Hiroshima en 1 jour : que faire ? Sur les traces de la tragédie

Hiroshima en 1 jour : que faire ? Sur les traces de la tragédie

Inutile de présenter Hiroshima, son triste destin est connu de tous.

Nous sommes très nombreux à visiter Hiroshima chaque année. C’est une étape, dans un voyage au Japon, assez symbolique d’hommage et de commémoration aux victimes de cette tragédie.

Il faut voir Hiroshima de deux manières : son passé, son histoire d’un côté, et sa force de l’autre.

Si la ville sera à jamais marquée par les événements du 6 août 1945, elle s’en est tout de même relevée, et elle s’est aujourd’hui reconstruite sous la volonté et la détermination de ses habitants à ce que personne ne revive jamais ce jour sombre.

Nous n’avons passé qu’une seule journée à Hiroshima, avant de rejoindre Miyajima le lendemain.

Je vous présente donc ici les grands incontournables de la ville pour une visite expresse, mais de nombreuses activités sont possibles à Hiroshima, et il n’est pas rare que les voyageurs lui consacrent plus de temps.

Que faire à Hiroshima ?

Parc du Mémorial de la Paix d’Hiroshima

Parc du Mémorial de la Paix d'Hiroshima

Le parc du Mémorial de la Paix d’Hiroshima est dédié aux victimes de la tragédie de ce jour d’été 1945.

Grand, vert, vivant et composé de plusieurs structures commémoratives, le parc du Mémorial de la Paix d’Hiroshima est à la fois triste pour son symbole et joyeux par sa fréquentation.

Je ne sais pas s’il y a avait un événement spécial le jour de notre visite, mais le parc était rempli de classes scolaires. Nous avons été interviewé une dizaine de fois par des élèves curieux de connaître la raison de notre venue à Hiroshima, et ce que cela représentait pour nous.

Hormis la fréquentation du parc, qui s’attache à faire vivre ce lieu, vous y trouverez surtout deux structures majeures : le Dôme de Genbaku, dont je vous parle plus bas, et le musée du Mémorial de la Paix d’Hiroshima.

Le musée du Mémorial de la Paix d’Hiroshima est très dur. Et ce, dès les premiers instants.

Nous avons fait le choix de ne pas prendre de guide-audio, justement parce que j’avais entendu dire qu’il était difficile de supporter toutes ces informations, et je dois avouer que même sans nous avons eu du mal.

Préparez-vous à avoir le moral à 0 en en sortant. Mais c’est nécessaire, car c’est une histoire qu’il ne faut jamais oublier, pour ne jamais reproduire. Et c’est toute la volonté des habitants de la ville.

Comptez 200 yens l’entrée. Ouvert à partir de 8h et jusqu’à 17h (décembre à février), 18h (mars à juillet puis septembre et novembre) et 19h en août. Fermé le 30 et 31 décembre.

Dôme de Genbaku

Remove the row

Column: 1

Dôme de Genbaku Hiroshima

Column: 2

Dôme de Genbaku Hiroshima

Column: 3

Dôme de Genbaku Hiroshima

Véritable symbole historique, le Dôme de Genbaku est un vestige du terrible 6 août 1945.

Situé au bord de la rivière Motoyasu, le Dôme de Genbaku est un des monuments de guerre les plus connus dans le monde.

Seul bâtiment encore debout après le bombardement, le Dôme de Genbaku était à l’origine un hall d’exposition et est aujourd’hui un incroyable témoin de la tragédie.

Le voir de ses propres yeux est très impressionnant, et très émouvant.

Le château d’Hiroshima

Pour ce coup-là : honte sur nous. Nous ne sommes pas allés voir le château d’Hiroshima, car nous avons passés notre journée à chercher des pins pokémons dans les différents gashapons de la ville. Voilà. Comprendra qui pourra. En tout cas nous avons raté l’occasion de découvrir le château d’Hiroshima qui, pourtant, me faisait clairement de l’oeil.

Surnommé « le château de la carpe », le château d’Hiroshima ne semble pas avoir une réputation très forte auprès des voyageurs.

Pourtant, au-delà du symbole de renaissance de la ville que représente le château d’Hiroshima, puisqu’il fut rasé par la bombe puis reconstruit, je trouve son esthétique particulièrement intéressante.

