Nara 2 jours que faire

Nara en 2 jours : que faire ? Bienvenue au pays des shikas

Que faire à Nara en 2 jours ? Combien de temps consacrer à Nara : 1 ou 2 jours ? Quels sont les incontournables ? 

Nara est une ville historiquement riche réputée pour son patrimoine.

Principalement connue pour son parc habité par des cerfs, Nara est avant tout la première capitale fixe du Japon, toute une époque porte son nom : l’époque Nara, de 710 à 794.

La ville étant relativement petite, presque tout se fait facilement à pied. Nara est donc souvent visitée en une seule journée dans le cadre du trio Kyoto-Nara-Osaka. Personnellement, je trouve cela vraiment dommage.

Nara a beaucoup à offrir, tant par son ambiance que par son patrimoine, et elle a l’avantage d’être bien moins fréquentée que sa voisine Kyoto. En toute honnêteté, j’ai largement préféré Nara à Kyoto tant par sa richesse que par sa tranquillité.

C’est pour cela que je vous conseillerais de consacrer 2 jours à Nara et de loger sur place, afin d’en faire le tour sans vous presser et de profiter de l’ambiance de la ville à la nuit tombée.

Si vous êtes dans le cadre d’un long voyage au Japon, vous pouvez aussi visiter Nara et sa préfecture pendant un périple dans la péninsule de Kii.

Maintenant que les présentations sont faites, découvrons ensemble ce qu’il y à faire à Nara en 2 jours.

Nara en 2 jours : que faire ?

Parc de Nara Koen

Nara est mondialement connue pour son parc habité par des cerfs shikas (que nous avons gentiment surnommés « les culs blancs ») : le parc Nara Koen.

Attraction primaire de la ville de Nara, de nombreux voyageurs y viennent découvrir les trésors du Nara Koen en compagnie des shikas.

C’est au sein de ce vaste espace de plus de 500 hectares que se trouvent les temples les plus emblématiques de Nara, son musée national et, bien évidemment, les fameux cerfs japonais vivant en liberté.

Considérés comme des « messagers de dieu », les shikas ont aujourd’hui perdu leur désignation « sacrée » mais sont considérés comme « trésors nationaux ».

Le parc est un vrai bonheur : passés les premiers hectares bondés de visiteurs, de grands espaces boisés et calmes se dévoilent et la rencontre avec les shikas se fait plus naturelle.

Car en effet, ces cerfs libres sont habitués aux êtres humains, et vous réclament ainsi en permanence de la nourriture. Ils peuvent ainsi être tant adorables qu’agressifs, et des cas d’accidents sont recensés chaque année. Pour l’anecdote : l’un voulait absolument que je le nourrisse mais je n’avais rien à lui donner, il a donc commencé à manger ma robe, à vouloir me croquer les doigts … j’ai donc été obligé de me réfugier dans un magasin pour qu’il me lâche ! Je dois avouer que sur le coup je n’étais pas sereine, surtout parce que je ne savais pas comment réagir ^^

J’ai adoré ce parc et les rencontres avec ces cerfs. J’avoue que ce genre d’endroit m’amène forcément à me questionner sur leur situation et à leur bien-être, mais il y a trop d’inconnus pour se prononcer.

A savoir : si vous souhaitez nourriture les daims, sachez que la seule nourriture autorisée à leur donner sont des shika senbei, un biscuit spécial que vous pouvez acheter directement dans le parc de Nara-koen pour 150 yens le pack de 10.

Si vous êtes à la recherche d’un itinéraire tout fait, vous pouvez trouver celui-ci sur le site de Virtual Trip.

Nara 2 jours que faire

Remove the row

Column: 1

Nara 2 jours que faire

Column: 2

Nara 2 jours que faire

Column: 3

Nara 2 jours que faire

Remove the row

Column: 1

Nara 2 jours que faire

Column: 2

Nara 2 jours que faire

Todai-ji

Surement l’un de mes lieux préférés à Nara, et clairement un grand incontournable de la ville : le Todai-ji.

