Nachikatsuura, le Japon spirituel : du Daimonzaka au Seiganto-ji

Nachikatsuura, le Japon spirituel : du Daimonzaka au Seiganto-ji

Nachikatsuura est l’un des lieux les plus connus du Japon : qui n’a jamais vue cette photo de la cascade de Nachi avec en premier plan la pagode à 3 étages du Seiganto-ji ?

Pourtant, bien que le cliché soit assez connu, le lieu reste, lui, assez méconnu.

Remove the row

Column: 1

Du moins, il est assez rare de voir Nachikatsuura dans le programme des voyageurs au pays du Soleil-Levant, surtout dans le cadre de leur premier voyage au Japon.

Et il suffit d’y mettre les pieds au printemps pour s’en rendre compte : à cette période de l’année où le pays est pris d’assaut, que la ville de Kyoto souffre du tourisme de masse et que les quais de la rivière Meguro à Tokyo sont noirs de monde, Nachikatsuura, elle, profite d’une faible fréquentation.

Ville située dans la préfecture de Wakayama, nous l’avons découverte pendant notre road trip sur la péninsule de Kii et nous l’avons adoré.

De loin l’un de nos coups de cœur de ces 3 mois au Japon, Nachikatsuura est un lieu spirituel qui mérite amplement le déplacement.

Plus d’un an après notre visite, j’écris enfin sur Nachikatsuura et ce pour mon plus grand plaisir : véritable pépite, voici l’une de nos plus belles journées au Japon !

Column: 2

Nachikatsuura Wakayama Japon carte

Nachikatsuura : un ancien sentier du pèlerinage de Kumano Kodo

Nachikastuura est considéré comme un haut lieu sacré en raison de l’ancien sentier de pèlerinage qui la traverse : le Kumano Kodo.

Le Kumano Kodo traverse toute la péninsule de Kii en 4 chemins principaux : Nakahechi, Kohechi, Ohechi et Iseji (cf. Tb-Kumano). Très connu au Japon, le Kumano Kodo est inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en tant que « Sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les Monts Kii ».

On trouve donc, tout naturellement, de nombreux lieux sacrés dans la péninsule de Kii, et des points d’arrêts propices au repos des pèlerins comme le fameux village Yunomine Onsen.

On trouve dans la ville de Nachikatsuura l’un des 3 sanctuaires principaux du Kumano Kodo : le Kumano Nachi-Taisha.

Aux côtés du Kumano Hongu Taisha et du Kumano Hayatama Taisha, ils forment le Kumano Sanzan (cf. Shinguu).

L’accès au Kumano Nachi-Taisha se fait traditionnellement par le Daimonzaka :

Daimonzaka

Daimonzaka

Le Daimonzaka est une partie de l’ancien chemin du pèlerinage de Kumano Kodo.

Composé en grandes majorités d’escaliers, il prend départ à quelques centaines de mètres de ce parking à Nachikatsuura, et se termine au pied du Kumano Nachi Taisha.

C’est le seul sentier du Kumano Kodo que nous avons emprunté, et ce choix fut sans regret : le Daimonzaka est envoûtant et déroutant.

Ce long escalier de pierre de 473 marches vous plonge dans un monde mystique, hors du temps, où la déconnexion est totale. Alors oui, quand on a fait le Kotohira-gū et ses 1 368 marches, le Daimonzaka semble tout petit. Mais l’ambiance est totalement différente.

Le chemin s’engouffre dans une forêt où les arbres sont immenses et imposants, dans un calme sans égale.

L’ambiance est sereine, le paysage est magnifique.

C’est une savoureuse petite balade spirituelle qui s’offre à vous. On profite tellement du lieu qu’une fois arrivé à la fin, on regrette déjà de l’avoir passé et on en redemande encore.

Vous pouvez monter directement au Kumano Nachi-Taisha et au Seiganto-ji en voiture, mais il serait vraiment dommage de passer à côté de ce moment de spiritualité que vous offre le Daimonzaka.

Remove the row

Column: 1

Daimonzaka Nachikatsuura

Column: 2

Daimonzaka Nachikatsuura

Daimonzaka Nachikatsuura

Remove the row

Column: 1

Daimonzaka Nachikatsuura

Column: 2

Daimonzaka Nachikatsuura

Column: 3

Daimonzaka Nachikatsuura

Remove the row

Column: 1

Column: 2

Daimonzaka Nachikatsuura

Kumano Nachi-Taisha et Seiganto-ji

Le Kumano Nachi-Taisha est, comme indiqué plus haut, l’un des plus grands sanctuaires du Kumano Kodo.

