Hakone en 1 jour : que faire ? Culture et nature autour du Mont Fuji

Hakone en 1 jour : que faire ? Culture et nature autour du Mont Fuji

Réputée pour sa proximité avec le Mont Fuji et son fameux torii dans l’eau, Hakone est une ville assez visitée dans le cadre d’un séjour classique au Japon.

Comme j’ai toujours entendu parler d’Hakone comme un incontournable du Japon, je ne me suis pas trop posée de question de savoir ce qui s’y trouvait.

A part le fameux torii dans l’eau que l’on voit absolument partout, je n’avais pas réellement d’idées toutes faites sur Hakone si ce n’est que j’allais pouvoir profiter d’une des plus belles vues sur le Mont Fuji.

Située à seulement 1h30 de route de Tokyo, Hakone se trouve entre la région des 5 lacs et la péninsule d’Izu, au cœur du parc nationail Fuji-Hakone-Izu.

Je parlerais de mon ressenti sur Hakone en fin d’article, comme d’habitude. Mais en attendant, sachez que c’est à Hakone que j’ai pu tester l’expérience d’un ryokan de luxe, c’était donc une étape très attendue de ce séjour au pays du Soleil Levant !

Hakone en 1 jour : que faire ?

Hakone-jinja

Hakone-jinja torii dans l'eau

Aucune image d’Hakone n’est plus connue que celle-ci : le grand torii dans l’eau du Hakone-jinja est un des lieux les plus visités au Japon.

Et vous ne pourrez pas le rater, pour une raison toute simple : il y a une immense queue devant celui-ci, de personnes voulant réaliser leur photo de rêve super instagrammable faisant croire qu’ils sont seuls au monde face à cette immensité.

Je vous avoue que ça a bien cassé l’image que j’avais du lieu, et que c’était décevant. A force de mentir sur les photos, les gens comme moi s’imaginent des choses totalement en décalage avec la réalité. C’est chiant.

Remove the row

Column: 1

hakone-jinja

Column: 2

hakone-jinja

Mais bref, à part ce torii dans l’eau qui n’a finalement rien à envier à celui du lac Biwa (bien au contraire vue sa fréquentation), le temple Hakone-jinja est particulièrement agréable pour sa situation.

Niché entre de nombreux et grands arbres, avec de grands escaliers et de multiples temples à droite et à gauche, on se régale à se perdre dans les différents chemins et passages possibles.

Je n’ai pas beaucoup photographié le lieu, car on était vraiment nombreux sur place et que j’avais tout de même hâte de partir me perdre dans les montagnes de la préfecture de Shizuoka pour échapper à cette foule. Je n’aurais donc pas grand chose à vous proposer, mais sachez que le temple est un incontournable et qu’il mérite sa réputation.

Si vous êtes véhiculés : pas d’inquiétude, le parking est gratuit !

Owakudani

Hakone Owakudani

Si vous me lisez depuis un moment, vous savez que j’adore les sites géothermiques. Depuis mon road-trip en Islande où j’ai pris une énorme claque visuelle avec Namafjall, puis mon séjour aux Açores avec Furnas à Sao Miguel, je chasse ces spots où la nature démontre toute sa puissance.

Owakudani est un spot extrêmement prisé. Lors de notre première venue, nous nous sommes retrouvés bloqués sur la route dans un embouteillage de plusieurs kilomètres causé par … l’entrée au parking ! Vous l’avez donc compris : évitez les week-end, et surtout, venez tôt !

L’activité phare d’Owakudani est l’œuf noir. Bouillis dans l’eau thermale, ces derniers deviennent tout noirs ! Nous n’avons pas goûté, je ne pourrais donc pas vous en parler, mais de ce que j’ai cru lire ça ne change pas grand chose au goût.

Le lieu est assez impressionnant, la vallée est très grande et les émanations de la Terre sont conséquentes.

En revanche, je regrette un attrait très touristique au lieu, à l’image de ce que l’on retrouve beaucoup au Japon : pas vraiment de possibilité de s’approcher, on peut seulement observer depuis un point d’observation ; et surtout la présence de multiples et grands magasins de souvenirs, histoire de toujours nous faire consommer plus.

