Préfecture de Shimane : que faire ? Iwami Ginzan et Izumo

Préfecture de Shimane : que faire ? Iwami Ginzan et Izumo

La préfecture de Shimane est sans aucun doute LA préfecture dans laquelle nous avons passé le moins de temps de tout ce séjour de 3 mois au Japon.

Après avoir découvert la préfecture d’Hiroshima que nous avons adoré, nous avons repris la route vers la préfecture de Tottori et nous n’avons eu que très peu de temps pour découvrir Shimane et ses secrets.

Remove the row

Column: 1

Notre passage à Matsue s’est résumé à un déjeuner bien gras au Coco Ichibanya ; et nous avons préféré ne pas aller aux îles Oki si c’était pour tout voir en coup de vent, gardant ainsi le plaisir pour un futur voyage.

Cet article sera donc assez court (pour une fois !) mais je vais tenter de vous fournir le plus de pistes de recherche possibles pour le compléter.

La préfecture de Shimane est relativement grande et assez peu peuplée.

Plutôt rurale, vallonnée de côtes et de montagnes, la préfecture de Shimane est peu touristique. C’est donc une excellente destination hors des sentiers battus.

Principalement connue pour sa capitale, Matsue, et le sanctuaire shintoïste d’Izumo, elle est aussi très prisée pour les îles Oki.

Sur ces 3 incontournables, nous n’en n’avons fait qu’un : Izumo.

Comme d’habitude : je présente ici rapidement les différents points d’intérêt, et de futurs articles viendront détailler chacun d’entre eux (à venir).

Column: 2

carte préfecture Shimane

Lincun — 国土交通省 国土数値情報(行政区域)

Que faire dans la préfecture de Shimane ?

Iwami Ginzan

Remove the row

Column: 1

Iwami Ginzan préfecture Shimane

Column: 2

Iwami Ginzan sont les toutes premières mines d’argent que nous avons pu visiter.

C’était donc une première pour nous, ce qui a rendu la découverte particulière à nos yeux.

Situé dans la ville d’Ōda, Iwami Ginzan est un site touristique assez connu chez les locaux.

Et pourtant, comme d’habitude lorsque l’on sort des sentiers battus au Japon : nous étions quasiment seuls sur place !

Iwami Ginzan est un site particulier intéressant pour plusieurs points : bien évidemment ses mines, et également le chemin qui mène jusqu’à elles, ponctué de différents points d’arrêt, ainsi que du quartier historique de la ville d’Ōda qui nous plonge dans un Japon traditionnel, comme Ozu ou Uchiko dans la préfecture de Kochi.

En bref, un incontournable de la préfecture de Shimane, qui est, en plus, entièrement gratuit pour les étrangers sur présentation du passeport.

Izumo-taisha

Remove the row

Column: 1

Izumo-taisha est l’un des plus anciens sanctuaires shintos du Japon.

Il tient une place culturelle très importante au pays du Soleil-Levant et est considéré comme le deuxième site sacré de la religion shintoïste, juste après le sanctuaire d’Ise dans la préfecture de Mie.

C’est également le plus grand sanctuaire du Japon, et il est classé « Trésor National ».

En bref : c’est un lieu incontournable de la culture japonaise.

Avec son espace très vaste et ses nombreux bâtiments, le sanctuaire Izumo-taisha propose une bien belle visite sereine et charmante, qui s’est terminée, pour nous, par le pavillon des prières et son impressionnante corde sacrée shimanewa qui ne pèse pas moins de 5 tonnes.

Column: 2

Izumo-taisha Préfecture Shimane

Malgré le monde sur place, dû à sa réputation, le lieu est une parenthèse mystique hors du temps dans laquelle on prend plaisir à découvrir chaque recoin.

Pour en apprendre plus sur son histoire, sur sa visite et découvrir une belle balade annexe, je vous laisse découvrir l’article très complet de Découvrez Mastue.

La plage Inasa-no Hama

Remove the row

Column: 1

Plage Inasanohama Préfecture Shimane

Column: 2

Non loin du Izumo-taisha, à seulement quelques centaines de mètres, se trouve la plage sacrée Inasa-no Hama.

Elle se distingue par la présence d’un énorme rocher, posé là sur le sable, comme échoué, orné d’un torii et d’un autel.

Sa fonction : elle est la porte d’entrée des dieux qui se rendent chaque année au célèbre Izumo-taisha présenté ci-dessus.

Cette venue est célébrée chaque année au mois de novembre par la cérémonie du Kami Mukae Sai, dont vous pouvez trouver un récit sur Japon.fr.

C’est encore une fois un très beau lieu, qui dénote à nouveau de toute la spiritualité de la ville d’Izumo, présente dans les récits anciens et historiques du Japon (cf. Ancient Japan Izumo)

Et ensuite ?

La préfecture de Shimane est particulièrement riche en points d’intérêts.

Cet article se concentre sur ce que nous avons eu l’occasion de découvrir, c’est-à-dire pas grand chose, mais il peut être complété par pleins d’autres spots et activités :

Et bien d’autres à découvrir sur Visit Shimane.

Si vous découvrez la préfecture de Shimane dans le cadre d’un road trip au Japon, arrêtez-vous à la michi-no-eki, l’aire d’autoroute japonaise, Kirara Taki (ici) pour profiter du bord de mer.

La préfecture de Shimane : douceur et détente

Bien que notre passage dans la préfecture de Shimane fut express, je peux dire que nous avons ressentis beaucoup de douceur et un élan de détente dans ce coin du Japon peu peuplé.

Nous avons été déçus de ne pas pouvoir en profiter plus que ça, mais malheureusement 3 mois passent finalement bien vite quand on voyage dans un pays si riche. Il fallait donc faire des choix.

J’aimerais beaucoup découvrir les îles Oki qui ont l’air particulièrement jolies et agréables. Je pense que ma prochaine venue dans la préfecture de Shimane sera pour parcourir ces îles.

J’aimerais également prendre plus de temps pour découvrir tous les petits recoins que j’ai raté lors de ma première venue, que ce soit à Izumo que j’ai déjà visitée ou ailleurs.

Encore une fois au Japon : une préfecture riche et méconnue, qui mérite amplement le détour !

Préfecture Shimane

Et vous, vous avez déjà visité la préfecture de Shimane ? 
Si oui, qu’y avez-vous découvert ? 
Si non, est-ce une destination japonaise qui vous intéresse ?

2 commentaires

  1. japankudasai
    1 avril 2020 / 19 h 14 min

    Merci pour cet article et toutes les ressources, je vais gagner du temps dans mes recherches ! J’aimerai bien y aller pour mon prochain séjour en novembre sur 4 à 5 jours je pense. Je vais certainement éviter les îles Oki car j’ai aussi un peu peur de vouloir programmer trop de choses et de papillonner. Et je ne suis pas certain que le mois de novembre soit le meilleur pour visiter les îles. Merci !

    • 4 avril 2020 / 14 h 50 min

      Ah je croyais que tu faisais ton séjour du côté de la préfecture d’Aichi ! Tu as changé d’avis ou c’est moi qui ai confondu ? ^^
      Oui je pense que c’est un bon choix de ne pas faire les îles Oki en cette période, je pense que mai/juin serait plus adapté pour avoir un temps assez chaud ! 🙂
      En revanche novembre c’est parfait pour aller à Izumo, j’espère que tu pourras assister à la cérémonie de la plage Inasa-no Hama ! Tu feras de supers clichés et tu pourras nous en parler 😀

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.