Les culottes menstruelles en voyage : choix et conseils

Les culottes menstruelles en voyage : choix et conseils

Les culottes menstruelles en voyage – Dernière mise à jour : janvier 2021

La cup, la serviette lavable et la culotte menstruelle sont des protections hygiéniques écologiques qui commencent à se populariser par la commercialisation de marques connues. Mais elles souffrent d’une vision parfois négative par certains réfractaires au changement : il est souvent pointé du doigt des aspect « sales » et « peu pratiques » autant pour la cup que la serviette lavable et la culotte menstruelle.

Aujourd’hui, après plusieurs mois de voyage en Asie, dont 3 mois de road trip au Japon, et plus de deux ans de test de ces protections hygiéniques, je reviens sur mon expérience pour vous aider à faire votre choix.

Je vous épargne un long texte sur les différentes raisons pour lesquelles passer aux protections hygiéniques réutilisables et lavables. Si vous êtes ici, c’est que vous savez déjà quels sont les impacts écologiques et économiques de ce choix, sans parler des produits chimiques présents dans les protections classiques. Pour en savoir plus sur tous les effets de ces produits rendez-vous sur ConsoGlobe qui nous parle de la dernière étude menée par l’ANSES.

Vous vous intéressez aux cups, culottes menstruelles et serviettes lavables, et vous avez bien raison ! Quelle que soit la solution choisie, le confort est indéniablement meilleur qu’avec les protections classiques, c’est une nouvelle façon de vivre ses règles qui met toutes celles qui ont passées le cap d’accord : pour rien au monde nous ne reviendrons aux protections jetables.

Reste plus qu’à savoir ce qui vous convient le mieux pour voyager. Ici, je vais vous parler des culottes menstruelles en voyage, avec mes conseils et un comparatif de plusieurs marques françaises.

Les culottes menstruelles en voyage

En voyage, il est tout à fait possible de s’adapter pour ne pas reprendre les mauvaises habitudes des protections jetables. Il suffit d’un peu d’imagination et de débrouille :

  • Si j’ai mes règles pendant des heures de vol je porte la culotte menstruelle la plus absorbante que j’ai, et j’en prépare une de rechange, au cas où, si c’est un long courrier. Mais jusqu’à aujourd’hui, la plus absorbante à fait l’affaire. Reste à choisir une culotte efficace, et surtout confortable pour ne pas subir les longues heures de vol.
  • Pour un cycle complet lors d’un voyage, je prévois 6 culottes : 3 pour flux normal à abondant et 3 pour flux léger. Je suis déjà partie avec 4, et ce n’était pas l’idéal à cause des temps de séchage. C’est bien sûr faisable à 4, mais pas idéal. Donc je dirais minimum 5, idéalement 6.
  • Pas besoin de passer la culotte en machine après chaque utilisation. Il suffit de la rincer à l’eau froide, lorsque vous la changez, jusqu’à ce que l’eau soit claire. Le passage en machine ne doit intervenir qu’à la fin du cycle. Il peut donc attendre votre retour de vacances si c’est un court séjour. Attention, il est vivement déconseillé de laver ses culottes avec des savons gras tels que le savon de Marseille qui va venir dégrader au fil du temps les capacités d’absorption de votre culotte. Privilégiez des savons spéciaux tels que le savon détachant proposé par Dans ma culotte.
  • Pour le séchage à l’hôtel, essayez de placer votre culotte au plus près des fenêtres (évitez la salle de bain, trop humide) afin de l’accélérer. Le sèche cheveu est à éviter, mais j’avoue m’en servir en dernier recours. Dans ce cas-là, il faut utiliser le vent froid et non le chaud.
  • Si vous êtes en road trip en van, par exemple, vous pouvez faire la même chose en rinçant votre culotte à l’aide d’une bouteille et en l’accrochant dans le van fenêtre ouverte.

Bref, pas beaucoup de manipulations à faire pour un confort incroyable. J’insiste rapidement sur le « pas beaucoup de manipulations » : j’ai vu de nombreuses critiques quant à la « charge mentale » des culottes menstruelles. Personnellement, je trouve très minime les « efforts » à faire en comparaison à tous les avantages. Et je trouve que beaucoup se plaignent pour pas grand chose dès qu’on les sort de leur zone de confort.

Quelles culottes menstruelles choisir ?

Pour la suite de cet article:

  • voici les sites des certifications GOTS et OEKO-TEXT 100 et du label Origine France Garantie afin de bien comprendre leur signification.
  • à savoir : je considère que la culotte menstruelle remplie son rôle si elle tient minimum 8 heures. 

Plim

Fabrication : France
Prix : entre 33 et 44 euros
Certifications GOTS et OEKO-TEXT 100

Taille choisie : taille habituelle

Les Plim sont les toutes premières culottes menstruelles que j’ai essayées. C’était en 2018. Et depuis, je les ai jetées. La raison est toute simple : l’usure au fil du temps était bien trop importante. Elles ont fait leur job un petit temps, je dirais quelques mois, avant de montrer des premiers signes de faiblesses qui m’ont amené à rapidement commander des Fempo (que je vous présente ensuite). Et j’ai finalement décidé de les jeter il y a peu car je détestais les porter.