Plus grand monument en bois au monde, le Todai-ji est d’une splendeur sans égale, et le trésor qu’il cache à l’intérieur l’est tout autant : un bouddha géant, le plus grand du monde à l’époque, de 18 mètres de hauteur.

Honnêtement, en ces 3 mois de voyage au Japon, le Todai-ji est l’un des plus incroyables temples que j’ai pu voir, et le bouddha est tout bonnement impressionnant. Mais ça, c’est le genre de chose qu’on ne peut mesurer que lorsqu’on l’a sous les yeux.

Le site est extrêmement touristique, si vous souhaitez en profiter calmement venez à l’ouverture à 7h30 (d’avril à octobre) ou 8h (de novembre à mars). Comptez 600 yens (environ 5 euros) pour entrer dans le Todai-ji

Todai-ji Nara

Remove the row

Column: 1

Todai-ji Nara

Column: 2

Todai-ji Nara

Column: 3

Todai-ji Nara

Todai-ji Nara

Kasuga Taisha

Le Kasuga Taisha est un des nombreux temples au sein du Nara Koen.

Connue pour son grand nombre de lanterne, il est ainsi surnommé « le sanctuaire aux lanternes ».

Nous ne sommes pas rentrés à l’intérieur du Kasuga Taisha car son extérieur nous a largement suffit. La balade qui se réalise tout autour est très agréable et possède réellement ce côté mystique que l’on recherche lors d’un voyage au Japon. Niché dans le bois du Nara Koen, les lanternes en pierre qui longent les chemins de promenade surmontées par la mousse me font doucement penser au Voyage de Chihiro, ce film culte qui m’a initié à la culture japonaise.

Mais si vous souhaitez le visiter, comptez 500 yens d’entrée (environ 4 euros), sur une plage horaire de 8h à 17h (d’octobre à mars) ou 18h (d’avril à septembre).

Remove the row

Column: 1

Kasuga Taisha Nara

Column: 2

Kasuga Taisha Nara

Nigatsu-dō

Mon deuxième lieu fétiche à Nara : le Nigatsu-do !

Je n’en connaissais absolument pas l’existence avant de l’avoir sous mes yeux, et la surprise fut au rendez-vous.

Niché sur les hauteurs de Wakakusa, le Nigatsu-do est un temple bouddhiste sur pilotis qui offre une incroyable vue sur Nara.

En plus d’être particulièrement joli, son balcon rappelle doucement le Kiyomizu-dera à Kyoto, mais en bien moins touristique.

Car en effet, de tous les temples visités à Nara, le Nigatsu-do fut le plus boudé par les visiteurs : le site est très peu touristique en comparaison avec les autres spots de Nara, ce qui est très étonnant, mais très plaisant.

Vous y trouverez un espace de repos où vous pourrez vous servir en thé et en haut, de quoi faire une pause bien méritée. Kanpaï vous donne ici pleins de bons conseils pour profiter au mieux de ce temple.

Nigatsu-dō Nara

Remove the row

Column: 1

Nigatsu-dō Nara

Column: 2

Nigatsu-dō Nara

Remove the row

Column: 1

Nigatsu-dō Nara

Column: 2

Nigatsu-dō Nara

Column: 3

Nigatsu-dō Nara

Kōfukuji Temple

Le Kofukuji Temple est l’un des temples les plus visités de Nara pour la simple et bonne raison qu’il est le plus accessible : en route depuis la gare vers le parc Nara-Koen, vous tomberez forcément sur le Kofukuji.

Positionné aux abords du petit étang Sarusawa, le Kofukuji Temple est principalement connu pour sa pagode à 5 étages classé « Trésor National du Japon ».

On trouve au sein du Kofukuji Temple plusieurs bâtiments témoins de la richesse de la famille Fujiwara qui fut construire ce temple en 669.

Ce ne fut pas mon lieu préféré à Nara, car mes coups de cœur vont pour le Todai-Ji et le Nigatsu-do, mais le Kofukuji Temple est très agréable et très vaste, ce qui permet de ne pas étouffer malgré l’affluence.

