Shibuya : que faire ? Visite d’une Tokyo démesurée

Shibuya : que faire ? Visite d’une Tokyo démesurée

Shibuya est sans aucun doute le quartier le plus connu de Tokyo.

Qui n’a jamais entendu parler du fameux Shibuya Crossing ? Et de la statue d’Hachiko ?

Shibuya est un quartier de Tokyo ultra développé où l’on rencontre le Japon de la démesure. Buildings immenses, écrans géants diffusant des spots publicitaires en continue… C’est le Japon de l’ultra-consommation avec des centres commerciaux de tous les côtés et des pubs assourdissantes à vous en donner mal à la tête.

C’est un quartier très fréquenté où l’épicentre est pris d’assaut de jour comme de nuit. Ce n’est pas pour rien que le Shibuya Crossing est si connu : c’est l’un des carrefours les plus empruntés au monde ! Pour vous rendre compte de la fréquentation, cette vidéo qui filme pendant 24h le Shibuya Crossing est assez impressionnante (cf. Kanpai).

Shibuya est donc l’un des premiers quartiers dans lequel se dirigent les visiteurs à Tokyo. C’est le quartier emblématique de la capitale nippone.

Bien que cette introduction donne l’impression que Shibuya se limite à ces gratte-ciels et ces centres commerciaux, il ne faut pas oublier que c’est aussi ici que l’on trouve l’un des plus grands parcs de Tokyo et le sanctuaire shintoïste le plus connu de la capitale nippone.

C’est donc un quartier aux mille visages, à l’image de Shinjuku et ses multiples facettes.

D’ailleurs, comme Shinjuku, Shibuya est avant tout l’un des 23 arrondissements de Tokyo qui est lui-même composé de différents quartiers comme Ebisu ou Harajuku. Ce qui est nommé « quartier » se limite donc à tout ce qui se trouve autour de la gare de Shibuya, et beaucoup y incluent le parc Yoyogi et Harajuku. Cet article va donc se concentrer sur cette partie-là de Shibuya.

Shibuya : que faire dans ce quartier de Tokyo ?

Shibuya Crossing

Tokyo Shibuya Crossing

L’emblème de Shibuya, et l’une des représentations les plus connues de Tokyo dans le monde, n’est autre que le Shibuya Crossing.

Carrefour situé à la sortie Hachiko de la gare de Shibuya, il permet relier, entre autres, la station à la célèbre Basketball Street où l’on trouve une multitude de restaurants et de magasins. C’est un lieu particulièrement impressionnant que ce soit pour sa fréquentation ou ses illuminations. Personnellement, je me sens toujours aussi petite quand j’y vais.

Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de plus le détailler, les images et sa réputation parlent d’elles-mêmes.

Pour la petite anecdote : une de mes amies qui m’a accompagné lors de mon second voyage de 10 jours au Japon m’a dit qu’elle trouvait Shibuya, et le Shibuya Crossing, bien plus impressionnant que Time Square à New York par rapport à sa grandeur. Si certains ont expérimentés les deux, je suis curieuse d’avoir votre avis sur le sujet en commentaires !

Pour vous offrir une belle vue sur le Shibuya Crossing, vous avez une multitude de choix. Voici quelques points d’observations :

  • Shibuya Hikarie : au 11ème étage de cet immeuble vous pouvez profiter d’une vue gratuite sur le Shibuya Crossing et sur les trains de la gare. C’est une adresse que j’adore, et je conseille fortement d’y aller au coucher du soleil !
  • Magnet by Shibuya 109 : gratuit pendant mon premier voyage de 3 mois au Japon, j’ai été étonnée de le découvrir payant lors de mon 3ème passage à Tokyo. Il faut maintenant s’acquitter de 500 yens (moins de 4 euros) pour profiter de la vue et personnellement je vous la recommande. C’est le point de vue le plus impressionnant que j’ai pu tester car on est vraiment juste au-dessus du carrefour.
  • Le Starbucks : je ne l’ai pas testé mais beaucoup y vont. Je le cite donc ici.
  • Le restaurant français L’Occitane : pour l’une de nos dernières soirées à Tokyo nous avons testé le restaurant français l’Occitane et nous n’avons pas été déçu. C’est cher mais c’est bon, et surtout la vue est vraiment cool ! C’est toujours un plaisir de profiter d’un tel spectacle tranquillement installé avec un bon verre.
  • La gare de Shibuya : vous pouvez aussi observer le Shibuya Crossing depuis la gare de Shibuya. Il y a une passerelle qui donne une vue directe sur le carrefour. Ce n’est pas la meilleure vue mais elle est quand-même à aller voir.