Remove the row

Column: 1

Hakone Owakudani

Column: 2

Hakone Owakudani

Column: 3

Hakone Owakudani

Hakone Owakudani

J’ai donc un avis assez mitigé sur Owakudani. Après avoir vus des sites géothermiques tout bonnement impressionnants en Europe qui sont laissés tels quels avec de simples aménagements pour la sécurité des visiteurs, j’ai trouvé que Owakudani était plus un lieu de consommation qu’autre chose.

Cependant, il semble que le spot était initialement plus grand et qu’il était possible de plus se balader et découvrir du lieu. Mais à notre venue, en avril 2019, le chemin était fermé, sans véritables explications sur la cause de cette fermeture, et sans date de réouverture indiquée.

Si mes souvenirs sont bons, le parking coûte 500 yens, soit environ 4 euros.

Owakudani est ouvert au public tous les jours de 8h à 17h. L’entrée est gratuite.

Vous pouvez rejoindre Owakudani en téléphérique puisque le lieu est un des arrêts de la liaison Gora-Togendai. Si je ne suis pas une adepte des téléphériques à cause de mon vertige, je dois avouer que celui-ci doit être assez impressionnant et que j’aurais aimé l’emprunter !

Cascades de Chisuji

Hakone Cascades de Chisuji-no-taki

Lieu très peu fréquenté, les cascades de Chisuji se cachent au bout d’une petite balade de quelques dizaines de minutes depuis les jardins Kowakidani Horaien.

Les cascades de Chisuji ne sont pas hautes, et pas spécialement impressionnante, mais leur particularité est la finesse de leurs filets d’eau, qui rend le lieu très poétique.

Entièrement gratuit, le spot est assez méconnu et très relaxant. Si vous en avez le temps, n’hésitez pas à vous arrêter pour un pique-nique.

Les cascades de Chisuji sont aussi le point de départ d’une randonnée menant jusqu’au sommet du Mont Sengen, en une trentaine de minutes.

Remove the row

Column: 1

Hakone Cascades de Chisuji-no-taki

Column: 2

Hakone Cascades de Chisuji-no-taki

Column: 3

Hakone Cascades de Chisuji-no-taki

Hakone Sekisho

Véritable témoin du passé du Japon, le Hakone Sekisho plonge les visiteurs dans une toute autre époque du Japon. Ce check-point sur la Tokaido, qui était l’ancienne route reliant Edo à Kyoto, était connu pour être l’un de plus sévères du pays. Tokkaido étant l’une des routes les plus empruntées de l’époque, Hakone était un passage incontournable

Nous n’en connaissions pas l’existence avant d’y mettre les pieds, et ce fut une belle découverte.

Le lieu a été entièrement rénové. On y trouve de nombreuses salles avec des objets d’époque ainsi que des statues à taille humaine pour rejouer les différentes scènes de vie qu’on pouvait y trouver.

On y trouve également un musée très intéressant sur toute cette époque, et si on prend un peu de hauteur on profite d’une magnifique vue sur le lac Ashi.

Personnellement, j’ai beaucoup aimé cette visite.

Elle est simple, assez rapide, très plaisante et instructive.

C’est un lieu historique qui a joué un grand rôle dans le développement du Japon, et rien que pour cela je le classe dans les incontournables.

Le Hakone Sekisho est ouvert tous les jours de 9h à 17h et l’entrée coûte 500 yens.

Hakone Tokaido Checkpoint

Remove the row

Column: 1

Hakone Tokaido Checkpoint

Column: 2

Hakone Tokaido Checkpoint

Column: 3

Hakone Tokaido Checkpoint

Remove the row

Column: 1

Hakone Tokaido Checkpoint

Column: 2

Hakone Tokaido Checkpoint

Hakone Town Park

Au bord du lac Ashi se trouve le parc de la ville d’Hakone, qui est le meilleur endroit pour se garer à Hakone si vous êtes véhiculés.

Il n’y a pas particulièrement de choses à faire sur place si ce n’est le Tokaido Checkpoint présenté ci-dessus et une virée en bateau sur le lac Ashi, mais c’est un très bel endroit pour contempler la vue sur les montagnes avoisinantes et, avec un peu de chance, sur le Mont Fuji.

Nous y sommes arrivés de bonne heure, et nous avons pu y croiser bon nombres de locaux sur place entrain de pêcher ou de se prélasser au bord du lac.

C’est calme et c’est joli, tout ce qu’on aime.