Si vous avez un picnic, n’hésitez pas à vous arrêter au bord de l’étang Sarusawa qui est particulièrement plaisant sous beau temps. Vous trouverez à proximité quelques petits stands de souvenirs.

Kōfukuji Temple Nara

Remove the row

Column: 1

Kōfukuji Temple

Column: 2

Kōfukuji Temple Nara

Jardin Isuien

Remove the row

Column: 1

Jardin Isuien Nara

Column: 2

Présenté comme « le plus beau jardin de Nara », le jardin Isuien est présenté comme un incontournable de la ville par les guides.

Pour ma part, je n’ai pas trouvé le jardin Isuien à la hauteur de sa réputation.

Je vous avoue que je l’ai trouvé un peu surcoté, du moins par rapport à son tarif (900 yens soit environ 7 euros). Nous avons visité d’autres jardins japonais bien plus jolis pour bien moins cher.

En toute honnêteté, nous avons exprimé un petit regret de l’avoir fait bien qu’il soit tout de même très joli.

Si vous ne comptez pas à la dépense, c’est une belle balade. Si vous faites un peu attention à votre budget, je vous conseillerais de passer votre chemin.

Le jardin du Pavillon d’Argent, qui est un incontournable de Kyoto, est bien plus joli.

Juste à côté du jardin Isuien se trouve le jardin Yoshiki-en, attention à ne pas vous tromper de jardin : de nombreux visiteurs se font avoir (et cela semble bien soûlé le personnel).

D’ailleurs, ce dernier est gratuit pour les étrangers sur présentation du passeport. Je suis si déçue de ne pas l’avoir su plus tôt, le Yoshiki-en semble être une très bonne alternative au Isuien.

Naramachi

Rues typiques telles qu’on les aimes, les Naramachi sont pourtant, étonnamment, peu arpentées.

Les rues de Naramachi se situent entre le temple Kofukuji et la galerie marchande de Mochiidono.

Vous n’y trouverez principalement que des habitations, ne vous attendez donc pas à grand chose si ce n’est de profiter du charme du lieu.

Pour y être allés à plusieurs reprises (elles permettent de rejoindre différents lieux en mettant un peu plus de temps qu’avec le chemin classique, mais en étant plus agréables) nous n’y avons quasiment croisé personne, si ce n’est quelques locaux.

Elles ont été pour nous une énième étape de repos entre le tourisme de masse de Kyoto et l’effervescence d’Osaka que seule la ville de Nara a su nous apporter à ce moment-là.

Je ne peux que vous conseiller d’aller vous y perdre, et de profiter de ces rues pleines de cachet.

Remove the row

Column: 1

Naramachi Nara

Column: 2

Naramachi Nara

Column: 3

Naramachi Nara

Naramachi Nara

Higashimuki et Mochiidono

Remove the row

Column: 1

Higashimuki et Mochiidono sont les rues commerçantes de Nara. Vous y trouverez un grand nombre boutiques et de restaurants.

J’ai particulièrement aimé ces rues, en comparaison avec d’autres rues commerçantes japonaises, du simple fait qu’elles sont bien moins bondées que celles de Tokyo, Kyoto ou Osaka par exemple alors que Nara est très touristique.

Si vous êtes à la recherche de produits japonais authentiques, je vous conseille de fouiller ces rues où les prix seront surement moins élevés que dans les grandes villes.

A titre d’exemple, j’ai y déniché un très beau haori de seconde main pour seulement quelques 1 000 yens (environ 8 euros), versus un acheté dans la région des 5 lacs à 3 000 yens (environ 25 euros) et un à Tokyo à 2 500 yens (environ 20 euros).

Lors de notre séjour de 2 jours à Nara, nous avons eu la chance d’assister à une fête qui se tenait dans ces deux rues.

Column: 2

Higashimuki et Mochiidono

De nombreux stands présentaient leur spécialité culinaires, les rues étaient très animées et nous n’étions qu’avec des locaux.

Cette soirée est l’un de mes meilleurs souvenirs au Japon pour son ambiance inattendue et pour les délicieux sakés que nous avons goûtés !

