la Basketball Street, l’une des rues les plus animées du quartier, et arpentez les rues du Nonbei Yokocho (l’équivalent du Shinjuku Omoide Yokocho) à la recherche du meilleur restaurant.

Meiji-Jingū et le parc Yoyogi

Meiji-Jingū

Le Meiji-Jingū est l’un des sanctuaires shintoïstes les plus connus de Tokyo. Achevé en 1920, il est relativement récent et l’activité religieuse y est très active. Vous aurez d’ailleurs peut-être la chance d’assister à des mariages.

Le parc Yoyogi dans lequel il se trouve est particulièrement plaisant : ces immenses arbres viennent donner une bouffée d’air frais en plein cœur de la capitale, de quoi en oublier ses plus de 13 millions d’habitants.

Sur le chemin, vous trouverez tout un étalage de barils de sakés, et lui faisant face, tout un étalage de tonneaux de vin, dont quelques français.

Parc Yoyogi

Remove the row

Column: 1

saké parc yoyogi

Column: 2

vin parc yoyogi

Shibuya Hikarie

Le Shibuya Hikarie est surement la bonne adresse de cet article : grimpez au 11ème étage de cet immeuble pour vous offrir (gratuitement) une vue imprenable et incroyable sur le quartier de Shibuya, avec au centre le fabuleux Shibuya Crossing.

Allez-y pour le coucher du soleil, le moment sera encore plus intense !

Remove the row

Column: 1

shibuya hikarie view

Column: 2

Hikarie Shibuya Tokyo

Asakusa

Asakusa fut mon premier coup de cœur de ce voyage de 3 mois au Japon.

Principalement connu pour être le quartier traditionnel de Tokyo avec le temple bouddhiste le plus populaire de la capitale, Sensoji, Asakusa est un quartier calme et plaisant où toute la frénésie de Shibuya et Shinjuku semble s’apaiser.

Nous avons eu la chance d’assister à la fête de l’équinoxe à Asakusa et d’y rencontrer un grand nombre de femmes vêtues de kimono, ce qui a rendu la découverte encore plus authentique.

Il y a beaucoup de choses à faire et à voir à Asakusa, mais les incontournables sont clairement le Sensoji et le Nakamise-Dori.

Sensoji

Sensoji Asakusa

Remove the row

Column: 1

Sensoji Asakusa

Column: 2

Sensoji Asakusa

Sensoji est l’un des plus vieux sanctuaires de Tokyo, bien que les bâtiments soient des reconstructions. Il est particulièrement impressionnant par sa grandeur et ses couleurs. Vous pourrez y observer les japonais venus prier, et vous offrir une divination pour connaître votre bonne ou mauvaise fortune ou une amulette protectrice.

Le Sensoji fait partie d’un complexe bouddhiste très imposant qui regroupe plusieurs rues d’Asakusa. Prévoyez de longues heures pour en faire tout le tour.

Je vous conseille de venir le découvrir de jour et de nuit. Les ambiances sont bien différentes et méritent chacune d’être vécues.

Asakusa Sensoji

Nakamise-Dori et Shin-Nakamise

Asakusa abrite plusieurs rues commerçantes couvertes :

  • Nakamise-Dori, qui commence aux portes de Kaminarimon et qui se termine au temple Sensoji, soit plus de 250 mètres bordés par des dizaines de petites boutiques pour tous les goûts ;
  • et sa petite sœur, Shin-Nakamise, qui lui est perpendiculaire.

Remove the row

Column: 1

Nakamise-Dori

Column: 2

Nakamise-Dori

Nakamise-Dori

Ces rues sont extrêmement animées et vous y trouverez absolument tout ce que vous cherchez en guise de souvenirs : des petits portes-clés aux vêtements traditionnels, Nakamise-Dori et Shin-Nakamise regorgent de boutiques en tout genre.

Il en est de même pour la nourriture : vous y trouverez de nombreux stands, avec des spécialités souvent bien différentes. C’est typiquement le genre d’endroit où l’on mange des choses dont on ne connait même pas le nom. Personnellement, j’adore cette ambiance estivale à base de découvertes visuelles et culinaires.

Tout comme le Sensoji, je vous conseille également de venir vous y balader de nuit. Les illuminations de ces rues devenues vides offrent une atmosphère toute particulière à Asakusa.

