Ozu et sa place Pokopen Yokocho : une pépite à Shikoku

Ozu et sa place Pokopen Yokocho : une pépite à Shikoku

Ozu, Ehime, Shikoku, Japon

Remove the row

Column: 1

Énième surprise de ce fabuleux voyage de 3 mois au Japon : Ozu, surnommée « la petite Kyoto d’Iyo », fait partie de ces lieux dont nous n’avions jamais entendu parler et que nous avons découvert sur le tas.

Si j’avais adoré mon road trip de 10 jours à Shikoku c’est en partie grâce à Ozu qui a été un véritable coup de cœur.

Véritable pépite de l’île de Shikoku, Ozu est une ville située dans la préfecture d’Ehime (anciennement nommée « Iyo ») qui ne manque pas de charme : quartier historique, château, temple, yokocho, rivière, jardin … Il y a tout un tas de choses à y découvrir.

Située à seulement quelques kilomètres du quartier historique d’Uchiko (article à venir), Ozu est une ville plutôt méconnue du Japon pour nous, occidentaux. Pourtant, il est le lieu de tournage de deux séries japonaises diffusées entre 1966 et 1991, ce qui en fait un lieu plus populaire chez les locaux.

Column: 2

carte ozu ehime shikoku japon

« La petite Kyoto d’Iyo »

ozu ehime shikoku japon

Aaaaah ces surnoms que l’on donne un peu à tout vas pour promouvoir certains lieux grâce à la réputation d’autres plus connus … !

Alors autant j’avais tout de suite vue le rapprochement entre Takehara et son surnom « la petite Kyoto d’Hiroshima » autant pour Ozu j’ai plus eu la sensation de me retrouver à Matsuzaki sur la péninsule d’Izu. Mais bon, on ne peut pas vraiment dire que je suis une experte de l’architecture japonaise, donc mon avis n’est surement pas très pertinent sur la question.

Bref, le plus important c’est de savoir qu’Ozu est réputée pour son charme, notamment grâce à son château et à son quartier historique.

Pour ce qui est du château, je ne vais pas vraiment pouvoir en parler. Nous avons fait le choix de ne pas y aller, mais je ne me souviens plus pourquoi. Ce qui est sûr, c’est qu’aujourd’hui je le regrette ! Surtout lorsque je vois le magnifique panorama sur Ozu que le château nous offre … Pour ceux que ça intéresse, je vous laisse avec l’article de Japan Hoppers.

Quant au quartier historique, c’est une vraie pépite que nous avons découvert : très bien conservé, nous plongeons en pleine époque Edo dans un cadre extrêmement calme où nous ne croisons absolument personne (encore une fois !)

Remove the row

Column: 1

ozu ehime shikoku japon

Column: 2

ozu ehime shikoku japon

Remove the row

Column: 1

ozu ehime shikoku japon

Column: 2

ozu ehime shikoku japon

Column: 3

ozu ehime shikoku japon

Comme indiqué en début d’article : Ozu propose une multitude de choses à faire et à voir qui en font un lieu méconnu du Japon particulièrement intéressant.

Parmi elles, nous pouvons citer :

  • Le château, évoqué plus haut, qui est une reconstruction datant de 2004 du château construit en 1331.
  • La villa Garyû sansô qui vous propose de découvrir un magnifique jardin japonais tout en buvant un thé face à une splendide vue sur la rivière.
  • Le quartier historique en lui-même, qui est relativement assez grand comparé à d’autres comme celui de Tomonoura dans la préfecture d’Hiroshima.
  • La maison en briques rouge d’Ozu, témoin de l’occidentalisation du Japon pendant la période Meiji, qui est aujourd’hui une galerie.
  • Le musée Omoide Warehouse qui expose des objets rétros des années 1900.
  • Le parc Tomisuyama rempli d’azalées qui offre, lui aussi, une magnifique vue sur tous les environs.
  • La rivière Hijikawa qui traverse la ville.
  • Le sanctuaire shinto Ozu, perché en haut de longs escaliers
  • Et pour finir : la place Pokopen Yokocho et son marché animé !

Rendez-vous à la place Pokopen Yokocho

Ozu Pokopen Yokocho

Remove the row

Column: 1

Ozu Pokopen Yokocho

Column: 2

Ozu Pokopen Yokocho

Remove the row

Column: 1

Ozu Pokopen Yokocho

Column: 2

Ozu Pokopen Yokocho

Column: 3

Ozu Pokopen Yokocho

Parmi toutes les choses citées juste au-dessus, nous n’en avons pas fait beaucoup…

C’est un peu le risque lorsqu’on ne prévoit pas à l’avance : on ne sait pas ce qu’il y a, on découvre donc sur place, mais comme tout est écrit en japonais et qu’il n’y a pas âmes qui vivent dans les environs, nous n’osons pas réellement nous aventurer à l’intérieur d’un quelconque bâtiment. Et puis, comme souvent, je découvre certaines choses en écrivant mes articles, pas avant … !

