Préfecture de Kochi : que faire ? Les plus belles cascades de Shikoku

Préfecture de Kochi : que faire ? Les plus belles cascades de Shikoku

La préfecture de Kochi est la plus grande préfecture de Shikoku, la 4ème île principale du Japon.

D’une superficie de plus de 7 000 km², la préfecture de Kochi est principalement connue pour ses paysages puisqu’elle est majoritairement recouverte de zone rurale, avec un grand nombre de montagnes et de rivières.

Remove the row

Column: 1

préfecture Kochi carte

Lincun — 国土交通省 国土数値情報(行政区域)

Column: 2

Traversée, entre autres, par la rivière Niyodo, qui est connue pour être l’une des plus belles du Japon grâce à sa couleur surnommée le « Niyodo Blue », la préfecture de Kochi permet de découvrir un spectacle auquel on ne s’attend pas en venant au pays du Soleil-Levant : une ribambelle de gorges et de cascades !

Nous n’avons traversé la préfecture de Kochi que par le nord.

Nous n’avons pas eu le temps de découvrir ses côtes réputées pour leurs belles plages.

Ce que je vous présente ici n’est donc absolument pas exhaustif de ce qu’on peut trouver dans la préfecture de Kochi, mais cela vous donnera déjà une idée de son potentiel.

Comme la plupart du temps dans mes articles sur les différentes préfectures du Japon, je vous présente ici rapidement les points d’intérêts que vous pourrez y trouver et je détaillerais chacun d’entre eux dans un article dédié (à venir).

Que faire dans la préfecture de Kochi ?

Nikobuchi

Remove the row

Column: 1

Connue sous le surnom de la « piscine bleu », Nikobuchi est un bassin surplombé par une cascade assez prisé par les japonais.

Il est l’un des spots les plus connus de la préfecture de Kochi, et on comprend vite pourquoi.

Nikobuchi fut notre toute première rencontre avec le fameux « Niyodo Blue » qui fait la réputation de la rivière Niyodo.

D’un bleu cyan transparent, la couleur de l’eau est impressionnante de vivacité et sa transparence dénote de sa pureté.

C’est clairement un très beau spot naturel que je vous recommande chaudement de découvrir.

Pour ma part, j’ai encore envie d’employer le mot « coup de cœur » mais je ne vais pas le faire car sinon il faudrait le dire pour tous les spots que je vous présente de cette préfecture, et cela perdrait de son sens.

Mais comprenez par-là que j’ai vraiment adoré Nikobuchi, et que ça ne m’étonnerait pas que le futur m’y ramène un jour.

Column: 2

préfecture kochi Nikobuchi

La cascade d’Hiryu

Remove the row

Column: 1

cascade hiryu prefecture kochi

Column: 2

Nichée dans les gorges de Yasui, la cascade d’Hiryu se cache au bout d’un chemin de forêt à l’ambiance mystique.

Entouré de grands arbres, le sentier est peu éclairé et nous donne l’impression de nous enfoncer vers un inconnu incertain.

Après quelques minutes de marche au sein des gorges Yasui, nous voici devant ce magnifique spectacle.

La cascade d’Hiryu, comme toutes cascades, propose différentes facettes selon son intensité. Lors de notre venue, le débit était plutôt bas, ce qui la rendue plutôt timide.

Mais vous pouvez facilement trouver des photos de son visage au triples chutes qui la rend si particulière.

Mais n’ayez crainte, même si son débit est faible lors de votre visite, vous ne pourrez pas rester indifférent à cette cascade et son chemin fantastique.

Les gorges de Yasui proposent également d’autres spots où se poser, et une autre cascade à découvrir. J’en parlerais bien évidemment dans l’article dédié.

Les gorges de Nakatsu

Remove the row

Column: 1

Véritables pépites découvertes sur le tas, les gorges de Nakatsu nous ont émerveillés du début du sentier jusqu’au grand final.

Sur le chemin d’un peu plus de 2 kilomètres que proposent les gorges de Nakatsu on trouve 7 statues représentants différents dieux, qui nous emmènent avec eux au fin fond d’une vallée où se mélange le « Niyodo Blue » avec des roches aux couleurs rougeâtres.