Nara en 3 jours : que faire ?

Si le cœur vous en dit, vous pouvez également penser à passer 3 jours à Nara pour profiter encore plus de cette si jolie ville.

Dans ce cas-là, vous pouvez rajouter à votre programme les lieux suivants :

  • Palais Heijō
  • Mont Wakakusa
  • Nara National Museum

Je n’ai fais aucun de ces lieux, donc je ne pourrais pas en parler, mais ce sont des idées pour compléter votre séjour à Nara.

City-guide Nara

Où dormir à Nara ?

Les lieux d’intérêts à Nara sont essentiellement regroupés au même endroit. Il est donc intéressant de choisir un logement à proximité afin de pouvoir tout rejoindre à pied.

Nous avons logés au Oak Hostel Nara qui un excellent rapport qualité-prix.

La localisation est idéalement située à quelques minutes à pied du Nara Koen et juste en face de la galerie marchande Higashimuki.

Seul bémol : j’ai réservé une chambre double standard, et je suis persuadée d’avoir eu une chambre double avec petit lit double … On m’a affirmé que non, j’avais bien la chambre réservée, mais je reste sur ma position : je n’ai pas eu la chambre que j’ai réservée, et je ne trouve pas cela honnête.

Où manger à Nara ?

Si le budget à Kyoto ne nous a pas permis de faire beaucoup de restaurants, il faut dire qu’à Nara nous nous sommes bien fait plaisir.

Voici une sélection de 3 adresses que je vous recommande vivement pour un budget jugé moyen :

  • 味亭山崎屋 (je n’ai pas trouvé son nom en romanji) : considéré comme un « kaiseki » (restaurant de cuisine de gastronomie japonaise) nous avons été agréablement étonné par les prix très adorables du déjeuner.
  • Coffee Ichizoku : excellent rapport qualité-prix pour ce petit restaurant situé dans la Mochiidono Street. Menu en anglais, petit prix et large choix de plat ou plateau.
  • Sakura Burger : d’excellents burgers si vous en avez marre de manger du riz et des ramens. Il y a souvent la queue devant le Sakura Burger, prévoyez donc soit de manger tôt ou tard, soit de devoir patienter.

Nara en 2 jours : le bilan

Comme je l’ai rapidement énoncé en début d’article : j’ai beaucoup aimé Nara, et je lui ai finalement trouvé un charme plus authentique qu’à Kyoto, qui est pourtant bien plus réputée.

Je trouve cela vraiment dommage de ne passer qu’une journée, voir qu’une demie-journée, à Nara.

La tranquillité est présente à Nara, profitez-en.

Et si vous êtes en recherche d’authenticité, arrêtez de croire que Kyoto en a le monopole : les villes comme Nara possèdent un patrimoine tout aussi impressionnant.

Dans le cadre d’un long voyage au Japon, voyez Nara comme un moment de quiétude qui vous fera grand bien, et posez y vos bagages le temps de reprendre des forces !

Nara est sans aucun doute l’une de mes villes préférées au Japon, et j’espère vivement y retourner un jour. J’espère même pouvoir découvrir tous les secrets de sa préfecture, qui semble aussi riche que la ville.

Remove the row

Column: 1

Nara 2 jours que faire

Column: 2

Nara 2 jours que faire

Et vous, vous êtes déjà allés à Nara ? 
Si oui, avez-vous aimé la ville ?
Si non, est-ce une ville qui vous attire ?

10 commentaires

  1. kikimagtravel
    3 octobre 2019 / 13 h 39 min

    eh bien je ne peux que répondre OUIIIIII CA ME TENTE !!!!! tu m’as carrément emballée ! Je la mettrais sur ma wish-list du Japon sans aucun doute ! Moi qui rêve d’y aller, tu me fais rêver avant l’heure ! Je me vois déjà en train de dénicher des perles rares à Higashimuki et Mochiidono ou me prélasser à Todai-ji.Ca sent bon les bonnes ondes !

    • 4 octobre 2019 / 8 h 47 min

      Ahah merci pour ce commentaire pleins d’entrain !
      Je suis sûre que tu te régalerais là-bas 🙂 Tellement zen et vert, tout ce que tu aimes !

