Shimokitazawa, le quartier vintage de Tokyo

Shimokitazawa, le quartier vintage de Tokyo

Shimokitazawa, Tokyo, Japon

Lorsque l’on s’intéresse à Tokyo et aux différentes choses à y faire et à y voir, on tombe toujours sur les mêmes incontournables.

Résumée en quelques quartiers, Shinjuku le cœur de Tokyo, Shibuya la Tokyo démesurée ou Asakusa mon coin préférée (pour ne citer que les plus connus), Tokyo apparaît parfois comme une destination que l’on peut visiter rapidement, en seulement quelques jours.

Pourtant, c’est une bien grande erreur de croire que Tokyo n’a pas plus à offrir. Bien sûr que l’on peut citer d’autres quartiers connus comme Tsukiji, Odaiba, Akihabara ou Ueno. Mais la capitale nippone est bien loin de se résumer à ça : on parle ici d’une des plus grandes villes du monde, alors vous vous doutez bien que citer quelques quartiers est bien trop réducteur.

Je vous ai déjà présenté le quartier traditionnel de Shibamata, le quartier culinaire de Tsukishima et le quartier marchand de Yanesen que j’ai découvert pendant ce voyage-là ; aujourd’hui je vous présente le quartier des friperies : Shimokitazawa !

Shimokitazawa : une Tokyo méconnue

Shimokitazawa Tokyo

Situé dans l’arrondissement de Setagaya, non loin du fameux temple Gotokuji et ses milliers de maneki neko, Shimokitazawa, aussi nommé Shimokita, est réputé pour être « le quartier hipster » de Tokyo, « le quartier des friperies » et est généralement présenté comme « cool et branché ».

Entre petit quartier résidentiel et rues dynamisées par la présence de bars et de boutiques originales, Shimokitazawa se rejoint très facilement depuis Shinjuku ou Shibuya, se qui en fait un rapide arrêt très agréable.

Comme ses surnoms l’indiquent, Shimokitazawa est le quartier idéal pour chiner de longues heures dans les différentes boutiques de créateurs et/ou de seconde main, que ce soit des vêtements, des meubles ou des vinyles. C’est aussi un quartier réputé pour son style de vie alternatif et son côté artistique, on y trouve donc de nombreux bars apprécié pour leur ambiance qui en font un lieu de vie nocturne animée.

Ce n’est clairement pas ici que vous croiserez du monde. Il n’y avait pas d’autres touristes que nous sur place, et l’ambiance était très calme. C’est d’ailleurs ce côté « éloigné du tumulte tokyoïte » qui en fait un excellent lieu pour s’éloigner de la foule et flâner quelques heures tranquillement, sans se poser la question du temps qui passe.

Remove the row

Column: 1

Shimokitazawa Tokyo

Column: 2

Shimokitazawa Tokyo

Column: 3

Shimokitazawa Tokyo

Shimokitazawa : pour qui ?

Cette petite escapade dans ce coin méconnu de Tokyo s’est inscrit dans le cadre de mon second voyage de 10 jours au Japon en janvier 2020, qui avait comme point de chute la capitale où j’étais déjà venue 2 fois : une première fois pendant 4 jours à Tokyo et une seconde fois pendant une semaine à Tokyo. J’avais donc déjà découvert « les grands incontournables » et j’étais dans la recherche de coins moins touristiques.

Si vous êtes actuellement dans l’organisation de votre premier voyage au Japon, il faut se poser la question de la volonté d’aller dans un tel quartier. Si j’ai adoré Tsukishima, Shibamata et Yanesen, que je recommande très fortement, j’ai un sentiment moins marqué par Shimokitazawa et ceci s’explique très facilement : je ne suis pas très shopping vêtements, donc je ne pense pas être la cible.

J’ai aimé ma visite, mais bien moins que les autres quartiers cités ci-dessus, et mes amis qui venaient pour leur premier fois au Japon n’en gardent pas non plus un souvenir impérissable (sauf celle qui est styliste, et qui a bien évidemment ADORÉ). Je conseillerais donc de se poser la question de savoir si c’est ce que vous recherchez pendant votre séjour au Japon. Par contre, je pense que j’aurais beaucoup plus apprécié y découvrir son ambiance nocturne, qui a l’air de plus me correspondre.

Ceci dit, le lieu n’est pas très éloigné du temple Gotokuji dont je vous parle plus haut. Donc si vous faites l’un, arrêtez-vous à l’autre, vous vous ferez votre propre avis sur la question.

Pour ma part, je pense plutôt que j’ai « raté » ma découverte de Shimokitazawa et que j’aurais plutôt dû y aller en fin de journée ou début de soirée avec l’intention de m’y poser quelques heures et non de visiter à proprement parler.

Remove the row

Column: 1

Shimokitazawa Tokyo

Column: 2

Shimokitazawa Tokyo

Et vous, vous avez déjà chiner dans les boutiques de Shimokitazawa ? 
Si non, est-ce un quartier de Tokyo qui vous intéresse ?

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.