Au-delà de la détérioration assez rapide des culottes, je n’ai pas aimé la coupe que je ne trouvais ni flatteuse ni confortable. De plus, ce sont les seules culottes menstruelles avec lesquelles j’ai eu des fuites.

Les Plim se sont surement améliorées depuis 2018 puisqu’il y a maintenant plusieurs modèles disponibles, alors qu’à l’époque il n’y en avait qu’un, mais je ne pourrais pas vous conseiller cette marque vue mon expérience plutôt mauvaise.

Fempo

Fabrication : Portugal, Turquie et Tunisie
Prix : entre 32 et 42 euros
Certification OEKO-TEXT 100

Taille choisie : taille habituelle

Je possède 2 modèles différents de Fempo  : la « Culottte » pour flux moyen et la « Culotte Power ++ » pour flux abondant. Si je devais en racheter aujourd’hui, je prendrais les modèles shorty, qui doivent être plus agréables à porter. En effet, mon seul reproche des Fempo est la coupe : elle fend les fesses. Je ne suis pas forcément à l’aise dedans.

Ce que j’aime chez les Fempo, c’est qu’elles sont assez fines pour leur capacité d’absorption en comparaison avec d’autres (notamment Dans ma culotte, que je vous présente plus bas) et, surtout, elles sèchent facilement, ce qui est pratique en voyage.

Par contre, j’ai également observé une dégradation de la partie absorbante avec le temps. Elles sont toujours très efficaces, mais plus si agréables qu’au début. Dans tous les cas, les Fempo sont des valeurs sûres pour leur efficacité. Cela fait bientôt 3 ans que je les ai et elles sont toujours aussi efficaces.

Sisters Republic

Fabrication : Maroc
Prix : entre 32 et 36 euros
Certification OEKO-TEXT 100

Taille choisie : taille habituelle

Je possède la « Culotte Tonight absorption Super » pour flux abondant de Sisters Republic qui, elle aussi, fend les fesses, mais en plus serre les hanches. Petit problème de coupe donc.

Par contre, je la trouve très efficace. Point très positif pour moi : la partie absorbante à l’arrière remonte assez haut, ce qui n’est pas le cas des Fempo. Je la range également dans la case « valeur sûre » car c’est celle que je sors LE jour de flux abondant. Quant au séchage, il est aussi assez rapide en comparaison avec les autres.

Après plus de 8 mois d’utilisation, je n’ai, pour l’instant, remarqué aucune détérioration de la partie absorbante.

Dans ma Culotte

Fabrication : Inde
Prix : entre 32 et 34 euros
Certification GOTS

Taille choisie : taille au-dessus de la taille habituelle

Je possède 2 modèles différents de Dans ma Culote  : la « Culotte taille haute » pour flux abondant et le « Shorty menstruel » pour flux normal.

La « Culotte taille haute » est incroyablement grande. La partie absorbante prend l’intégralité de l’arrière de la culotte. Pour être efficace, elle l’est ! Par contre, je ne la trouve pas très agréable à porter. On a vraiment l’impression d’être dans une couche. Aussi, les différentes parties de la culotte sont très marquées et font des plis. Personnellement, je l’utilise exclusivement la nuit et je trouve d’ailleurs que c’est la culotte parfaite pour les premières nuits de règles. En revanche, attention à la réception : j’ai reçu deux culottes taillées différemment alors qu’elles étaient inscrites à la même taille, et l’une était trouée. Vérifiez bien que tout est niquel quand vous les recevez.

Le « Shorty menstruel » est très confortable. Il est très agréable à porter, bien plus que la « Culotte taille haute », et rempli très bien sa mission. Si je ne devais choisir qu’un seul des deux modèles présentés ici, ce serait celui-ci.

Et alors ?

Fabrication : France
Prix : entre 34 et 43 euros
Certification GOTS

Taille choisie : taille habituelle

Je possède 2 modèles différents de Et alors ?  : la « Alix » pour flux normal à abondant et la « Bella » pour flux léger à normal. Quelque soit le modèle, je trouve que ces culottes menstruelles sont les plus confortables et agréables à porter de cette liste. La coupe est super, et les culottes sont jolies et originales. Rien à voir avec celles présentées ci-dessus.

En revanche, la partie absorbante est très petite (elle ne remonte pas haut, ni devant ni derrière) et très fine en comparaison avec les autres culottes présentées ici. Ce qui ne rassure pas forcément, même si je n’ai eu aucune fuite à déplorer. La « Alix » gère très bien les premiers jours de règles, et la « Bella » est parfaite pour les derniers jours.

