Tomonoura, le joli port du Japon à Hiroshima

Tomonoura, le joli port du Japon à Hiroshima

Tomonoura, Hiroshima, Japon

Remove the row

Column: 1

La semaine dernière, je vous présentais l’un de mes gros coup de cœur de ces 3 mois au Japon : Takehara.

Aujourd’hui, je vous présente sa voisine, elle aussi méconnue : une ville côtière de la préfecture d’Hiroshima, Fukuyama, et son port Tomonoura.

Si Tomonoura ne vous évoque rien, ce n’est pas vraiment étonnant. Situé entre les plus connus Kurakishi et Onomichi, peu de visiteurs occidentaux prennent le temps de s’arrêter au port de Tomonoura lors d’un voyage au Japon.

Pour nous, voyageurs occidentaux, Tomonoura n’est certainement pas un lieu que l’on mettrait sur sa to-do list lors d’un voyage au pays du Soleil-Levant, et surement pas lors du tout premier voyage au Japon : quasiment personne n’en parle, ce site n’a jamais été présenté comme un « incontournable », et puis ce n’est pas forcément le mieux desservi en transport en commun.

Pour autant, je pense que je ne vais pas avoir besoin de beaucoup argumenter pour vous démontrer que vous passez à côté d’une belle pépite.

Column: 2

Tomonoura Hiroshima carte Japon

Trève de bavardages, je vous présente aujourd’hui un de mes coups de cœur au Japon : Tomonoura, le joli port de Fukuyama et ses rues au charme d’antan, ainsi que l’atypique temple Bandaiji Kannon-do !

Tomonoura : le port au Japon qui a inspiré Ponyo sur la falaise

Tomonoura Hiroshima Japon

Fukuyama est une ville côtière située en bordure de la Mer intérieure de Seto qui a connu ses heures de gloire grâce à son port, Tomonoura.

Véritable plaque tournante pendant l’époque Edo, le port historique Tomonoura date de plus d’un millénaire (cf. Visit Hiroshima) et a su garder tout son charme d’antan.

Que ce soit le port en lui-même ou le quartier traditionnel qui l’entoure, nous sommes ici plongé dans une visite japonaise au charme indéniable ; et c’est d’ailleurs cet environnement enchanteur qui a inspiré Miyazaki et son équipe pour la création des décors du film Ponyo sur la falaise.

La star de Tomonoura est son phare, fait tout de pierre, nommé Joyato, qui est le symbole de la ville. Se balader sur le port à la recherche des plus belles vues sur le phare, les maisons de pêcheurs et les îles voisines est la principale activité, et mais la visite ne se limite pas qu’à ça.

Remove the row

Column: 1

Tomonoura Hiroshima Japon

Column: 2

Tomonoura Hiroshima Japon

Tomonoura Hiroshima Japon

Avec ses échoppes artisanales et ses restaurants typiques où rien n’est traduit, le port de Tomonoura est une bonne adresse pour s’arrêter manger ou faire du shopping local. Et comme dans toute bonne région japonaise qui se respecte : on y trouve la spécialité locale ! Ici, c’est l’homeishu, une liqueur à base de plantes médicinales qui a vue le jour il y a plus de 350 ans.

Vous pouvez retrouver ici la liste des différentes boutiques de Tomonoura.

Pour profiter d’une vue à la grande renommée, direction le temple Fukuzenji : vous y trouverez une salle de réception datant de l’époque Edo, la Taichoro, réputée pour offrir une magnifique vue sur la Mer intérieure de Seto. Celle-ci avait été qualifiée de « plus beau paysage du Japon » par un émissaire coréen haut gradé lors d’un séjour d’affaires (cf. Ana), ce qui lui donna un certain prestige.

Et pour finir sur les activités à Tomonoura : comme dans tous ports, vous pouvez aussi vous offrir une virée en bateau sur les îles avoisinantesl’île Sensui et l’île Hashiri.

J’avoue regretter de ne pas avoir pris le temps d’en découvrir au moins une. Nous sommes arrivés sur le port de Tomonoura le temps d’une pause entre deux destinations, et nous n’étions pas du tout renseignés sur les différentes choses à y faire et y voir. De ce fait, on a un peu tout loupé … Mais bon, ce n’est que partie remise.

Nous avons en revanche eu l’occasion de découvrir le magnifique quartier traditionnel de Fukuyama, qui devrait en charmer plus d’un :

Le quartier traditionnel de Fukuyama

Fuyama Tomonoura Hiroshima Japon

Remove the row

Column: 1

Fukuyama Tomonoura Hiroshima Japon

Column: 2

Fukuyama Tomonoura Hiroshima Japon

Le charme de Fukuyama ne se limite pas qu’à Tomonoura. En réalité, tous les alentours du port offrent une balade hors du temps, dans un cadre authentique et calme.

