Conseils et budget pour 3 semaines en Nouvelle Zélande

Conseils et budget pour 3 semaines en Nouvelle Zélande

Mars 2018. Premier voyage en solo direction la Nouvelle Zélande, le pays le plus éloigné de la France. Après une escale de 12 heures à Pékin pendant laquelle j’ai pu découvrir la Grande Muraille, je suis arrivée en Nouvelle Zélande déjà conquise par ce voyage.

Je vous propose ici quelques conseils et une idée de budget pour 3 semaines en Nouvelle Zélande.

Attention, ce budget est à adapter à votre voyage : j’ai eu la chance d’être hébergée gratuitement 13 nuits sur 19. Il y a donc déjà une très belle économie de réalisée. Aussi, je n’ai pas eu à louer de voiture pour mon road trip de 5 jours dans l’Île du Sud car j’ai accompagné des amis en possession de leur propre camion. Sur l’Île du Nord, j’ai également pu emprunter gratuitement une voiture pour la plupart de mes déplacements à Auckland et ses alentours. Au final je n’ai eu à louer une voiture que 7 jours pour un road trip sur l’Île du Nord.

Je pense donc que mon budget sera bien moins élevé que le votre si vous devez louer tout le long un véhicule et que vous payez votre logement tous les soirs.

Quand partir ?

La meilleure période pour découvrir la Nouvelle Zélande s’étale de Décembre à Mars. C’est le moment idéal pour profiter de belles températures sur l’île mais attention : le climat change continuellement et il y a de nombreux jours de pluies qui peuvent devenir très violentes. Même en partant en pleine saison d’été il faut penser à prendre avec soi des affaires imperméables et chaudes.

Le climat est assez différent entre l’Île du Nord et l’Île du Sud : plus doux au nord et plus venteux et humide au sud.

Si vous souhaitez éviter les afflux de touristes, la période d’Avril à Novembre vous conviendra mieux. Pour les sports d’hiver, la meilleure période est celle de Juin à Août.

Billets d’avion

Pour un départ le 16 mars, j’ai commandé mes billets au cours du mois de novembre. J’ai eu la chance de trouver un prix très attractif avec Air China : 750 euros A/R avec une escale à l’aller de 12 heures et une escale au retour de 9 heures. Toutes deux à Pékin. Pour éviter de si longues escales, il aurait fallu aligner 500 euros de plus. J’ai longtemps hésité en me disant « C’est un très long trajet, si en plus j’ai de longues escales, ça va être un enfer. » pensant privilégier le confort à l’argent.

Finalement, je n’ai pas pu me résigner à payer pratiquement deux fois plus cher et j’ai opté pour cette solution.

Verdict : AUCUN regret. Ces escales étaient justes magiques. J’ai pu y découvrir la Grande Muraille ainsi que le Temple du Ciel. J’ai pu voir, l’espace d’un instant, ce qu’est la Chine et j’ai été conquise. Ces escales ont tenu une place très importante dans mon voyage et fut une des meilleures décisions que j’ai pu prendre.

J’ai également pris un vol Auckland – Christchurch et un vol Queenstown – Auckland, à 150 euros les deux, pour découvrir l’Île du Sud le temps de quelques jours.

Budget 3 semaines en Nouvelle Zélande

Logements

Les soirs où je n’étais pas hébergée, j’étais en auberge de jeunesse. Pour le coup je vais pouvoir vous en conseiller et déconseiller facilement puisque tous les soirs j’étais dans une auberge différente.

Hamilton :

Backpackers Central Hamilton propose des dortoirs mixtes ou femmes de 8 lits pour 27 $NZ (16 euros). Le gérant n’est pas très agréable, la propreté des lieux est à revoir et le confort du matelas n’est pas au rendez-vous. Je ne vous le conseillerais pas vraiment, mais pour un passage d’une nuit why not.