Nakamise-Dori

Remove the row

Column: 1

Nakamise-Dori

Column: 2

Nakamise-Dori

Tsukiji

Vous avez sûrement dû entendre parler du fameux marché aux poissons de Tsukiji. Installé dans le quartier depuis plus de 80 ans, ce marché fut déplacé dans le quartier de Toyosu.

Initialement, je souhaitais me rendre à Toyosu. Puis bon, quelques erreurs d’inattention et me voilà à Tsukiji, à chercher un marché qui n’existe plus.

Ce fut un mal pour un bien : même si je n’ai pas encore pu entrevoir ce marché aux poissons dont on entend si souvent parlé, j’ai pu découvrir son ancienne adresse qui a su garder la tête haute et continuer à vivre malgré le départ de sa star. Le quartier de Tsukiji accueille encore aujourd’hui, dans l’espace de quelques petites ruelles étroites, de nombreuses échoppes qui proposent chacune leurs spécialités.

Tsukiji

Remove the row

Column: 1

Tsukiji

Column: 2

Tsukiji

Essayer de décrire l’ambiance qui règne à Tsukiji serait un blasphème : c’est le genre de chose qu’il faut vivre pour comprendre. J’ai personnellement eu un énorme coup de cœur pour les commerçants de Tsukiji, ses ruelles et ses mets.

Allez-y de bonnes heures et le ventre vide.

L’intérêt de Tsukiji est de venir goûter à tout ce qui se fait. Prévoyez un petit budget pour ne pas être frustré car les pièces vont partir à coup de 200 et 300 yens par-ci par-là pour essayer un peu de tout et finalement l’addition peut vite grimper.

S’il y a bien un lieu à Tokyo qui me donne envie de revenir, c’est Tsukiji.

Remove the row

Column: 1

Tsukiji

Column: 2

Tsukiji

Tsukiji

Remove the row

Column: 1

Tsukiji

Column: 2

Tsukiji

Akihabara

Akibahara est un tout petit quartier de Tokyo en comparaison aux précédents.

C’est le cœur de la pop culture japonaise : des Maid Cafés aux Games Centers en passant par les immenses buildings consacrés aux animes et aux mangas, Akihabara est un des incontournables de Tokyo en 4 jours pour son extravagance.

Vous l’aurez donc compris, à Akihabara on entre dans ces buildings pour tester tous types de jeux d’arcade, chercher la meilleure figurine et découvrir, non sans malaise pour ma part, les fameux Maid Cafés pour une expérience typiquement japonaise.

Bien que le quartier soit tout petit, prévoyez de longues heures sur place : les magasins sont si grands et il y a tant de choses à observer que le temps passe bien vite !

maid cafés akihabara

Remove the row

Column: 1

akihabara

Column: 2

akihabara

akihabara
Ueno

Ueno est souvent désigné comme le quartier populaire de Tokyo. C’est ici que vous trouverez le célèbre marché couvert Ameya Yokocho qui propose absolument de tout et de rien, dans une ambiance très animée.

Je n’ai pas réellement eu le temps de bien l’arpenter, et je n’y ai finalement découvert que son fabuleux parc.

Le parc d’Ueno est une parenthèse dans la cohue tokyoïte. Le hanami (l’observation des fleurs de cerisiers) y est particulièrement agréable de jour comme de nuit avec les illuminations des lanternes.

Vous y trouverez de nombreux stands de nourritures où vous pourrez essayer divers mets japonais, de magnifiques temples et sanctuaires, des musées nationaux, des galeries d’arts ainsi que l’étang de Shinobazu connu pour ses lotus en été. En bref : vous avez de quoi faire !

Nous avons découvert le parc d’Ueno en fin de journée et je ne peux que vous conseiller de faire la même chose : vous pourrez ainsi le parcourir au sein de deux univers et deux ambiances bien différentes et toutes aussi enivrantes l’une que l’autre.

ueno parc que faire tokyo 4 jours

Remove the row

Column: 1

parc ueno

Column: 2

parc ueno

parc ueno incontournable tokyo

Remove the row

Column: 1

hanami ueno parc

Column: 2

hanami parc ueno

Et vous, avez-vous déjà découvert Tokyo ? 
Si oui, quels sont vos incontournables à faire à Tokyo en 4 jours ?
Si non, aimeriez-vous y aller ? 

