Okunoshima, l’île aux lapins du Japon : entre beauté et malaise

Okunoshima, l’île aux lapins du Japon : entre beauté et malaise

Okunoshima, l’île aux lapins, Hiroshima, Japon

Remove the row

Column: 1

Okunoshima, plus connue sous le nom de « l’île aux lapins » au Japon est assez réputée pour ses habitants.

Située au large de la ville de Takehara dans la Mer intérieure du Japon, elle se différencie des îles voisines, entre autres, par la présence de centaines de lapins.

Chez nous, la réputation d’Okunoshima se limite principalement à ces lapins.

On trouve de nombreuses vidéos montrant tous ces beaux lapins ni craintifs ni agressifs qui viennent réclamer de la nourriture aux visiteurs, donnant ainsi une image très « kawaii » au lieu.

Pourtant, la présence de ces lapins à Okunoshima n’est possiblement pas dû au hasard. Et la principale hypothèse n’est ni mignonne, ni louable.

Aujourd’hui je vous présente l’île aux lapins, Okunoshima, et son histoire peu glorieuse.

Column: 2

okunoshima hiroshima carte japon

Okunoshima : contraste entre mignonneries et vestiges

Sur les traces d’un passé peu glorieux

Okunoshima vestiges usines gaz

Île isolée, Okunoshima abritait à l’origine un village de pêcheurs.

C’est dans les années 1920 que le gouvernement y construit un site industriel destiné à créer des armes chimiques, principalement des gaz toxiques utilisés pendant la Guerre Sino-Japonaise, la Guerre de Corée et la Seconde Guerre Mondiale.

Okunoshima est donc un ancien site de guerre où des armes meurtrières ont été créé. À cette époque, l’activité de l’île devait rester discrète. Les conditions de vie des travailleurs étaient déplorables notamment à cause l’exposition aux différentes substances chimiques, qui ont causé de nombreux problèmes de santé. Beaucoup d’anciens travailleurs sont morts de cancers ou de troubles respiratoires.

Cette industrie de la guerre chimique fut arrêtée à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, et c’est en 1988 que le Musée du Gaz a ouvert ses portes à Okunoshima, faisant de l’île un site historique.

Aujourd’hui, c’est dans un décor post apocalyptique que l’on découvre Okunoshima et ses habitants, les lapins.

La raison de leur présence n’est qu’hypothèse, mais il serait possible qu’ils soient tout simplement les descendants des cobayes qui ont servis aux expérimentations des usines de gaz.

Une autre hypothèse parle d’écoliers ayant déposé des lapins sur l’île dans les années 1970, mais aucune trace ne vient la confirmer.

Que leur présence soit dû à l’une ou l’autre de ces hypothèses, leur prolifération n’est pas étonnante : il n’y a aucun prédateur sur l’île, ce qui a permis une reproduction sans danger.

Remove the row

Column: 1

Okunoshima vestiges usines gaz

Column: 2

Okunoshima vestiges usines gaz

Remove the row

Column: 1

Okunoshima vestiges usines gaz

Column: 2

Okunoshima vestiges usines gaz

Column: 3

Okunoshima vestiges usines gaz

Okunoshima vestiges usines gaz
L’île aux Lapins du Japon

L’île d’Okunoshima est pleine de contraste : entre tous ces vestiges impressionnants des usines de guerre gambadent des centaines de lapins non farouches qui se prélassent au soleil.

On passe de l’amusement face à leur frimousse à du malaise face aux ruines du site.

L’île d’Okunoshima, en plus d’abriter une certaine population de lapins, et d’être un site historique important, est également une très belle destination pour découvrir le décor des îles de la Mer intérieure du Japon. Plusieurs randonnées permettent de faire le tour de l’île et de profiter de magnifiques paysages.

On découvre donc sur l’île d’Okunoshima autant de beaux paysages que de mignonnes gueules, le tout sur un fond historique particulièrement sombre et des ruines impressionnantes. On y trouve les ruines des centrales électriques, des entrepôts de gaz, de munitions et des réservoirs de stockage. On s’étonne aussi d’y trouver les ruines d’une piscine et de terrains de tennis, qui étaient pour les employés des usines.

Aujourd’hui, on trouve à Okunoshima un hôtel, un camping et un terrain de golf. C’est un lieu devenu touristique, même s’il n’y a pas foule, et l’on comprend facilement pourquoi sur place.

L’île aux lapins du Japon est une destination principalement prisée pour ses habitants.

La grande majorité des visiteurs s’intéresse peu au côté historique du lieu : nous étions quasiment toujours seuls devant les différentes ruines.

Ce qui motivent en priorité les visiteurs sont les lapins, ainsi que les beaux paysages de l’île.

Okunoshima île aux lapins japon

Remove the row

Column: 1

Okunoshima île aux lapins japon

Column: 2

Okunoshima île aux lapins japon

Les lapins d’Okunoshima sont particulièrement dociles. Ils viennent facilement vers vous pour quémander un peu de nourriture, et lorsque vous donnez à l’un attendez-vous à voir les autres débarquer en sautillant.