Au-delà du sentier particulièrement beau, et de la quiétude du lieu puisqu’il n’y a absolument personnes d’autres que nous, c’est la cascade, au bout du chemin, qui m’a laissé bouche-bée.

La cascade d’Uryu est sans aucun doute l’une des plus belles cascades que j’ai pu voir de toutes ma vie, rivalisant avec celles d’Islande, tout simplement pour son mélange de couleur hors norme et sa dispersion si singulière.

Je ne m’attendais pas à un tel spectacle. Si la cascade d’Hiryu était timide, la cascade d’Uryu, elle, était au meilleur de sa forme.

Column: 2

cascade Uryu gorges Nakatsu

Comme souvent, je trouve que la photo n’est pas forcément très représentative de la beauté du lieu : en réalité, nous nous trouvons sur une plateforme en hauteur, et le flux continue de tomber encore plus bas, dans un autre petit bassin, avant de s’écraser au pied de la vallée et de continuer sa course dans celle-ci.

En bref : je suis en amour total pour les gorges de Nakatsu, son sentier et sa cascade.

Les terrasses de riz d’Ananai : Tanada View Spot

L’un des lieux les moins connus de la préfecture de Kochi : les terrasses de riz d’Ananai.

Nous avons trouvé cet endroit grâce à la petite carte du michi-no-eki dans lequel nous avions passé la nuit, l’Osugi Roadside Station. Il n’avait pas été facile de trouver le point exact, et la route était très sinueuse, ce qui faisait que nous n’étions pas sûrs de notre coup. Mais une fois sur place, pas de doute, nous sommes au bon endroit !

Magnifique point de vue sur les rizières d’Ananai, un district de la ville de Nagaoka, le Tanada View Spot se situe en bord de route de montagne, dans un petit chemin (où l’on croise les doigts pour ne rencontrer aucune voiture en sens inverse) entouré de verdure.

Contrairement aux rizières d’Ishibu dans la péninsule d’Izu, il n’est pas possible de descendre marcher dans les terrasses de riz d’Ananai depuis le point de vue. Il faudra simplement profiter de la vue. Mais quelle vue !

Le point gps se trouve exactement ici.

Et vous l’avez compris : je vous recommande fortement d’aller les observer, et j’espère pour vous que vous aurez un aussi beau temps que nous pour profiter de cette sublime vue !

Remove the row

Column: 1

Ananai rice Tanada View Spot

Column: 2

Ananai rice Tanada View Spot

Column: 3

Ananai rice Tanada View Spot

Et ensuite ?

Comme je l’ai répété à maintes reprises dans cet article, la préfecture de Kochi regorge de choses à faire et à voir.

Je pense qu’on peut facilement passer toute une semaine sans s’ennuyer dans cette préfecture tant les arrêts sont nombreux.

Je vous cite ici quelques idées trouvées par-ci par-là, mais vous en trouverez surement encore d’autres si vous cherchez un peu :

Et encore tout pleins d’idées sur le site Visit Kochi Japan

La préfecture de Kochi : immersion en pleine nature japonaise

Nous avons traversé la préfecture de Kochi très rapidement, en seulement 2 jours.

Je pense qu’il est inutile de vous dire que 2 petits jours ne sont pas suffisants puisque le sujet a déjà été abordé.

Entre la magnifique rivière Niyodo, qui remporte à mes yeux le combat face à la soca en Slovénie pourtant connue pour sa beauté, les différentes vallées et cascades que l’on trouve dans la préfecture de Kochi, je pense qu’on peut clairement dire que cette dernière est une petite pépite méconnue qui mérite amplement plus de visibilité.

Au plus j’écris sur les différentes préfectures de Shikoku, au plus je me rends compte qu’il s’y trouvent beaucoup de merveilles, et au plus j’ai envie d’y retourner.

La préfecture de Kochi est une excellente destination si vous cherchez de beaux paysages et une tranquillité sans pareille. Très loin de la foule de la mégalopole japonaise, la préfecture de Kochi est à découvrir !

gorges de Nakatsu préfecture kochi

Et vous, vous êtes déjà allés dans la préfecture de Kochi ? 
Si oui, quel en a été votre ressenti ? 
Si non, connaissiez-vous tous ces lieux avant de lire cet article ? 

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.