Prefecture de Hyogo : que faire après Kobe et Himeji ?

Prefecture de Hyogo : que faire après Kobe et Himeji ?

Située au centre-ouest de l’île principale du Japon, Honshu, la préfecture de Hyogo était une étape dont on attendait beaucoup notamment pour les fameuses villes de Kobe et de Himeji.

Remove the row

Column: 1

Par Lincun — 国土交通省 国土数値情報(行政区域), CC BY-SA 3.0

Column: 2

Dernière étape de ce road trip de 3 mois au Japon avant de ramener le van à Kyoto et rejoindre Tokyo pour une semaine.

Sur place nous avons une fois de plus découvert bien d’autres attraits à notre destination : la préfecture de Hyogo est un savant mélange de nature, patrimoine historique et ville moderne.

Sans étouffer dans la mégalopole, la préfecture de Hyogo propose un large choix d’activités et de découvertes culturelles qui plonge les visiteurs dans une ambiance japonaise à la fois traditionnelle et actuelle.

Je ne m’attendais pas à spécialement aimé cette partie-là du Japon, tout simplement car je craignais d’être déçue du combo Himeji/Kobe comme j’ai pût l’être de Kyoto.

C’est finalement tout le contraire qui s’est passé : Hyogo fut une belle découverte, et il ne fait aucun doute que je repasserais un jour par là !

Préfecture de Hyogo : les plus connus

Kobe

Commençons cet article sur la préfecture de Hyogo avec la ville la plus connue, et pas n’importe laquelle : Kobe.

Mondialement prisée pour son bœuf, tout naturellement appelé le bœuf de Kobe, la ville profite d’une affluence touristique importante venue goûter le fameux « caviar de la viande ».

Remove the row

Column: 1

Mais la ville ne se limite pas qu’à sa viande : urbanisation aux influences diverses et patrimoine unique au Japon, Kobe est une ville bien différente des autres au pays du soleil levant.

Nous étions venus par simple curiosité, et nous en sommes repartis avec le sentiment qu’un jour nous nous reverrons : Kobe, tu nous a plu, et pas qu’un peu !

Pour en savoir plus sur Kobe, je vous laisse découvrir mon article Kobe et Himeji en 2 jours (à venir prochainement).

Vous y trouverez également LA bonne adresse de tout ce road trip de 3 mois au Japon : du bœuf de Kobe cuisiné sous vos yeux, et pour seulement 30 euros par personne.

Un régal dont nous ne sommes pas prêt de nous remettre, et qui n’aura pas troué le porte-feuille !

Column: 2

bœuf de kobe

Amari Onsen

Remove the row

Column: 1

amari onsen hyogo

Column: 2

Juste à côté de Kobe, à quelques kilomètres plus au Nord, se trouve la ville Amari Onsen.

Amari Onsen fait partie, selon moi, de ces sites japonais bien trop réputés pour ce qu’ils sont, à l’image de Miyajima ou Kyoto : c’est sympa, mais il y a tellement plus beaux et authentiques au Japon que j’ai du mal à comprendre leur popularité.

Un peu comme Kinosaki Onsen, dont je vous parle plus bas, les blogs parlant de Amari Onsen omettent souvent de préciser que le principal lieu d’intérêt, les sources chaudes, occupent une toute petite place face à d’immenses bâtiments défraîchis.

Du coup, j’avoue être passée en coup de vent voyant le monde sur place et le peu d’intérêt par rapport à d’autres lieux.

Mais si vous êtes au Japon pour seulement quelques jours et que vous n’avez pas le temps de vous aventurez plus loin, je pense qu’Amari Onsen fait son job : vous plonger dans un Japon plus ancien.

Himeji

La ville d’Himeji est principalement connue pour son château : le château d’Himeji qui est l’un des seuls châteaux du Japon possédant encore ses fondations d’origines, en date des années 1600.

La ville est relativement bien espacée, on ne se sent pas étouffé même un samedi après-midi au mois de juin, et c’est ce que nous avons beaucoup apprécié.

Remove the row

Column: 1

Vous pouvez largement passer toute une journée à Himeji en faisant la visite du château et celle des jardins Kokoen.

Je n’ai personnellement réalisé aucune de ces visites car les extérieurs me suffisaient, mais vous pouvez retrouver le récit de Vanema pour vous en faire une idée.

Pour les petits portes-feuilles, ou les amateurs de belles vues, rendez-vous au parc Otokoyama Haisuiike pour vous offrir une magnifique vue sur le château d’Himeji et la ville.

En partant du château, la balade vous y menant traverse un grand parc et longe le canal qui borde le château.

En bref, une belle balade pour un superbe final.

Column: 2

hyogo himeji

Kinosaki Onsen

Extrêmement réputée, Kinosaki Onsen est une ville thermale comportant 7 onsens traditionnels publics, chacun avec leurs caractéristiques spécifiques.

Remove the row

Column: 1

kinosaki onsen hyogo

Column: 2

Les visiteurs achètent généralement un pass à 1 200 yens leur permettant de pouvoir essayer tous les onsens sur une même journée.

Personnellement, je n’ai pas beaucoup accroché avec Kinosaki Onsen.

Je m’attendais à quelque chose de bien plus authentique, à l’image de Yunomine Onsen dans la péninsule de Kii, et j’ai finalement découvert une ville bétonnée où seule une rue, encore un peu typique, se dégage sans charme.

Je pense que pour apprécier Kinosaki Onsen comme il se doit, il faut venir à la nuit tombée pour profiter des éclairages sur la rivière, et choisir son meilleur yukata pour essayer chaque onsen le temps d’une soirée sous le signe de la relaxation.

