Histoires de fantômes du Japon par Benjamin Lacombe

Histoires de fantômes du Japon par Benjamin Lacombe

Livre, Histoires de fantômes du Japon, Lafcadio Hearn, Benjamin Lacombe

En créant ce blog je n’aurais jamais pensé un jour écrire des chroniques de livres. Mais les choses évoluent ! Avec la création de la catégorie Le Japon chez-soi, suite à l’arrêt brutal des voyages au Japon, j’ai élargi les sujets de ce blog et vous êtes chaque jour plus nombreux au rendez-vous. Les livres sur le Japon semblent vous intéresser, et ça tombe bien parce que moi aussi.

Si je vous ai déjà proposé plusieurs sélections de livres sur le thème du Japon, je me suis cependant contentée de rapides présentations pour vous donner envie de les découvrir par vous-même. Mais comme j’en ai parlé dans les nouveautés de fin 2020, de nombreux titres sont arrivés en librairie dernièrement, dont l’un de mes plus gros coups de cœur toutes années confondues : Esprits & Créatures du Japon. L’occasion pour moi de vous présenter son grand-frère Histoires de fantômes du Japon dans ce billet, et Esprits & Créatures du Japon dans le prochain.

histoires fantomes japon lacombe

Lafcadio Hearn et Benjamin Lacombe

Je vous parle d’abord d’Esprits & Créatures du Japon mais c’est finalement Histoires de fantômes du Japon que je vous présente ici. Ce n’est pas évident à suivre aux premiers abords ; mais la raison est toute simple : les deux ouvrages s’inscrivent dans la collection Métamorphose des Éditions Soleil. Histoires de fantômes du Japon est paru en novembre 2019 et Esprits & Créatures du Japon en décembre 2020. Et comme j’aime faire les choses dans l’ordre, je commence par le premier édité.

La collection Métamorphose propose des livres jeunesses, des bandes dessinées et des romans illustrés autour de thématique poétiques, artistiques et philosophiques. Parmi les différents ouvrages de cette collection, deux s’intéressent aux contes japonais : Histoires de fantômes du Japon et Esprits & Créatures du JaponCes recueils de contes illustrés mettent en scène les textes de Lafcadio Hearn avec les illustrations de Benjamin Lacombe.

Lafcadio Hearn (1850-1904) est un célèbre écrivain irlandais du XIXe siècle qui, après une vie plus que compliquée, pose ses valises au Japon où il trouve enfin le repos et la tranquillité qu’il a tant recherché. Il arrive en 1890 dans la ville de Yokohama en tant que journaliste anglophone. Petit à petit, il se découvre une passion pour le folklore japonais et ses yōkai. En parcourant le pays du Soleil-Levant, il recueille les histoires et les légendes du Japon qu’il retranscrit dans plusieurs de ses textes. Lafcadio est un conteneur connu pour ses merveilleux textes, et je vous invite à découvrir cet article de Journal du Japon pour en apprendre plus sur ce personnage.

Benjamin Lacombe, quant à lui, est un illustrateur français né en 1982. Considéré comme l’un des meilleurs illustrateurs de sa génération, il comptabilise déjà plus de 50 œuvres dans sa bibliographie. Son dada : les contes, qu’il vient remettre aux goûts du jour au travers de ses différents ouvrages. Pinocchio, Ondine, Le Magicien d’Oz, Notre Dame de Paris, Les contes macabres de Poe ou encore Bambi passent sous les pinceaux de Benjamin. Et pour notre plus grand plaisir, il a commencé une belle aventure aux côtés des contes japonais en 2019 dans la collection Métamorphose avec Histoires de fantômes du Japon.

Histoires de fantômes du Japon

Histoires de fantômes du Japon présente 10 contes de Lafcadio Hearn sélectionnés sur les thèmes de la mort, du lugubre et du tragique.

L’ouvrage commence par l’un des contes les plus populaires du Japon, celui de Urashima Tarô. Ce jeune pêcheur va se voir condamner à un destin à la fois merveilleux et tragique en libérant une tortue de sa prise. Ce conte, dont je n’en dirais pas plus pour ne pas vous gâcher la découverte, est un grand classique de la culture nippone. Je le connaissais déjà avant la lecture de Histoires de fantômes du Japon, mais comme le dit Lafcadio Hearn : « quand vous aurez entendu cette histoire, vous ne pourrez jamais l’oublier » ; et le redécouvrir à travers sa plume est un grand plaisir.

Les autres contes de l’ouvrage ont tous été des découvertes. J’ai particulièrement aimé Le gamin qui dessinait des chatsSur la montagne des crânes d’hommesLe fantôme à la tête coupée et La légende du village des joueurs de Koto, mais en sélectionner quelques uns est trop réducteur.

Remove the row

Column: 1

Histoires de fantômes du Japon, Lacombe

Column: 2

Chaque conte se différencie grâce à ses protagonistes et sa morale. La mort, thème central de ce recueil, n’est pas perçue comme une fatalité comme chez nous, en occident. Rappelez-vous de l’exposition Enfers & fantômes d’Asie : « toute existence est éphémère et soumise au cycle de la réincarnation ».

Les esprits, les fantômes et les yōkai naissent de sentiments inachevés tels que l’amour et l’espoirs, ou impurs tel que la haine et le regret. Ils se manifestent le temps de rencontre fortuite ou, au contraire, grâce aux destins qui relie les âmes, sans se soucier du temps qui passe.

Les contes de Histoires de fantômes du Japon nous plongent dans un univers à la fois mystique, sombre et doux où nous rencontrons tous ces êtres. Ce voyage personnel au cœur du folklore japonais est intensifié grâce aux illustrations de Benjamin Lacombe dont on ne cessera de vanter les mérites. Inspirées par les plus grands maitres de l’estampe japonaise, les illustrations de Lacombe offrent un deuxième regard sur le récit. Elles ne retranscrivent pas l’histoire, elles l’accompagnent ; et ce avec des références incontournables telles que La Grande Vague de Kanagawa, la vue la plus connue du Mont Fuji par Hokusai ou Takiyasha la sorcière et le fantôme du squelette par Kuniyoshi.

Histoires de fantômes du Japon est une réussite en tout point de vue. Que ce soit pour les textes ou les illustrations, on se surprend à l’ouvrir n’importe quand pour le feuilleter et découvrir encore et encore ces histoires fascinantes, en profitant encore et encore de ces belles illustrations. C’est un immense coup de cœur que je recommande chaudement à tous les amoureux de la culture nippone.

Rendez-vous sur mon article dédié à Esprits & Créatures du Japon pour découvrir la suite ! (à paraître prochainement).

Histoires de fantômes du Japon, Lacombe

Et vous, possédez-vous Histoires de fantômes du Japon dans votre bibliothèque ?
Si non, est-ce le type d’ouvrage qui vous intéresse ?

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires

  1. Marie Hélène
    11 janvier 2021 / 10 h 32 min

    C’est un très beau livre, j’ai eu l’occasion de le voir chez ma libraire (oui j’ai une libraire dans ma ville 😉 ) et Benjamin Lacombe n’en est pas à son premier ouvrage (je connais quelques fans). Merci pour ce partage. Et bonne année 2021

    • 13 janvier 2021 / 8 h 03 min

      En effet il a une belle bibliographie ! Je l’ai découvert au travers de cet ouvrage, depuis j’adore ses oeuvres et j’ai acheté plusieurs de ces autres livres :).
      Belle année à vous et toute votre famille !