En bref, notre passage à Ozu s’est limité à son quartier historique, au sanctuaire shinto Ozu et à la place Pokopen Yokocho.

Lieu particulièrement atypique, Pokopen Yokocho est une place où se tient un marché tous les dimanches d’avril à novembre (cf. Voyapon) : stands rétros et ambiance des années 50 et 60 sont au rendez-vous.

Ozu Pokopen Yokocho

Remove the row

Column: 1

Ozu Pokopen Yokocho

Column: 2

Ozu Pokopen Yokocho

Comme vous pouvez le constater sur les photos : la place Yokopen Yokocho était, elle aussi, désertique lors de notre passage à Ozu.

Cette ambiance de temps figé est particulièrement impressionnante dans ce genre d’endroit où l’on sent clairement qu’il est censé être vivant et dynamique. J’étais vraiment contente de découvrir un tel lieu au Japon, puisque ce n’est pas ce dont on s’attend en venant ici, mais ce manque d’animation a été finalement assez frustrant.

Pour autant, le cadre est vraiment atypique et a éveillé ma curiosité : je veux y revenir un jour de marché !

Pour essayer de découvrir Ozu dans un cadre plus animé, je vous renvoie sur le site Shokyoto pour noter les différentes dates des événements annuels.

Ozu : coup de cœur à Shikoku

ozu ehime shikoku japon

Remove the row

Column: 1

ozu ehime shikoku japon

Column: 2

ozu ehime shikoku japon

Lors de notre passage à Ozu, il n’y avait personne dans les rues et toutes les boutiques du quartier historique étaient fermées. La Pokopen Yokocho était désertique.

C’est une ambiance très particulière que nous avons eu l’occasion de vivre à de nombreuses reprises pendant ce road trip au Japon : le pays du Soleil-Levant regorge de lieux méconnus où peu de voyageurs se déplacent, ce qui les rend particulièrement vides les jours de semaine.

C’est quelque chose de plaisant : on ne va pas se mentir, on aime bien quand les lieux nous sont exclusifs… pour autant, dans de tels lieux qui se veulent vivants, c’est vrai qu’on finit par sentir le manque de la présence d’autrui et d’une ambiance animée.

Qu’à cela ne tienne : le coup de cœur à été au rendez-vous !

Pour moi, cette venue à Ozu n’était qu’une première qui se renouvellera. J’aimerais vraiment avoir l’occasion de voir le marché animé de la Pokopen Yokocho, d’observer la vue sur la ville depuis le château et de découvrir le magnifique jardin japonais de Garyû sansô et le parc Tomisuyama dont j’ai appris l’existence en écrivant cet article … ! Trop de ratés et trop de regrets pour ne pas y revenir un jour.

Mais si vous me lisez régulièrement, vous savez que je dis ça pour tous les coins que j’ai adoré … et il y en a ! Le choix des destinations des prochains voyages au Japon va donc être très compliqué… !

ozu ehime shikoku japon

Remove the row

Column: 1

ozu ehime shikoku japon

Column: 2

ozu ehime shikoku japon

Column: 3ozu ehime shikoku japon

ozu ehime shikoku japon

Remove the row

Column: 1

ozu ehime shikoku japon

Column: 2

ozu ehime shikoku japon

Et vous, vous avez déjà découvert ce coin méconnu du Japon, Ozu ?
Si non, le connaissez-vous avant de lire cet article ?

2 commentaires

  1. mylittlepipedream
    28 juillet 2020 / 9 h 09 min

    Vue ma toute petite culture du Japon, je ne connaissais pas du tout cet endroit, mais ça a l’air super charmant (comme tout ce que tu nous partages en même temps, c’est grâce à toi qui j’envisage de me rendre au Japon!)
    Très drôle ce commentaire sur « la petite Kyoto de… », c’est vrai que des phrases comme ça on en trouve partout, notamment « la petite Venise de… » dès qu’il y a un canal dans la ville xD
    En tout cas, j’ai vu qu’il y avait sur ta page d’accueil un voyage prévu au Japon en 2021, alors pourquoi pas se croiser là-bas si nos emplois du temps le permettent !

    • 29 juillet 2020 / 10 h 27 min

      Si la situation nous le permet, j’aimerais effectivement retourner au Japon en octobre 2021 ! Ce serait sur l’île de Kyushu, donc à voir si nos plannings peuvent se rejoindre, ça serait super ! 😀 Mais je t’avoue que si la situation s’améliore d’ici-là, je pense y retourner quand même avant pour un petit séjour ahah. Donc on pourra en re-discuter pour essayer de maximiser nos chances de s’y croiser 🙂

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.