16 commentaires

  1. 9 avril 2019 / 11 h 37 min

    Y’a de quoi faire pour pas s’ennuyer dis donc ! Ya moyen de presque en perdre la tête avec tous ces détails et ces rues labyrinthiques. Une vraie fourmilière ! Le Japon est un pays qui se trouve depuis des années sur ma wish-list et tout à l’air grandiose et passionnant. Je m’y verrais pas resté plus de 4 jours car la nature m’appellerait et je me sentirais peut être étouffée… du coup je trouve ça chouette d’y rester 4 jours 🙂

    • 12 avril 2019 / 3 h 47 min

      Oh oui y’a de quoi faire ! Alors c’est drôle car comme tu le sais je n’aime pas trop être en ville moi non plus, pourtant Tokyo a ce petit quelque chose de différent. Il y a tellement de possibilités pour se reconnecter avec la nature à Tokyo que j’aurais aimé y rester plus longtemps. En tout cas je suis curieuse d’avoir ton retour sur le sujet lorsque tu iras ! 🙂

  2. 10 avril 2019 / 10 h 12 min

    Je craque sur les photos ! J’adore l’atmosphère, depuis le temps que je veux visiter le Japon, il faut vraiment que je concrétise ça. Merci pour ces conseils, je ne me verrais pas rester trop longtemps à Tokyo mais l’énergie de la ville m’attire beaucoup. J’ai surtout hâte de découvrir la suite de ton voyage avec les étapes moins connues !

    • 12 avril 2019 / 3 h 51 min

      Tout cela arrive bientôt ! Le premier sera posté dans deux semaines 🙂 En tout cas merci pour les compliments ! 😘

  3. Travelando
    10 avril 2019 / 10 h 46 min

    j’avoue ne pas être un grand citadin dans l’âme, mais la visite d’une ville asiatique suffit souvent à te transporter donc oui, un jour ça me brancherait bien de visiter Tokyo.
    Tes photos sont chouettes et donnent très envie d’ailleurs !

    • 12 avril 2019 / 3 h 53 min

      Je suis vraiment pareille, pourtant bizarrement je n’avais pas trop d’apprehension sur Tokyo. Et en effet l’ambiance est vraiment enivrante, et tu ne te sens pas à l’etroit malgré le monde !
      Merci pour les compliments 😊

  4. 10 avril 2019 / 12 h 48 min

    Tes photos sont magnifiques! Il y a tant à faire à Tokyo! Ton article me transporte dans ses quartiers et leurs ambiances japonisantes, les vitrines se prêtent à la féérie et les cerisiers en fleurs…Mmmmh. On aimerait beaucoup découvrir Tokyo, le Japon est un rêve qui pourrait bien devenir réalité. Tu nous donne envie de concrétiser notre voyage itinérant 🙂

    • 12 avril 2019 / 3 h 54 min

      Je vous conseille vraiment soit la période des sakura soit celle des momiji pour en prendre pleins les yeux ! En tout cas le dépaysement est total, je suis sûre que vous allez aimer 😊

  5. 11 avril 2019 / 8 h 20 min

    Un vrai contraste entre tradition et modernité, j’aime beaucoup…

    • 12 avril 2019 / 3 h 56 min

      Oh oui ! Et de partout ! Ça fait bizarre de voir des distributeurs coca pleins de boissons aux goûts atypiques juste à côté d’une statue de bouddha 😅

  6. 13 avril 2019 / 4 h 53 min

    Impossible de s’ennuyer dans cette ville, ton article est hyper complet, j’adore <3

    • 13 avril 2019 / 15 h 06 min

      Merci beaucoup Aurore, ça me fait plaisir que tu me dises ça toi qui fait toujours des articles super complets ! ☺️

  7. 15 avril 2019 / 13 h 54 min

    Très bel article, très intéressant 🙂 Le Japon fait partie de mes rêves. Une question de curiosité, pourquoi les rideaux des échoppes sont-ils baissés sur la plupart de tes photos ? question d’horaire ou autre ?

    • 16 avril 2019 / 9 h 17 min

      Oui c’est bien une question d’horaires ! Beaucoup de restaurants ferment assez tôt (genre 21h). C’est d’ailleurs assez frustrant ahah !

  8. 15 avril 2019 / 18 h 44 min

    Ravie de revoir des photos de Tokyo où je vies de passer 5 ans. J’aime beaucoup tous ces quartiers aussi. Le temple de Meiji-Jingū est à voir surtout le dimanche car on peut assister à des mariages traditionnels, c’est magnifique !

    • 16 avril 2019 / 9 h 18 min

      Merci pour l’astuce du dimanche ! Ça devrait en intéresser plus d’un ! 🙂 J’essaierais d’y aller un dimanche lors de mon second passage à Tokyo alors ^^

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.