Ce que j’aime tout particulièrement chez les culottes menstruelles Et alors ? est le système ingénieux d’attache : pas besoin de retirer entièrement le bas pour changer de culottes. Et ça, c’est extrêmement pratique, surtout en voyage ! Le seul reproche que je ferais est l’absence de réglage sur les côtés, au niveau des attaches. L’idéal aurait été de pouvoir le régler avec un système comme on en trouve sur un soutien-gorge.

Autre point positif : étant très fines, elles sèchent relativement vite, comme les Fempo et les Sisters Republic mais en étant dans une matière plus agréable.

Petites culottées

Fabrication : France
Prix : entre 47 et 62 euros
Certifications GOTS et OEKO-TEXT 100
Labels Origine France Garantie, France terre textile et Entreprise du Patrimoine Vivant

à venir au courant du mois de février

Mes culottes menstruelles préférées en voyage

Au plus j’essaie de culottes menstruelles, au plus je me rend compte d’à quel point il est difficile de choisir ! Et vue le coût que cela représente, il vaut mieux éviter de se tromper… Je vais donner mon avis, qui est entièrement personnel. Il peut donc différer du votre selon vos habitudes et vos attentes.

J’aime particulièrement les culottes Et alors ? pour leur confort et leur esthétisme. Ce sont de belles culottes, agréables à porter et efficace. Elles sont extrêmement pratiques en voyage puisque le changement est facilité grâce aux attaches sur les côtés. Ce sont, à mes yeux, les culottes menstruelles idéales en voyage. Pour autant, elles restent très fines et ne conviendront pas à tout le monde. À mes yeux, la culotte « Alix » dites pour flux normal à abondant est plus adapté à un flux normal qu’à un flux abondant. Elles sont donc idéales pour les voyages, à condition de ne pas être dans un jour de flux abondant.

Les Fempo et les Sisters Republic sont des valeurs sûres. Elles font leur taff, mais ne sont pas forcément agréables à porter. Pour éviter l’inconfort, je pense qu’il est préférable de prendre une taille au dessus de sa taille habituelle. En voyage, elles peuvent être pratiques grâce à leur séchage plus rapide que d’autres grâce à la matière extérieure utilisée.

Les Dans ma culotte sont, à mes yeux, de très bonnes culottes pour la nuit. Que ce soit en voyage ou non, ce sont celles que j’utilise pour dormir.

Et vous, quelles sont vos culottes menstruelles idéales en voyage ?
Et au quotidien ?

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 commentaires

  1. 20 août 2019 / 11 h 06 min

    Je trouve très intéressant d’avoir ton retour sur ces trois types de protection hygiénique. Avant mon départ en Asie, je m’étais achetée une cup menstruelle mais au final ça ne me convenait pas du tout. Déjà de 1. je n’étais pas dans le mood de perdre du temps dans la salle de bain et de 2. je n’avais pas toujours à disposition une bouilloire pour la stériliser. Du coup, j’ai préféré laisser tomber et j’avoue que je n’ai pas retenté l’expérience depuis mon retour. En revanche, je suis très intéressée par les culottes menstruelles et je vais me renseigner sur les marques qui en proposent.

    • 24 août 2019 / 15 h 01 min

      Je comprends pour la cup, comme toi je ne suis vraiment pas fan de cette solution bien qu’elle soit idéale sur beaucoup de points.
      Je t’invite fortement à te renseigner sur les culottes menstruelles, j’en parle très régulièrement autour de moi car c’est vraiment, à mon sens, une toute autre façon de vivre ses règles.

  2. 21 août 2019 / 7 h 30 min

    Merci pour ton article, super intéressant ! Je réfléchis depuis un moment à des protections plus responsables et ton article me donne envie de franchir le pas!

    • 24 août 2019 / 15 h 02 min

      J’espère alors que ça t’aura motivé à passer le cap ! 🙂

  3. 21 août 2019 / 13 h 53 min

    Merci pour cet article très intéressant, on n’en parle pas assez je trouve ! Pour moi c’est la cup qui remporte la bataille (astuce stérilisation en toutes circonstances : les pastilles de stérilisation pour biberon. Avoir quelques comprimés dans sa trousse à pharmacie et ensuite il suffit d’avoir un récipient avec de l’eau même froide).
    J’ai aussi testé la culotte que je trouve bien mais je crois que j’ai un problème avec la « sensation d’écoulement » à laquelle je ne suis plus habituée.

    En tout cas j’espère que tous ces moyens se démocratiseront de plus en plus pour le respect de la nature et la santé des femmes !

    • 24 août 2019 / 15 h 05 min

      Merci beaucoup pour cette astuce ! ça en aidera plus d’une ! 🙂
      J’espère aussi que le changement se fera rapidement, et que tout le monde y trouvera son compte. Je pense que ça ne fait plaisir à personne de jeter sans cesse et d’avoir des moyens de protection qui donnent un aspect « sale » à nos menstruations. Mais je pense qu’on est sur la bonne voie, il suffit d’en parler et de rassurer ! 🙂