Turangi :

A Plus Samurai Lodge Backpackers propose des dortoirs mixtes ou femmes de 6 lits pour 42 $NZ (24 euros). La déco est très originale, le cadre est vraiment accueillant, la cuisine est grande et la salle à vivre est vraiment agréable. En revanche le gérant est un peu beau parleur (il nous a assuré qu’on pouvait faire du stop au Tongariro hors cela semble mission impossible…) et je doute de l’hygiène. Les matelas ne sont pas très confortables.

Greymouth :

South of the Barber Hostel propose des dortoirs mixtes de 10 lits pour 28 $NZ (18 euros) ainsi que des chambres doubles, simples ou triples. Cet hostel a été mon premier coup de cœur : le couple de gérant est tout simplement adorable, les espaces sont spacieux et propres et il y a une atmosphère très chaleureuse.

Fox Glacier :

Ivorytowers Backpacker Lodge propose des dortoirs mixtes ou femmes de 6 lits pour 32 $NZ (19 euros) ainsi que des dortoirs 4 lits et des chambres doubles ou simples. Mon second coup de cœur : la cuisine spacieuse et pratique est un vrai lieu de rencontres, les espaces détente composés de différents grands canapés et le jacuzzi est un réel plus.

Wanaka :

YHA Wanaka propose des dortoirs mixtes ou femmes de 6 lits pour 33 $NZ (20 euros) ainsi que des dortoirs 4 lits et des chambres privées. Je suis vraiment passée en coup de vent dans cette auberge, donc je n’ai pas un avis très objectif mais la cuisine / salle à manger avait l’air immense.

Queenstown :

YHA Queenstown Lakefront propose des dortoirs mixtes de 8 lits pour 37 $NZ (22 euros) ainsi que des dortoirs 6 lits, 4 lits et des chambres privées. Je n’ai pas beaucoup aimé cette auberge. C’est la seule où mes colocataires étaient irrespectueux et cela a forcément entaché mon jugement.

Alimentation et la boisson

J’ai souvent entendu dire que la vie en Nouvelle Zélande est un pays chère. Les loyers sont effectivement très chers et c’est pourquoi les gens habitent très fréquemment en colocation, même les familles. Mais l’alimentation ne m’a pas parue hors de prix, même plutôt bon marché pour la plupart. Je n’ai pas de bonnes adresses à vous communiquer car je n’ai rien mangé d’extraordinaire. Il n’y a pas de spécialité et tout est plutôt gras. Les Néo Zélandais semblent beaucoup aimer le mélange sucré-salé, comme un sandwich poulet-camembert-ananas, qui moi me convient tout à fait mais qui peut ne pas plaire à tout le monde. Ils aiment aussi beaucoup la nourriture japonaise et proposent de gros makis (équivalant à 2 makis pour nous) vendus à l’unité. Pour 7/8 $NZ (donc 4-5 euros) vous pouvez bien vous éclater le bide.

Je n’ai pas eu le réflexe de noter systématiquement mes dépenses alimentaires. Le budget de 505 $NZ qui en ressort est donc très approximatif.

Budget 3 semaines en Nouvelle Zélande

Location de la voiture

Bien que ma demande de permis international ait été faite plus de 3 mois à l’avance, je ne l’ai pas reçu pour mon départ. J’ai donc dû payer une traduction officielle au tarif de 40 $NZ. Ça fout un peu les boules quand on sait que le permis international est gratuit…

J’ai payé 250 $NZ pour 7 jours de location sur Rentals Car. La voiture était plus que bas de gamme : égratignures de tous les côtés, confort minimal et menu réglé en … Chinois  ! Au revoir la musique qui m’a bien manqué pendant ces longues heures de route …

J’ai toujours peur en louant une voiture de me retrouver avec des frais supplémentaires. Tout s’est bien passé à la restitution donc rien a signaler.

Pour l’essence, je n’ai malheureusement pas de budget à vous communiquer.