Hakone Town Park

Tada no Mitsunaka’s Tomb

Après avoir visité tous les spots les plus connus d’Hakone, nous voici là, à attendre que l’heure du check-in sonne pour aller se prélasser dans les bains de notre ryokan de luxe.

Mais impensable de se tourner les pouces alors que nous n’avons qu’une journée à Hakone ! On cherche, on fouine, et on tombe sur ça : les tombes de Tada no Mitsunaka.

Aucune information en français disponible sur les moteurs de recherche, on se lance dans une marche un peu hasardeuse à la recherche d’un inconnu.

Et quelle surprise : sur ce petit chemin en bord de route de quelques centaines de mètres se trouvent plusieurs sculptures de bouddhas à même la roche. On est totalement seuls sur place, il n’y a que nous et ces merveilles.

Remove the row

Column: 1

Hakone Tada no Mitsunaka's Tomb

Column: 2

Hakone Tada no Mitsunaka's Tomb

Column: 3

Hakone Tada no Mitsunaka's Tomb

Hakone Tada no Mitsunaka's Tomb

Mais la surprise ne s’arrête pas là : nous faisons marche arrière pour retourner à la voiture, et nous voyons un tunnel. On le traverse, et on arrive face à face avec un petit temple solitaire qui ne paye pas de mine. On s’approche, on s’approche, et on découvre un immense bouddha de plusieurs mètres de haut, caché là sous cet édifice en bois.

Si la photo ne rend pas compte de la grandeur du bouddha, croyez moi sur parole : cette sculpture est tout bonnement imposante et impressionnante.

C’est sans aucun doute mon gros coup de cœur à Hakone.

Sur le parking, vous trouverez un petit musée où se trouvent d’autres bouddhas. Le musée était entièrement vide : pas de personnel, pas de visiteurs ; et tout était à disposition. Et ça c’est quelque chose que j’adore au Japon : le respect des lieux et la sécurité ! 

Remove the row

Column: 1

Hakone Tada no Mitsunaka's Tomb

Column: 2

Hakone Tada no Mitsunaka's Tomb

Column: 3

Hakone Tada no Mitsunaka's Tomb

Où dormir à Hakone ?

Hakone est principalement réputée pour ses ryokans, des auberges traditionnelles japonaises où l’on trouve généralement des onsens.

Nous avons profité de notre venue à Hakone pour nous offrir un ryokan de luxe : le Rikyuan.

Je parle de cette expérience plus en détails dans l’article dédié à ce ryokan, mais je peux tout de même dire ici que j’ai adoré ce séjour.

Si vous êtes tatoués et que vous cherchez un onsen à privatisé où vos tatouages ne posent pas de problème, ce ryokan est parfait :  vous pourrez privatiser un des bains mis à disposition en extérieur, ou même opter pour la chambre luxueuse avec votre propre onsen sur la terrasse.

Et si vous cherchez tout simplement à vous offrir un gros kiffe pendant votre séjour au pays du Soleil Levant, ce ryokan propose un dîner en 6 services juste incroyable et un petit-déjeuner inoubliable.

Hakone en 1 jour : mon ressenti

Notre journée à Hakone a en réalité été découpé en 2 matinées, séparées par notre moment de relaxation au ryokan.

Ces deux jours étaient marqués par une météo un peu grise, et un nombre de visiteurs très réduits, hormis au Hakone-jinja et au Owakudani.

J’ai apprécié Hakone, mais sans plus. Je ne parlerais pas de déception car je n’avais aucune attente vis à vis de cette ville, mais j’avoue que j’ai encore du mal à comprendre la si bonne réputation en comparaison avec d’autres lieux.

Ceci dit, Hakone est un excellent endroit pour profiter de multiples choses sans avoir à trop bouger : un lieu historique, une vue sur le Mont Fuji, un magnifique temple, des petites cascades, un site géothermique et un immense bouddha caché. Je conçois donc totalement qu’Hakone soit un excellent lieu de visite lorsque nous n’avons pas beaucoup de temps au Japon.

Si vous le souhaitez, vous pouvez compléter cet article avec celui de Ichiban Japan qui vous propose une visite à la journée au départ de Tokyo.

Hakone Town Park

Et vous, vous êtes déjà allés à Hakone ? 
Quels sont vos incontournables à faire ?

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.