Il n’y a pas une immense liste des choses à faire autour de Tomonoura. Le meilleur conseil que je peux vous donner est de simplement vous perdre dans les rues, profiter du calme planant et ne pas hésiter à partir de tous les côtés pour découvrir tout le charme du quartier traditionnel.

Pour les visites culturelles, on notera notamment :

  • La résidence Ota qui appartenait à une famille qui distillait de l’homeishu, la fameuse spécialité de Tomonoura dont je vous parle plus-haut
  • La maison de commerçants de Tomonotsu, qui n’est ouverte au public que le week-end (pour plus d’infos, direction Japan Hoppers)
  • Le musée de l’histoire et du folklore où vous pourrez en apprendre plus sur Fukuyama et son port, Tomonoura
  • Le musée Irohamaru qui retrace l’histoire de Sakamoto Ryoma, une grande figure de l’histoire japonaise décédée à bord d’un navire marchand, du nom d’Irohamaru, qui s’est échoué au large de Tomonoura en 1867

Si vous êtes plus friands de lieux de culte, vous avez également le choix : des temples et des sanctuaires, il y en a beaucoup aux alentours de Tomonoura. Nous n’avons pas eu l’occasion de tous les visiter, mais s’il y en a bien un que je regrette de ne pas avoir découvert, c’est le temple Ioji qui a l’air d’offrir une vue spectaculaire.

En revanche, s’il y a bien une chose à ne pas louper, c’est la magnifique vue en haut de ces longs escaliers :

Fukuyama Tomonoura Hiroshima Japon

Remove the row

Column: 1

Fukuyama Tomonoura Hiroshima Japon

Column: 2

Fukuyama Tomonoura Hiroshima Japon

Fukuyama Tomonoura Hiroshima Japon

Personnellement, j’adore voir des escaliers comme cela dans les quartiers traditionnels : c’est toujours présage d’une vue de dingue.

À l’image de l’incroyable vue de Takehara, ici on profite d’un panorama où les couleurs des toits, de la mer, des îles et des collines avoisinantes se mélangent. On peut facilement rester un long temps devant ce spectacle, à observer chaque détail et profiter du moment présent.

Ici tout est calme, le décor est particulièrement atypique et l’on prend plaisir à se laisser porter par une déambulation contemplative. On teste un peu toutes les rues, à la recherche des petits détails qui viennent faire la différence.

Pour la petite anecdote : lors de notre visite, nous sommes tombés sur une classe d’élèves de primaire en sortie scolaire. Ils avaient comme consigne de faire visiter les lieux aux différentes personnes qu’ils trouvaient dans la rue, en expliquant l’histoire du quartier et les caractéristiques de son architecture. Nous avons beau répété à plusieurs reprises que nous ne parlions pas un mot de japonais, une petite fille pleine de motivation nous a fait une visite guidée personnelle dans le quartier traditionnel de Fukuyama … en japonais.

Nous n’avons absolument rien compris, et c’est bien dommage ! En tout cas, elle prenait son rôle à cœur et c’était bien mignon.

Fukuyama Tomonoura Hiroshima Japon

Remove the row

Column: 1

Fukuyama Tomonoura Hiroshima Japon

Column: 2

Fukuyama Tomonoura Hiroshima Japon

L’atypique temple Bandaiji Kannon-do

Remove the row

Column: 1

temple Bandaiji Kannon-do Hiroshima

Column: 2

Parmi les différents points d’intérêts que l’on trouve autour de Tomonoura, il y a un lieu particulièrement atypique qui a retenu notre attention, et qui mérite une session lui étant entièrement réservé : le temple Baniji Kannon-do.

Un peu excentré, il faudra s’éloigner de Tomonoura pour découvrir ce lieu de culte aussi impressionnant que troublant.

Le temple Bandaiji Kannon-do est l’un des temples les plus particuliers que nous ayons découvert au Japon, et ce pour deux raisons.

Tout d’abord par son architecture : posé là, sur cette falaise en bord de mer, le temple est tout de travers. Eh oui, la photo ci-dessus n’est pas mal prise : le sol est vraiment comme ça ! Et il faudra s’armer de courage pour le fouler si vous êtes soumis au vertige. J’avoue que je ne faisais clairement pas la fière, mais c’est une expérience en soit qui nous a bien fait rire, et il faut avouer que la vue est, encore une fois, vraiment belle.

Ensuite, par son culte : le temple Bandaiji Kannon-do est dédié à la fertilité et à la grossesse, pour tomber enceinte et avoir un accouchement sans risque. De ce fait, on retrouve sur tous les ema du temple (les plaquettes de vœux japonaises) des poitrines. Sur le coup, quand on ne connait pas le culte du temple, il faut avouer que c’est assez étonnant !