  2. 7 octobre 2019 / 15 h 23 min

    Oh que c’est joli ! 😊
    J’avais déjà envie de voir Nara, mais là ça devient urgent ! Merci pour ce partage 😊

    • 8 octobre 2019 / 8 h 54 min

      Avec plaisir ! Tu ne devrais pas être déçue 🙂

  3. mylittlepipedream
    15 octobre 2019 / 9 h 19 min

    Plus je lis tes articles sur le Japon, et plus j’ai envie d’y aller ! Nara c’est vraiment LA destination qui me fait rêver avec tous ces daims mais tout ce que tu nosu a montré donne envie d’y rester 2-3 jours comme tu le dis, d’autant plus que le Mont Wakakusa a l’air très joli aussi 🙂

    • 15 octobre 2019 / 10 h 38 min

      Je suis contente de lire ça, merci Clem !
      J’avais peur que Nara soit ultra touristique et étouffante, mais en réalité il suffit de sortir un peu du parc et hop, la magie opère. J’espère que tu auras l’occasion d’y aller ! 🙂 Et pour ma part je ferais en effet le Mont Wakakusa la prochaine fois sans hésitation.

  4. Mélaine
    15 octobre 2019 / 16 h 36 min

    Super article, et je partage le ressenti et aussi celui sur le jardin Isuien. Très joli attention, mais pas à la hauteur, vous avez tout à fait exprimé mon ressenti 😉
    Et Nara, effectivement est un lieu ou il fait bon de simplement s’asseoir et profiter 🙂
    Merci pour votre beau partage

    Ah oui, pour ma part le plus beau temple (pas dans la même catégorie exactement) mais mon plus gros coup de coeur fut le To-ji Temple à Kyoto 🙂 (éclairé de nuit, juste un magnifique souvenir)

    • 21 octobre 2019 / 17 h 53 min

      Merci pour ce commentaire Mélaine, je suis contente de voir que mes ressentis sont partagés 🙂
      Oui la pagode du To-ji Temple est vraiment belle, mais je ne me suis pas trop arrêtée sur le temple en lui-même et je n’en ai pas profité de nuit, je note donc le conseil pour la prochaine fois, merci !

  5. 20 octobre 2019 / 11 h 55 min

    Je suis charmée par tes photos des rues de Nara, et des temples et notamment celui de Nigatsu-do ! Si un jour… ou plutôt QUAND un jour j’irais au JAPON, je passerais au moins 2 ou 3 jours à Nara pour apprécier vraiment l’atmosphère de la ville. Je suis un peu mitigée, comme toi, concernant les cerfs shikas mais comme tu dis il y a trop d’inconnus pour se prononcer de façon tranchée. Dès qu’il y a des animaux, c’est bien de se questionner sur leur bien-être, sur le sens qu’il y a à les observer, c’est déjà important.

    • 21 octobre 2019 / 18 h 04 min

      Merci beaucoup Julie, ça me fait toujours grandement plaisir d’avoir des retours positifs de ta part sur mes photos, toi qui en fait de si belles !
      En effet je suis toujours très mitigée lorsqu’il y a des animaux, surtout au Japon où on trouve des tonnes de parcs animaliers, avec des singes habillés qui se donnent en spectacle pour ne citer qu’eux … J’en parlerais dans un futur article, mais clairement le Japon a du retard sur la question des conditions de vie des animaux. Du coup pour le parc, je ne sais vraiment pas comment il fonctionne : quelqu’un les nourris ? quelqu’un les surveille ? quelqu’un les protèges ? lsont-ils laissés face aux touristes sans rien de plus ? ont-ils réellement leur place ici ?
      Bref, des questions auxquelles je n’ai malheureusement pas de réponses !
      En tout cas Nara, bien qu’elle soit connue principalement pour ses cerfs, est vraiment une magnifique ville avec un patrimoine dingue. Je suis sûr que tu t’y plairas lorsque tu iras au Japon ! 🙂

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.