C’est un vrai plaisir de les voir ici. Ce n’est pas un site touristique où les animaux sont dans de mauvaises conditions de vie.

Au contraire, ils sont entièrement libres, contrairement au village des renards qui n’est rien d’autre qu’un zoo aux cages trop petites qui permet aux touristes de se prendre en photos avec des bébés dans les bras. Je vous laisse d’ailleurs voir par ici, ici et ici ce qu’est réellement ce village avant que vous décidiez d’y aller sans savoir ce que vous allez cautionner.

Bref, revenons à nos lapins. De nombreux panneaux indiquent les consignes pour garder ce havre de paix comme il est, notamment par rapport à la nourriture et aux comportements à avoir avec eux. Lisez les bien.

Sachez d’ailleurs que si vous souhaitez les nourrir, il faudra acheter de la nourriture spécifique (qui est la seule autorisée) directement à la boutique délivrant les tickets de bateau. Vous ne pourrez pas en acheter sur l’île.

Okunoshima île aux lapins japon

Remove the row

Column: 1

Okunoshima île aux lapins japon

Column: 2

Okunoshima île aux lapins japon

Okunoshima île aux lapins japon

Remove the row

Column: 1

Okunoshima vestiges

Column: 2

Okunoshima vestiges usines gaz

Comment aller sur l’île aux lapins du Japon ?

Okunoshima est une île située dans la préfecture d’Hiroshima qui se rejoint en ferry par 3 lignes :

  • soit depuis le port de Sunami
  • soit depuis l’île d’Omishima
  • soit depuis le port de Tadanoumi

C’est par cette dernière option que nous sommes allés à Okunoshima.

Nous nous sommes garés sur ce parking gratuit. C’est dans la boutique en face des départs de bateau, exactement ici, que vous pouvez acheter vos billets, et de la nourriture pour les lapins si vous le souhaitez.

Les billets s’achètent directement à un distributeur. Il faut compter à peu près 3 euros A/R.

Pour les horaires et plus d’informations pratiques, je vous invite à consulter le site officiel d’Okunoshima.

Okunoshima : beauté, mignonneries et histoire

Personnellement, j’ai beaucoup aimé Okunoshima.

Je ne m’attendais pas du tout à y trouver tout cet aspect historique. À la base, comme la grande majorité des autres touristes, je pensais que l’île aux lapins du Japon n’était qu’une attraction touristique tournée autour des animaux.

Comme je suis particulièrement frileuse dès qu’on mélange animaux et tourisme, je me suis renseignée sur le sujet quelques jours avant de venir pour être sûre de ne pas participer à quelque chose qui va à l’encontre de mes valeurs.

C’est à ce moment-là que j’ai découvert l’histoire d’Okunoshima et que mon intérêt pour cette île s’est réellement développé.

L’aspect mémoriel du lieu est très intéressant, les lapins sont adorables et les voir ainsi en liberté est très agréable, et les paysages sont particulièrement beaux. C’est donc une île qui a de multiples intérêts et c’est une destination que je recommande pour tous ces aspects.

Vous pouvez prévoir toute une journée sur place pour bien profiter du lieu. Je vous recommande d’ailleurs d’apporter votre repas, car il n’y a ni boutique ni restaurant sur place.

Je vous ai déjà parlé de tous les trésors de la préfecture d’Hiroshima et pourquoi j’aime autant cette destination japonaise : Okunoshima fait partie de ces lieux qui m’ont marqué.

Okunoshima vestiges

Remove the row

Column: 1

Okunoshima île aux lapins japon

Column: 2

Okunoshima vestiges usines gaz

Et vous, vous connaissiez l’histoire d’Okunoshima ? 
Ou n’était-ce qu’une simple île aux lapins au Japon pour vous ? 

4 commentaires

  1. 15 mai 2020 / 14 h 52 min

    J’en avais entendu parler mais je ne connaissais pas vraiment la destination. Ca a l’air bien sympa, le décor est super joli et les lapins sont trop mignons ! Une jolie découverte 😀 L’île aux lapins, ça me rappelle le film « L’île aux chiens », qui se passe également au Japon ^^

    • 24 mai 2020 / 13 h 11 min

      Oh ! J’avais voulu voir ce film et puis je l’ai oublié avec le temps … Merci d’être passée par là, je vais enfin pouvoir le voir maintenant que je m’en souviens ahah !
      Sinon, pour revenir à Okunoshima, en effet c’est une destination très intéressante, d’autant plus qu’elle se situe dans la préfecture d’Hiroshima où il y a tant à faire et à voir :).

  2. 18 mai 2020 / 14 h 04 min

    Je ne connaissais pas l’histoire de cette île, c’est une bonne découverte ! Les lapins ont l’air si mignons mais leur histoire beaucoup moins …

    • 24 mai 2020 / 13 h 12 min

      C’est tout le paradoxe de cette île ! Beauté et malaise ^^

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.