En bref, une découverte atypique dont on se souviendra longtemps !

temple Bandaiji Kannon-do Hiroshima

Remove the row

Column: 1

temple Bandaiji Kannon-do Hiroshima

Column: 2

temple Bandaiji Kannon-do Hiroshima

temple Bandaiji Kannon-do Hiroshima

Remove the row

Column: 1

temple Bandaiji Kannon-do Hiroshima

Column: 2

temple Bandaiji Kannon-do Hiroshima

Tomonoura : une pause féerique à Hiroshima au Japon

Venir visiter le quartier traditionnel de Fukuyama et le port Tomonoura lors de son séjour au Japon peut se faire assez rapidement si vous avez le pas pressé, comme il peut faire l’objet d’une journée de détente si vous souhaitez prendre le temps nécessaire à une déconnexion.

Pour ma part, comme de nombreux endroits que j’ai eu l’occasion de visiter pendant ces 3 mois au Japon, je regrette de ne pas y être resté plus longtemps.

Pour autant, comme j’en ai déjà beaucoup parlé, la préfecture d’Hiroshima étant l’une de mes préférées, je sais que j’y reviendrais un jour. Mais ayant réalisé un passage assez rapide, cet article est loin d’être complet sur toutes les possibilités qu’offrent Fukuyama et son port Tomonoura.

Pour plus d’informations sur toutes les choses à faire et à voir autour de Tomonoura, je vous invite donc à découvrir la brochure touristique de Fukuyama.

Lorsque je reviendrais, parce que Tomonoura est clairement l’un de mes gros coups de cœur du Japon, je ne manquerais pas d’aller découvrir ce magnifique point de vue que j’ai loupé ! Et si le budget me le permet, je m’offrirais une nuit de rêve au Migiwatei Ochi Kochi … mais là je crois que je rêve trop.

Si vous êtes véhiculés, ne cherchez pas plus loin : garez-vous ici. C’est surement le meilleur conseil de cet article. Les rues du quartier sont très étroites et à double sens, je vous déconseille de les arpenter surtout si vous voyagez en van aménagé au Japon.

Si vous n’êtes pas véhiculés, je vous invite à lire les explications d’accès proposées par Guide to Japan.

Fukuyama Tomonoura Hiroshima Japon

Remove the row

Column: 1

Tomonoura Hiroshima Japon

Column: 2

Fukuyama Tomonoura Hiroshima Japon

Column: 3

Fukuyama Tomonoura Hiroshima Japon

Remove the row

Column: 1

Fukuyama Tomonoura Hiroshima Japon

Column: 2

Fukuyama Tomonoura Hiroshima Japon

Et vous, vous connaissiez Fukuyama et son port, Tomonoura ? 
Si non, cet article vous a-t-il donné envie de découvrir ce lieu méconnu du Japon ? 

6 commentaires

  1. 3 juin 2020 / 11 h 09 min

    Cool ton article 🙂 La japon est dans notre top liste des pays à voir. Je ne sais pas si on aura la chance d’aller voir ce port car toi tu es quand même restée 3 mois, ca devait être trop cool !

    • 4 juin 2020 / 9 h 43 min

      Tu peux aller voir ce port si tu fais un voyage dans la préfecture d’Hiroshima. Ce n’est pas la durée de ton voyage qui te permettra de le voir ou non mais plutôt l’itinéraire que tu auras choisi :). Perso je trouve ces coins bien plus authentiques et intéressants que les grands axes touristiques, mais c’est propre à chacun !

  2. 3 juin 2020 / 11 h 44 min

    J’adore découvrir des endroits cachés comme ceux présentés ici ! Le Japon traditionnel, je suis fane 🙂

    • 4 juin 2020 / 9 h 45 min

      Alors tu devrais beaucoup aimé la préfecture d’Hiroshima : entre Tomonoura, Takehara, Onomichi, Kurakishi … Y’a de quoi faire !

  3. 3 juin 2020 / 18 h 02 min

    Comme à chaque fois j’ai adoré cette visite ! Et plus je lis tes écrits sur le Japon plus ça me donne envie d’y mettre les pieds un jour ! Ce village à l’air si paisible ! Normal, les rues désertes, en revanche ?? 🙂

    • 4 juin 2020 / 9 h 47 min

      « Malheureusement » oui, c’est « normal » pour tout ce qui sort des grands axes touristiques du Japon (Tokyo-Kyoto-Osaka-Hiroshima-Miyajima). C’est peu connu et peu mis en valeur, on n’y croise vraiment peu de monde et le tourisme est principalement local. C’est le même constat pour énormément d’autres lieux que nous avons fait. J’en parle un peu plus dans mon article sur Ozu (à venir dans le mois d’août).

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.