Remove the row

Column: 1

Shibuya Crossing vue view

Column: 2

Shibuya Crossing vue view

Column: 3

Shibuya Crossing vue view

Hachiko

Hachiko est le nom de la sortie de la gare de Shibuya qui mène tout droit au Shibuya Crossing. Il vient de l’histoire d’un chien, nommé Hachiko, connu dans tout le Japon et qui a le droit à sa propre statue, justement à cette sortie de gare.

Je pense que vous connaissez tous Hachiko tant il est aujourd’hui célèbre, mais je vais tout de même vous le présenter :

Remove the row

Column: 1

Shibuya Hachiko

Column: 2

Hachiko est un chien de la race Akita qui a vécu de 1923 à 1935. Son maître était professeur dans une université à Tokyo et il prenait le train tous les jours à la même heure à la gare de Shibuya. Hachiko accompagnait son maître tous les matins, et venait le chercher tous les soirs.

Malheureusement, son maître décéda sur son lieu de travail. Hachiko l’a attendu ce soir-là à la gare de Shibuya, et ce jusqu’à ce qu’il meure à son tour.

La famille du professeur a tenté de lui trouver une nouvelle famille, mais Hachiko s’enfuyait pour aller attendre son maître à la gare, qui ne revint jamais.

Hachiko attendu pendant 10 ans son maître au même endroit. C’est donc tout naturellement que les passants furent pris d’affection pour lui, et lui apportèrent de quoi manger et boire.

C’est ainsi qu’il devint tristement célèbre : sa fidélité sans égale fit le tour du Japon à la suite d’un article publié dans le journal, et une statue fut érigée à son effigie en 1934 à la sortie de la gare de Shibuya. Hachiko assista lui-même à son inauguration !

La statue fut fondue dans la seconde guerre mondiale, puis une nouvelle vit le jour en 1948.

La statue d’Hachiko est aujourd’hui devenue le point de rendez-vous des japonais à Shibuya, on la retrouve donc souvent dans des mangas ou animes.

Pour en apprendre plus sur son histoire et ses représentations au Japon, je vous invite à lire l’article de FranceJapon qui est très complet.

Shibuya Scramble Square

Un énième building à Shibuya a ouvert ses portes fin 2019 : le Shibuya Scramble Square.

Je n’ai pas eu l’occasion de l’essayer, mais vous avez sans doute vus de nombreuses vidéos tournaient de sa plate-forme d’observation : le Shibuya Sky.

Le Shibuya Sky offre une vue à 360° sur Tokyo, et par temps clair on peut même y apercevoir le Mont Fuji. De quoi donner envie d’une petite journée d’excursion au Mont Fuji depuis Tokyo !

Comptez 2 000 yens pour grimper au Shibuya Sky, soit un peu plus de 16,50 euros.

La réservation à l’avance est conseillée, et elle vous permettra d’avoir une réduction de 200 yens, soit un peu plus d’1,50 euros.

Je ne pourrais pas vous donner mon avis sur cette expérience, je vous laisse donc découvrir l’article de Vivre à Tokyo pour vous faire une idée.

Harajuku : Takeshita Street, Omotesando et Cat Street

Harajuku Tokyo

Harajuku est un quartier à une station d’écart du Shibuya Crossing qui nous plonge dans une multitude d’univers différents : de la Takeshita Street à l’Omotesando en passant par la Cat Street, il y en a pour tous les goûts !

Principalement connu pour la Takeshita Street, vous découvrez ici un Japon décalé : 400 m de boutiques diverses et variées, du boui-boui touristique au magasin de vêtements au style peu conventionnel, on y trouve aussi la fameuse boutique de barbe-à-papa multicolore et des boutiques de seconde main de produits dérivés d’animation japonaise.

C’est une rue extrêmement fréquentée et dynamique, on aime ou on n’aime pas ! Personnellement j’ai beaucoup apprécié la première fois, mais j’avoue que je ne me vois pas y retourner réellement, à part lors d’un événement particulier comme Halloween pour y voir de beaux costumes.

La Cat Street, elle, est une rue bien plus calme où l’on trouve des boutiques de luxe et des friperies. C’est le coin des tendances.

Quant à l’Omotesando, cette grande avenue est souvent surnommée « les Champs-Elysées de Tokyo » : des boutiques, des restaurants, des centres commerciaux … Le temple de la consommation jusqu’au bout.