Activités

Sur ces 3 semaines en Nouvelle Zélande, j’ai payé :

  • 79 $NZ pour Hobbiton
  • 97 $NZ pour les Waitomo Caves
  • 32,5 $NZ pour Wai-O-Tapu
  • 29 $NZ pour la Sky Tower
  • 149 $NZ pour le vol en avion au dessus de la péninsule de Kaikoura

Budget 3 semaines en Nouvelle Zélande

Budget total

  • Billets d’avion : 750 euros A/R Paris – Auckland avec Air China + 150 euros pour les vols intérieurs
  • Logements : 7 nuits en auberge pour 241 $NZ soit environ 140 euros
  • Alimentation et boissons : 505 $NZ soit environ 293 euros
  • Location de la voiture : 250 $NZ soit environ 145 euros
  • Traduction de mon permis : 40 $NZ soit environ 20 euros
  • Bus et Uber : 125 $NZ soit environ 72,5 euros
  • Activité : 386,5 $NZ soit environ 224 euros

Soit un total d’environ 1795 euros pour 3 semaines en Nouvelle Zélande sans avoir cherché à me priver de quoi que ce soit mais en économisant beaucoup sur le logement avec 12 nuits gratuites et sur la location du véhicule en ne louant que 7 jours. Aussi il manque à ce prix le budget essence.

Organisation de ces 3 semaines

Peut-être à cause de l’appréhension de ce premier voyage en solo je n’ai pas organisé ce voyage comme à mon habitude. Moi qui suis assez rigoureuse sur ce que je vais faire, parfois même jour par jour quand je cherche à optimiser mon temps au maximum, ici je suis plutôt partie en mode “bon j’ai 3 semaines, j’ai grave le temps, je verrai sur place”.

J’ai donc procédé à différentes recherches pour connaître les incontournables et espérer trouver des “secret place” en faisant un semblant d’itinéraire. Mais je ne m’étais pas réellement bien renseignée.

Je regrette un peu -beaucoup- ce manque d’organisation car j’ai perdu plusieurs jours sur la route et j’ai surtout été trop optimiste sur le temps que j’avais. Si c’était à refaire, je ferais un choix entre les deux îles car le petit séjour de 5 jours sur l’Île du Sud m’a simplement donné l’eau à la bouche mais ne m’a pas rassasiée. Je pensais que 3 semaines seraient suffisantes pour faire les deux mais il aurait mieux fallu ne consacrer ces 3 semaines qu’à une île et revenir pour une autre, ou alors tout simplement partir plus de 3 semaines. J’imagine que 2 semaines sur chaque île sont un minimum à respecter pour réellement profiter du séjour. 

Informations pratiques 

Décalage horaire : il y a entre 10 et 12 heures de décalage entre la Nouvelle Zélande et la France selon la période. C’était la première fois que je vivais un tel décalage et la sensation d’être “dans le futur” par rapport à mon entourage en France est tout particulier ahah !

Météo : le temps change constamment en Nouvelle Zélande et il y a très régulièrement de grosses pluies qui peuvent s’abattre toute une journée. Ces tempêtes peuvent avoir des conséquences comme la fermeture de certains parcs naturels ou la dégradation des routes. Il n’est donc pas toujours évident de planifier des activités car le temps peut nous en empêcher au dernier moment.

Monnaie : 1 $NZ équivaut aujourd’hui à 0,58 centimes. Vous pouvez donc diviser tout par deux : 15 $NZ revient à 7,5 euros, 70 $NZ revient à 35 euros etc.

Forfait téléphonique : avec Free j’ai eu l’agréable, que dis-je l’extraordinaire surprise de découvrir que j’avais la 25 go de 4G gratuitement. En 3 semaines je n’en ai utilisé que 6, il y a donc de la marge !

4G et réseaux : la Nouvelle Zélande souffre d’un très grand manque de couverture réseau. Vous pouvez rouler pendant de nombreuses heures sans capter le moindre réseau.

