Nagoro : le mystérieux village aux poupées du Japon

Nagoro : le mystérieux village aux poupées du Japon

 Nagoro, Le village aux poupées, Tokushima, Shikoku, Japon

Remove the row

Column: 1

Niché au cœur des reliefs de l’île de Shikoku, Nagoro est un petit village tristement connu pour ses habitants : des centaines de poupées grandeur nature !

Si ce n’est pas un lieu forcément très présent dans la plupart des itinéraires au Japon comme peuvent l’être Hakone autour du Mont Fuji ou Yokohama à 1h de Tokyo, c’est tout de même un coin dont on entend de plus en plus parler pour son côté insolite, de la même manière que Okunoshima, l’île aux lapins du Japon.

Personnellement, avant de venir pour la première fois au Japon, j’étais déjà très intriguée par ce village et je m’étais dis : « j’aimerais bien y passer ! », mais sans vraiment me renseigner sur où il se situait.

En arrivant sur l’île de Shikoku pour 10 jours, j’ai découvert que Nagoro se trouvait justement dans la préfecture de Tokushima : ni une ni deux, il faut qu’on aille voir ça !

Column: 2

Nagoro carte Shikoku Japon

Si je vous présente ici le village de Nagoro, c’est tout simplement parce qu’il m’a considérablement marqué : beaucoup de personnes avaient répondu aux vidéos Instagram, que j’ai partagé lors de ma visite de ce village aux poupées du Japon, en me disant que c’était « hyper glauque » et « trop bizarre« , et c’est vrai que c’est la première chose que je me suis dis. Puis au plus je regardais ces poupées et l’environnement, au plus je me suis sentie profondément triste pour ce village.

Alors aujourd’hui je vous emmène avec moi à la rencontre de ce village insolite au Japon, en commençant par s’imprégner de son histoire !

Nagoro : l’une des victimes de l’exode rural japonais

Nagoro village poupées Japon

Remove the row

Column: 1

Nagoro village poupées Japon

Column: 2

Nagoro village poupées Japon

Column: 3

Nagoro village poupées Japon

Remove the row

Column: 1

Nagoro village poupées Japon

Column: 2

Nagoro village poupées Japon

Nagoro est un tout petit village situé sur l’île de Shikoku qui est la plus petite et la moins peuplée des 4 îles principales du Japon. En plein cœur de la vallée d’Iya, Nagoro a vue sa population diminuait au fil du temps : l’exode rural d’après guerre a été massif dans de nombreux villages japonais, et on compte aujourd’hui moins d’une 30eine d’habitants à Nagoro, dont le plus jeune a passé les 50 ans.

Parmi ces habitants, l’une se nomme Ayano Tsukimi et c’est elle qui est à l’origine de ces poupées. Après avoir vécu un temps à Osaka, mon coup de cœur dans le Kansai, Mlle Ayano est retournée dans son village natal, Nagoro, pour s’occuper de son père.

Si la rumeur veut que Ayano Tsukimi se soit lancée dans un projet artistique visant à repeupler Nagoro, la réalité semble plus modeste. En effet, la motivation première de Mlle Ayano était tout simplement de faire fuir les corbeaux qui venaient picorer dans les plantations qu’elle entretenait en créant un épouvantail. Ce premier épouvantail, qui ressemblait à son père, recevait tous les jours des « Bonjour » de ces voisins qui le confondaient. (cf. Shikoku Tours)

Voyant qu’elles amusaient les habitants, Ayano Tsukimi a commencé à créer de plus en plus poupées, dont la plupart sont à l’effigie d’anciens habitants, afin de lutter contre la solitude.

Bien que Nagoro n’ait pas vue sa population augmentée grâce à ces poupées, il est néanmoins devenu célèbre en étant « Le village aux poupées du Japon » et accueille les curieux de passage sur l’île de Shikoku. Les poupées de Mlle Ayano sont maintenant si connues qu’on en trouve ci et là sur les routes et dans les villes de Tokushima.

Visiter le village aux poupées du Japon

Nagoro village poupées Japon

Remove the row

Column: 1

Nagoro village poupées Japon

Column: 2

Nagoro village poupées Japon

Pour accéder à Nagoro, la meilleure solution reste la voiture : ce village aux poupées se situe au cœur des montagnes de Shikoku, dans un Japon très peu développé.

Je l’ai déjà dit dans mes différents articles sur Shikoku mais je me répète une énième fois : de manière générale, sur cette île, il restera toujours plus pratique et efficace de louer une voiture ! N’ayez crainte, il n’y a aucune difficulté et je vous invite à découvrir mon guide pour louer une voiture au Japon afin de vous convaincre.

Une fois à Nagoro, vous pourrez visiter la salle communale ainsi que l’école primaire, qui ont tout deux cessé leurs activités et qui sont aujourd’hui investies de dizaines de poupées.