En gros, Harajuku est LE lieu de rendez-vous pour des virées shopping à Tokyo.

Remove the row

Column: 1

Harajuku Tokyo

Column: 2

Harajuku Tokyo

Nonbei Yokocho

Nonbei Yokocho une petite ruelle où l’on trouve tout un tas de izakaya, comme Omoide Yokocho et Golden Gai à Shinjuku.

Comme le Shibuya Scramble Square, je suis passée à côté sans le savoir. C’est donc pour cela que je la cite-ici : le cadre a l’air vraiment sympa et je regrette de l’avoir zappé.

La prochaine fois j’irais, c’est sûr !

Pour vous faire une idée du lieu, je vous laisse découvrir les beaux dessins de Luis Mendo sur Culture trip et les photos de Go Tokyo.

Parc Yoyogi et Meiji-jingu

Parc Yoyogi

Remove the row

Column: 1

Shibuya Tokyo Yoyogi Park

Column: 2

Shibuya Meiji-jingu tokyo

Column: 3

Shibuya Meiji-jingu tokyo

Je finis cette sélection des offres à faire à Shibuya, le quartier branché de Tokyo, avec une toute autre facette du lieu : le parc Yoyogi et le Meiji-jingū.

Le parc Yoyogi est l’un des plus grands parcs de Tokyo. Le voir de haut depuis la Mairie de Tokyo permet de se rendre compte de sa taille, et c’est vraiment impressionnant.

Ce qui rend le parc Yoyogi si connu est avant tout le Meiji-jingū : le plus grand temple shintoïste de la capitale nippone. L’activité religieuse y est très active et avec un peu de chance vous aurez l’occasion d’assister à un mariage (ce fut notre cas lors de notre 3ème venue).

L’entrée dans le parc Yoyogi se fait par un torii géant en bois suivi par une longue allée verdoyante qui nous plonge dans un univers à part, nous faisant totalement oublier que nous sommes dans l’une des villes les plus peuplées du monde.

La promenade jusqu’au Meiji-jingū est particulièrement plaisante, et vous trouverez sur votre chemin un étalage de sakés et de vin, dont certains français. Selon la période, vous y trouverez également des expositions temporaires.

Lors de ma première venue à Tokyo de 4 jours en mars 2019, il n’y avait pas spécialement de monde. Mais j’y suis retournée lors de mon seconde passage d’une semaine à Tokyo en juin 2019 et une troisième fois en janvier 2020, et j’ai été extrêmement choquée de la foule sur place.

Privilégiez les premières heures du matin si vous voulez profiter du lieu tranquillement, car l’expérience peut en devenir désagréable.

Shibuya Meiji-jingu Tokyo

Remove the row

Column: 1

Shibuya Meiji-jingu Tokyo

Column: 2

saké parc yoyogi

Meiji-Jingū

Loger à Tokyo : choisir Shibuya pour son dynamisme

Shibuya est souvent choisi comme point de chute à Tokyo pour son dynamisme.

C’est un lieu où vous pourrez facilement sortir le soir, c’est donc idéal pour les groupes d’amis en quête de folles soirées. C’est aussi un lieu très bien desservi, qui se trouve sur la Yamanote Line.

Bon, si vous me lisez souvent, vous savez que je ne trouve pas la solution « loger proche de la Yamanote Line » forcément économique. Je préfère largement un hôtel proche d’une gare de métro afin de prendre le pass illimité métro qui permet de meilleures économies.

En revanche, la Yamanote Line est pratique. M’enfin, je n’ai jamais vraiment galéré avec le métro et les temps de transport n’étaient pas forcément plus long en métro qu’en ligne JR, du moins pas de manière significative, donc je préfère vraiment privilégier le métro.

Pour ma part, je n’ai jamais logé à Shibuya. Et je ne sais pas si je le ferais un jour, car la foule finit rapidement par m’oppresser. Le dynamisme c’est bien, mais à faible dose pour moi.

De plus, loger à Shibuya est assez onéreux en comparaison avec d’autres quartiers comme l’un de mes quartiers de Tokyo préférés : Asakusa.