Alcool : les Néo-Zélandais ont un rapport très particulier à l’alcool. Il est interdit de vendre de l’alcool les jours fériés (et ça se joue à la minute près : à minuit pile un jour férié le bar doit fermer), les flics tournent dans et devant les bars tout au long de la soirée, vous ne pouvez vous balader avec une bouteille à la main et l’amende pour ivresse sur voie publique est élevée.

Permis international : pour conduire en Nouvelle Zélande il vous faudra faire une traduction officielle de votre permis afin d’obtenir le permis international. Les délais sont très longs (plusieurs mois, 4 pour ma part), prenez-vous-y bien en avance ! Si vous ne recevez pas votre permis avant votre départ vous pourrez faire une traduction officielle sur place chez un des nombreux groupes le proposant au prix de 40 $NZ.

Assurance : en étant à la BNP j’ai simplement eu à remplir un formulaire en ligne pour être assurée par Europ Assistance. Suite à la blessure au genou que je me suis faite lors ma randonnée au Tongariro Alpine Crossing, je n’étais pas certaine de pouvoir plier mon genou tout le long du vol retour. Je les ai donc appelés pour connaître les démarches à suivre pour être remboursée des frais médicaux nécessaires au diagnostic de mon genou et ils ont été très réactifs, très agréables et à l’écoute. Au final j’en ai eu pour 165 $NZ de frais médicaux et j’ai été remboursé d’une trentaine d’euros par Europ Assitance.

6 Commentaires

  1. mylittlepipedream
    1 août 2018 / 11 h 01 min

    Ah pas de bol pour le permis international, c’est rageant, surtout quand d’autres le reçoivent quelques 2-3 semaines…
    Je suis rassurée de voir que 3 semaines ne suffisent pas en NZ, beaucoup te le vendent de cette manière, mais il semble y avoir tellement de choses à faire là-bas (d’où l’envie d’un PVT :D)
    Et merci pour toutes ces indications budget, je ne savais pas que le taux était si avantageux en ce moment, et pour les excursions ça donne une idée de nos futures dépenses 😀

    • 1 août 2018 / 13 h 22 min

      Apparemment à l’origine il y avait un bureau par département pour s’occuper des traductions, mais depuis janvier à peu près tout a été centralisé au même endroit et ils croulent sous les demandes … d’où les délais très longs ! 🙁
      Ah non ne t’inquiètes pas tu ne t’ennuieras pas avec un PVT ! 3 semaines ne sont vraiment pas suffisantes pour tout le pays, à part si tu te met en mode “non stop” mais tu prends moins de plaisir :/ Des amis ont passés 2 mois et demi sur l’Île du Sud pour vraiment en faire le tour à fond ! 🙂
      Le taux est en effet super avantageux en ce moment et il est même plutôt pratique pour convertir car tu as juste à te dire qu’il “faut diviser à peu près par 2”.

  2. 2 août 2018 / 9 h 46 min

    Un article infos pratiques très complet !!! Très envie d’aller un jour en Nouvelle Zélande, je saurai vers quel article aller le moment venu :D,!!!!

    • 3 août 2018 / 10 h 40 min

      Merci beaucoup ! 😀 C’est un joli voyage que tu aimeras beaucoup, mais je pense que tu préfèreras l’hiver toi qui aimes tant la neige ! Les glaciers à cette période doivent être impressionnants 🙂

  3. 29 septembre 2018 / 1 h 14 min

    Haa, la Nouvelle Zélande me fait rêver mais c’est vrai que niveau Budget, ça se prépare 🙂 Pour le coup, c’est cool d’avoir des points de chute sur place, ça t’as permis de faire de belles économies en terme de transports et d’hébergement 🙂

    • Rokusan
      Auteur
      29 septembre 2018 / 18 h 54 min

      Exactement ! C’est du coup un budget bien moins élevé 🙂

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.