Si vous voulez pousser l’expérience plus loin, David nous apprend dans son article qu’il est possible de participer à un atelier de confection d’épouvantails aux côtés de Ayano Tsukimi elle-même chaque mercredi et à un Festival des Épouvantails tous les premiers dimanches d’Octobre. Pour plus d’informations, je vous invite à découvrir l’article de David.

Si vous voulez découvrir Nagoro depuis chez vous, remerciez Google Maps : vous pouvez découvrir ici l’unique route qui traverse le village aux poupées du Japon et ainsi vous en faire une idée. Malheureusement, vous ne pourrez pas voir l’intérieur des bâtiments qui sont, à mes yeux, les endroits les plus impressionnants et les plus troublants.

Nagoro, le village aux poupées du japon : un mélange de sentiments

Nagoro village poupées Japon

Lorsque l’on arrive à Nagoro nous ne sommes d’abord pas certains d’être au bon endroit : on ne voit rien ni personne aux alentours, c’est vraiment DÉ-SERT.

On se gare un peu au hasard, et bingo : nous voici face à des poupées entrain d’attendre à l’arrêt de bus. C’est particulièrement déroutant mais l’excitation monte d’un cran !

On découvre le village, la salle communale et l’école primaire sans jamais croiser personne.

L’ambiance qui règne à Nagoro est particulièrement déroutante et les sentiments qui en découlent sont complexes. Un peu de crainte, beaucoup de malaise, un brin d’amusement, une immense tristesse … Tout se mélange face à ces poupées et de nombreuses questions viennent résonner.

Si la salle communale est déjà très perturbante, c’est l’école qui m’a le plus touché. Je pense que les photos parlent d’elle-même, mais il est vrai que voir tout ça en vrai rend la chose encore plus marquante.

Lors de notre passage l’école n’était pas entièrement ouverte. Je crois que nous avons surpris une personne qui, en nous fuyant, a fermé à clés toutes les pièces qu’elle pouvait. Je ne sais pas pourquoi, mais c’est comme ça. Il était peut-être « trop tard » (16h), ou cette personne n’était peut-être juste pas dans son jour.

Nous n’avons donc pas pu découvrir toutes les poupées et visiter toute l’école, ce qui était assez décevant, mais cela m’a encore plus donner envie de revenir un jour pour en apprendre plus sur ses poupées et la vie des habitants qui cohabitent avec elles.

Nagoro village poupées Japon

Remove the row

Column: 1

Nagoro village poupées Japon

Column: 2

Nagoro village poupées Japon

Remove the row

Column: 1

Nagoro village poupées Japon

Column: 2

Nagoro village poupées Japon

Column: 3

Nagoro village poupées Japon

Nagoro village poupées Japon

Et vous, vous avez déjà découvert le village aux poupées du Japon ?
Ou bien un autre lieu tout aussi insolite ?

8 commentaires

  1. Kadirac
    8 juin 2020 / 11 h 57 min

    En effet, très étrange comme lieu ! C’est triste cette histoire de village qui se vide malheureusement…

    • 24 juin 2020 / 10 h 46 min

      Oui surtout que Nagoro n’est pas une exception :/

  2. 8 juin 2020 / 17 h 17 min

    C’est très déroutant comme endroit, je n’avais encore rien vu de tel !

    • 24 juin 2020 / 10 h 46 min

      Ce fut la même chose pour nous ! Très déroutant et très marquant.

  3. mylittlepipedream
    8 juin 2020 / 18 h 40 min

    Oulala j’avoue que j’aurais pas été rassurée dans ce village. Enfant, j’ai été traumatisée par toutes les histoires d’horreur de poupées et Chucky alors j’aurais pas fait long feu ici ahah !
    C’est vrai que c’est triste cette exode rurale … mais je garde espoir pour qu’un jour on arrive à vivre mieux et moins les uns sur les autres. On sent qu’en France, il y a de plus en plus de personnes qui réinvestissent les campagnes, alors pourquoi pas au Japon ?
    En tout cas merci pour ce voyage insolite ahah !

    • 24 juin 2020 / 10 h 52 min

      Ahah ça me rappel des souvenirs … moi aussi je suis une grande traumatisée des poupées ! Mais plutôt des poupées de cire, donc là ça allait :).
      J’ai lu à de nombreuses reprises qu’en effet les tokyoïtes étaient de plus en plus attirés par la vie en campagne … mais je n’ai pas de visibilité sur la crédibilité de cette information, donc c’est à prendre avec des pincettes !

  4. Kiki mag travel
    9 juin 2020 / 15 h 51 min

    Tout comme toi, je trouve ce village complètement déroutant, mais à la fois très intrigant. Je pense que si un jour je vais sur l’île Shikoku, je viendrais le découvrir car c’est quand même sacrément insolite. Je te remercie d’ailleurs de nous raconter l’histoire d’Ayano Tsukimi, qui permet de nous donner une image différente de ce village

    • 24 juin 2020 / 10 h 53 min

      Toi qui adore les lieux insolites ça ne fait pas de doute que tu devrais adorer ce coin. Tu devrais d’ailleurs beaucoup aimer Shikoku dans son ensemble ! 🙂

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.