J’ai essayé de vous faire une petite sélection d’hôtel à Shibuya pour tous les budgets :

  • Pour les petits budgets : スクエア渋谷 pour un excellent rapport qualité/prix dans un appartement typique japonais
  • Pour les budgets moyensShibuya Hotel En pour un très bon rapport qualité/prix à Shibuya
  • Pour les gros budgets : Cerulean Tower Tokyu Hotel pour un super emplacement, des chambres luxueuses et une vue de dingue

Shibuya : le passage obligé des voyageurs à Tokyo

Shibuya est clairement le grand incontournable de Tokyo. Dynamique, coloré, démesuré, assourdissant, frénétique … ce quartier peut être décrit par tellement d’adjectifs qu’il est difficile de n’en choisir qu’un.

Comme je le dis en début d’article, Shibuya est le temple de la consommation. Il y a des centres commerciaux de tous les côtés, et vous n’y échapperez pas : la gare de Shibuya en abrite elle-même un !

J’avoue d’ailleurs que ça m’énerve toujours énormément lorsque je cherche simplement à sortir d’une gare et que je me retrouve coincée dans un centre commercial où plus aucune sortie n’est indiquée … C’est un truc typiquement japonais (enfin je dis ça mais j’en sais rien, peut-être que d’autres pays le font … mais ça sonnait bien !) qui m’agace.

Pour les fans d’animation japonaise, rendez-vous au Parco Shibuya pour le Pokémon Center, le Jump Shop et le Nintendo Center. Vous y trouverez également un espace dédié aux boutiques éphémères. Il y avait par exemple en début d’année une boutique de Digimon qui s’y ai tenu pendant moins de 2 mois, suivit ensuite par une boutique de Magical Doremi. Les produits sont exclusifs, de quoi faire flamber la CB !

Sinon, vous y trouverez également un Village Vanguard, des karaokés, des salles de jeux etc. En bref : vous avez de quoi faire à Shibuya !

Remove the row

Column: 1

Column: 2

Shibuya Tokyo Que faire

Et vous, vous avez déjà découvert l’extravagant Shibuya ?
Si oui, quels sont vos lieux fétiches ?
Si non, est-ce un lieu de Tokyo qui vous attire ?

10 commentaires

  1. 9 mai 2020 / 11 h 44 min

    J’ai tellement de rêver de Shibuya étant plus jeune car j’avais (j’essayais d’avoir) un style Gyaru ! Pour ce qui est d’Hachiko il se trouve que mon ancien prof de Japonais connaissait la famille qui possedait Hachiko, le monde est vraiment petit. J’espère vraiment visiter un jour Shibuya 🙂

    • 12 mai 2020 / 8 h 42 min

      Ah oui en effet le monde est vraiment petit ! Et c’est drôle que tu cherchais à adopter le style Gyaru, quand j’étais gamine il me fascinait tout en me faisant peur ahah !
      En tout cas j’espère que tu auras l’occasion d’aller visiter Shibuya un jour, c’est assez impressionnant 🙂

  2. Lola + Julien de www.prochainsdetours.fr
    9 mai 2020 / 12 h 01 min

    tes articles me donnent chaque fois un peu plus l’envie d’aller au Japon! 🙂

    • 12 mai 2020 / 8 h 42 min

      Merci ! Il va falloir y aller alors ! :p

  3. 9 mai 2020 / 12 h 40 min

    Tokyo et le Japon quel magnifique souvenir ! Grace a ton article, je viens de me replonger dans cette atmosphère unique et me revoir, entre autres choses, au Starbuck pour voir le spectacle de pressing Shibuya . J’y retournerai bien volontiers 😉

    • 12 mai 2020 / 8 h 49 min

      Contente de t’avoir fait revivre de beaux souvenirs ! La prochaine fois il faudra que tu ailles voir la vue depuis le Shibuya Hikarie, elle est totalement différente et très impressionnante !

  4. la graine voyageuse
    9 mai 2020 / 14 h 36 min

    Un article très intéressant qui me donne très envie de visiter ce quartier ! Ma CB en prendra surement un coût !! ahah

    • 12 mai 2020 / 8 h 49 min

      Ah ça … surtout si tu es fan de japanimation et de goodies en tout genre … ^^

  5. Alice
    10 mai 2020 / 10 h 28 min

    Je suis déjà allée plusieurs fois à Shibuya et moi aussi je continue à louper des trucs à chaque fois ! D’ailleurs je n’ai pas tester tous les endroits pour avoir une belle vue sur le crossing. Il va falloir y retourner 🤭

    • 12 mai 2020 / 8 h 55 min

      Il y a tellement de choses à faire et à voir à Tokyo … ! On loupe toujours quelque chose ! ^^

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.