Préfecture de Hyogo : hors des sentiers battus

Genbudo Cave

Les caves du parc de Genbudo se situent sur la côte Nord de la préfecture de Hyogo et font partie du Geopark dont je vous parle dans mon article sur la préfecture de Tottori.

Remove the row

Column: 1

Grottes artificielles, les caves du parc de Genbudo sont au nombre de 4, et offrent un spectacle très impressionnant.

Les caves du parc de Genbudo ont été à l’origine formées par une éruption volcanique il y a 1,6 M d’années. Ces impressionnantes cavités ont ensuite servie à l’extraction de roches et présentent maintenant d’immenses colonnes de 33 mètres de haut.

Aujourd’hui le parc est particulièrement agréable car très peu touristique, et entièrement gratuit. Ce fut donc une superbe découverte que je vous encourage à aller voir si vous êtes dans ce coin-là du Japon.

Vous trouverez plus bas un musée dédié à ce parc où se trouvent plusieurs minerais et fossiles. Le musée est payant.

Column: 2

genbudo cave hyogo

Awaji

Remove the row

Column: 1

château de Sumoto

Column: 2

Awaji est la plus grande île de la Mer du Japon.

Intégrée à la préfecture de Hyogo, elle permet notamment de rejoindre l’île de Shikoku par voie terrestre depuis Kobe.

Au Japon, elle est principalement connue pour les tourbillons de Naruto : des tourbillons géants causés par la rencontre entre la Mer intérieure du Japon et l’océan Pacifique !

Avec un tourisme principalement local, l’île d’Awaji est une excellente destination pour souffler entre deux lieux touristiques le temps d’une journée.

Au programme sur l’île d’Awaji en un jour :

Malheureusement pour moi, je suis arrivée à la fin des tourbillons de Naruto et je n’ai donc pas pu observer le moment où ils prennent le plus d’ampleur.

Si vous souhaitez profiter de ce spectacle comme il se doit, renseignez-vous ici sur les horaires de la marée où vous aurez accès aux meilleures heures pour observer les tourbillons de Naruto.

Château de Takeda

Remove the row

Column: 1

Surnommé « le château dans le ciel », le château de Takeda revêt le vêtement du fameux film de Hayao Miyazaki les matins d’automne pour un spectacle grandiose.

Nous n’avons pas eu la chance de découvrir le château de Takeda posé sur sa brume mystique, mais nous y sommes allés un jour de pluie et les bas nuages offraient tout de même un très beau spectacle.

Pour espérer avoir la chance de découvrir le château dans le ciel la meilleure période se situe entre septembre et octobre et il faudra s’y rendre au petit matin.

Vous pouvez choisir de visiter les ruines du château de Takeda et/ou l’observer de loin depuis le Ritsuun Gorge, spot très connu par les photographes comme étant la plus belle vue.

Column: 2

takeda hyogo

Et ensuite ?

Il y a énormément de choses à faire dans la préfecture de Hyogo. Nous n’avons eu que 3 jours pour en profiter, nous n’avons donc pas pu tout faire.

Si vous souhaitez découvrir plus en profondeur Hyogo, vous pouvez ajouter à votre itinéraire, entre autres, :

Ichiban Japan vous présente d’ailleurs quelques uns de ces spots dans son article sur la préfecture de Hyogo.

Préfecture de Hyogo : informations pratiques

  • La préfecture de Hyogo est une des plus grandes préfectures du Japon par sa taille : le meilleur moyen de se déplacer entre chaque spots reste la voiture, mais les déplacements en transports en commun semblent tout de même bien praticables.
  • En revanche, dans les villes de Kobe et d’Himeji, il faudra garer votre véhicule et vous déplacer à pied. Comptez autour des 600 yens pour une journée de stationnement. Pour plus d’informations sur les parkings, leur fonctionnement et leurs tarifs, je vous laisse découvrir mon article sur le Japon en van aménagé (article à venir prochainement).

Pour ma part, je pense sincèrement remettre un jour les pieds dans la préfecture de Hyogo. Les villes de Kobe et d’Himeji ont été un vrai plaisir, et cette préfecture à tant à offrir que j’aimerais mieux l’arpenter.

hyogo kobe

Et vous, vous êtes déjà allés à Hyogo ?
Si oui, avez-vous aimé ?
Si non, est-ce une destination qui vous attire ?

2 commentaires

  1. 8 août 2019 / 17 h 21 min

    Oh merci beaucoup d’avoir partagé notre article sur Himeji !! 🙂 Je suis agréablement surprise de voir qu’il est possible de manger le boeuf de Kobe pour 30 Euros ! Je pensais que c’était beaucoup plus cher… Navrée d’apprendre que tu as été déçue par Kyoto et Miyajima. Pour ma part j’avais adoré ces deux endroits mais tu as eu le temps d’arpenter davantage le Japon et de découvrir des lieux bien plus authentiques très certainement. En tout cas ton blog devient une petite pépite pour avoir pleins d’infos sur le Japon 🙂

    • 9 août 2019 / 10 h 07 min

      Avec plaisir, votre article nous a été très utile sur place, donc c’était tout naturel de le partager ! 🙂
      En effet on s’attendait à dépenser des sommes monstrueuses pour goûter au bœuf de Kobe … Donc ce fut une très belle surprise ! On a même hésité à en reprendre le soir même ahah
      Oui je développerais dans mes articles sur Kyoto et Miyajima pourquoi j’ai été déçue, et je ferais aussi un article sur tous mes coups de cœur et toutes mes déceptions, dont ils en feront partis ; et je pense que le fait que j’ai eu le temps de bien explorer le pays a beaucoup joué en effet 🙂
      En tout cas j’espère en effet que ce blog sera utile aux futurs voyageurs au Japon !

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.