C’est un sanctuaire shinto qui cohabite avec l’un des temples bouddhistes les plus connus du Japon : le Seiganto-ji, ce fameux temple qui fait face à la cascade Nachi. Eh oui, à l’époque de leur construction, les deux religions étaient associées et se pratiquaient ensemble.

Le Kumano Nachi-Taisha est un grand espace composé de nombreux autels qui surplombe la ville de Nachikatsuura. La vue offerte est imprenable sur la ville et les montagnes environnantes, et elle est particulièrement jolie au printemps.

Pour atteindre les premiers autels du Kumano Nachi-Taisha, on grimpe encore quelques marches après le Daimonzaka, mais cette fois-ci au sein de petites ruelles marchandes. Vous y trouverez  quelques artisans, des petits restaurants où rien n’est écrit en anglais, et de plus grandes structures de zone touristique. Il y en a donc pour tous les goûts, et tous les budgets !

Une fois arrivée en haut, on ne sait plus où regarder : la vue ? le sanctuaire ? les cerisiers ?

Tout est grand, vaste, et les cerisiers apportent une dimension si poétique au lieu qu’on se perd dans une douce rêverie.

Remove the row

Column: 1

Kumano Nachi-Taisha

Column: 2

Kumano Nachi-Taisha

Remove the row

Column: 1

Kumano Nachi-Taisha

Column: 2

Kumano Nachi-Taisha

Column: 3

Kumano Nachi-Taisha

Remove the row

Column: 1

Kumano Nachi-Taisha

Column: 2

Kumano Nachi-Taisha

Site sacré, le Kumano Nachi-Taisha est impressionnant par sa taille et son environnement. La vue sur les montagnes environnantes et le calme qui y règne nous rappelle que nous sommes bien loin de la mégalopole japonaise.

Le Kumano Nachi-Taisha et le Seiganto-ji n’ont pas été construit ici par hasard : parmi les attraits du lieu, on trouve principalement la cascade de Nachi.

Nachi-no-Taki, qui se traduit par « la cascade de Nachi », est la plus haute cascade du Japon.

Haute de 133 mètres, elle était considérée comme le berceau d’une divinité spirituelle (cf. Japan Travel) bien avant la construction du Kumano Nachi-Taisha et du Seiganto-ji.

Vous l’avez compris : entre le Daimonzaka, le Kumano Nachi-Taisha et la cascade de Nachi, Nachikatsuura s’inscrit clairement comme un haut lieu de spiritualité au Japon.

Remove the row

Column: 1

Nachikatsuura

Column: 2

Nachikatsuura

Seiganto-ji et Nachi

Remove the row

Column: 1

Nachikatsuura Nachi torii

Column: 2

Nachi Nachikatsuura

Column: 3

Nachi Nachikatsuura

Nachikatsuura : l’un des plus beaux spots de Wakayama

Nachikatsuura fut l’une de nos plus belles découvertes au Japon, et l’un de nos coups de cœur dans la préfecture de Wakayama.

C’était le tout début de la floraison des cerisiers, on en voyait encore peu sur notre chemin. Et nous avons été émerveille par la beauté de l’endroit.

Je pense que le printemps est la meilleure saison pour découvrir les trésors de Nachikatsuura, car le lieu reste peu fréquenté malgré sa réputation.

Nous gardons un excellent souvenir de cette journée qui, aujourd’hui encore, fait partie des meilleures.

Pour compléter votre voyage je vous invite à découvrir mon article sur la préfecture de Wakayama : vous pouvez trouver à proximité de Nachikatsuura, par exemple, les incroyables formations rocheuses de Kushimoto, ou le beau village thermal Yunomine Onsen.

Remove the row

Column: 1

Nachikatsuura

Column: 2

Nachikatsuura Wakayama

Et vous, vous êtes déjà allés à Nachikatsuura ? 
Si non, connaissiez-vous cet endroit ?

2 commentaires

  1. Marie Hélène
    16 avril 2020 / 9 h 24 min

    Voici (encore) un superbe article qui donne vraiment envie de partir se promener dans ce pays. En cette période de confinement c’est une vraie bouffée d’air pur ! Merci beaucoup

    • 16 avril 2020 / 18 h 10 min

      Merci pour ce beau commentaire, je suis contente que la déconnexion ait opéré !

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.