Avec ses couleurs aux dominantes foncées, je trouve le château d’Hiroshima particulièrement original. Et je suis très déçue de ne pas l’avoir vue de mes propres yeux. Mais comme j’aime beaucoup le dire : ça me donne une bonne excuse pour revenir !

Shukkei-en

Le Shukkei-en est un parc que je me devais de citer, mais je ne l’ai pas visité non plus.

Situé à quelques mètres du point d’impact de la bombe atomique, ce jardin japonais en plein cœur d’Hiroshima est reconnu pour sa beauté et sa quiétude.

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous laisse découvrir le Shukkei-en via l’article de Kanpai.

passage piéton à Hiroshima

City-guide Hiroshima

Où loger à Hiroshima ?

Bien que nous étions encore en van pendant notre passage à Hiroshima, nous avons tout de même succombé au plaisir du confort d’un petit appartement.

Nous avons logé au Cocostay une nuit pour 52 euros, soit 26 euros par personne par nuit.

Le prix est un poil élevé comparé à d’autres logements que nous avons pu avoir au Japon, mais nous sommes à Hiroshima et c’est le moins cher que nous ayons trouvé avec une place de parking pour notre van.

Quant à l’appartement en lui-même : rien de fou, mais il fait le job. Si jusqu’à maintenant tous les appartements que nous avions eu, comme le Osaka Awaza Nishi-Shinsaibashi Hotel Apartment, nous étions dans des bâtiments qui semblent avoir été construit expressément pour du locatif saisonnier, le Cocostay lui est un appartement dans une véritable résidence, et cela lui donne un petit cachet.

Où manger à Hiroshima ?

Je n’ai pas spécialement de bonnes adresses à vous partager, car le restaurant que nous avons testé était sympa, mais sans plus, et que, de toute manière, je n’arrive pas à mettre la main sur son nom et son adresse. Donc c’est réglé !

En revanche, je peux vous dire ce que vous devez absolument goûter à Hiroshima : les okonomiyakis d’Hiroshima, surnommés les hiroshimayakis. Ce sont des okonomiyakis qui ont la particularité d’être posé sur un lit de nouilles soba ou udon, au choix.

Vous trouverez donc tout un tas de restaurant « okonomiyaki teppanyaki ». Teppanyaki fait référence à un type de cuisine où les ingrédients sont cuits sur une plaque chauffante. Ces restaurants-là proposent donc généralement des okonomiyakis classiques, des hiroshimayakis et d’autres plats typiques cuits à la façon teppanyaki.

Hiroshima parc

Hiroshima en un jour : le bilan

Hiroshima est une ville qui marque, une ville qu’on n’oublie pas.

On observe d’un côté les restes du 6 août 1645, et de l’autre toute la beauté de la renaissance de la ville.

Bien que la visite du Mémorial de Paix d’Hiroshima soit particulièrement dure, et laisse un sentiment très lourd, j’ai beaucoup aimé Hiroshima et tout le message que la ville véhicule.

La ville est grande, aérée et boisée. Elle est très agréable, sans excentricité comme à Osaka ou à Kobe, sans traditionalisme comme à Kyoto, sans grandeur comme à Tokyo ou à Yokohama : elle est relativement simple, et c’est ce qui lui donne son charme.

Je pense revenir un jour à Hiroshima pour rattraper mon erreur de ne pas être allée voir le château d’Hiroshima, et également pour découvrir la ville plus en profondeur.

Hiroshima Dome Genbaku

Et vous, vous êtes déjà allés à Hiroshima ? 
Si oui, qu’en avez-vous pensé ? 
Si non, est-ce une ville que vous souhaitez visité ?

2 commentaires

  1. 11 novembre 2019 / 19 h 48 min

    Pour nous aussi notre passage à Hiroshima fut assez rapide. On l’a consacré à la visite du Parc du Mémorial de la Paix et au musée. Mais si j’en ai l’occasion, ça me dirait bien d’explorer un peu plus la ville, et son château bien entendu 🙂

    • 13 novembre 2019 / 11 h 16 min

      Oui surtout le château qui a l’air vraiment joli !

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.