Une semaine en Corse en novembre : de Bastia à Ajaccio

Une semaine en Corse en novembre : de Bastia à Ajaccio

La Corse en une semaine, Novembre 2021

Après presque plus d’un an et demi sans voyage, nous avons opté pour la Corse pour plusieurs raisons : le fait que nous puissions partir en voiture, et que notre chienne puisse nous accompagner ! Premier voyage avec notre petite louve donc.

Pour cette semaine en Corse au mois de novembre, le temps n’était pas des plus cléments. Lors de notre départ, l’île de beauté était sous vigilance oranges avec risques d’inondations… De quoi bien nous dépiter au moment du départ.

Mais par chance, nous avons réussi à éviter au maximum le mauvais temps en allant là où la météo était la plus clémente au jour le jour. Pour ça, il a fallu que notre planning soit plutôt malléable.

Et ça tombe bien : je n’avais absolument rien prévu pour cette semaine en Corse où je ne savais pas du tout ce que l’on allait faire.

Le programme que je vous propose ici n’est donc très certainement pas le plus optimisé, ni celui qui cochera le plus de cases dans la « liste des grands incontournables de la Corse », mais c’est un exemple parmi tant d’autres que ce qu’il est possible de réaliser en une semaine en Corse au mois de novembre.

Une semaine en Corse : que faire ?

Remove the row

Column: 1

bastia corse une semaine

Column: 2

Jour 1 : Bastia

Arrivés à Bastia au petit matin par ferry, on émerge tranquillement puis on se décide à arpenter la ville jusqu’au check-in de l’hôtel.

Juste le temps nécessaire pour faire le tour du centre-ville, du Vieux-Port et des rues autour, puisqu’en effet Bastia se révèle assez petite, mais extrêmement charmante

Nous avons particulièrement aimé le Vieux-Port et le quartier de la Citadelle qui est le centre historique de la ville.

Remove the row

Column: 1

l'île rousse corse une semaine

Column: 2

Jour 2 : L’île Rousse

Route vers l’île Rousse qui affichait une bien belle météo en comparaison du Cap Corse, destination avec laquelle nous hésitions.

Aucun regret sur ce choix : L’île Rousse fut de loin notre gros coup de cœur du séjour !

Après avoir arpenté les rues de la ville, nous avons fait un arrêt à la plage de l’Ostriconi qui se dévoile après une petite marche dans les roseaux. La plage, réputée très touristique, était tout simplement à notre disposition : personne autour !

Retour par la D81 en direction de Saint-Florent afin de profiter de cette route aussi sinueuse que jolie, puisqu’elle nous permet de longer le Désert des Agriates.

Soirée à Bastia que nous voulions absolument voir de nuit, notamment son Vieux-Port, mais nous avons été plutôt étonnés de ne rien y trouver : pas un chat dans les rues !

Remove the row

Column: 1

cap corse une semaine

Column: 2

Jour 3 : le Cap Corse

Direction le Cap Corse pour une journée bien moins productive que prévue ! L’idée de départ étant d’en faire le tour, nous avons finalement seulement longé la côte Est jusqu’à Luri.

Premier arrêt à Erbalunga, un petit village côtier rempli de charme. Après une balade des petites ruelles jusqu’au port, nous avons pris le chemin des grottes de Brando, un lieu très étonnant qui fut sans doute l’une des plus belles surprises de notre séjour.

Puis direction Luri où nous avons emprunté le Sentier du Patrimoine pour atteindre la Tour de Seneque le temps d’une randonnée de 2h en forêt finissant sur un grandiose panorama.

Remove the row

Column: 1

saint-florent corse une semaine

Column: 2

Jour 4 : Saint-Florent et Patrimonio

Pour notre dernière journée autour de Bastia, nous nous sommes dirigés vers Saint-Florent et Patrimonio.

La première partie de la journée fut consacrée à Saint-Florent et son port.

Il y a de quoi se balader autour du port, et de quoi enchainer les jolis points de vue sur la ville et/ou les montagnes avoisinantes, alors on ne voit pas le temps passé !

Avant d’enchaîner avec Patrimonio, nous avons tenté d’emprunter un tronçon du sentier du littoral.

Mais le temps commençait sérieusement à tourner, et nous avions encore les balades de la veille dans les jambes. Nous nous sommes donc arrêtés en cours de route pour rejoindre Patrimonio.

Notre passage à Patrimonio fut finalement des plus brefs : nous étions un dimanche, hors saison. Alors je la fais courte : tout, absolument tout était fermé.

Nous avons donc très rapidement pris la route de notre deuxième logement situé non loin de Corte, en empruntant à nouveau la D81 pour profiter à nouveau du paysage du Désert des Agriates.

Remove the row

Column: 1

les gorges de la restronica

Column: 2

Jour 5 : Les gorges de Restonica

Journée de la loose, car oui il en faut toujours une dans un voyage !

Nous voulions initialement randonner en direction du lac de Nino, mais nous nous sommes levés trop tard pour espérer réaliser cette randonnée dans les meilleures conditions (merci l’heure d’hiver) et la pluie qui s’était abattue la veille ne nous rassurais pas sur le côté dit « difficile » de ce sentier.

Nous nous sommes donc rabattus sur les gorges de Restonica, en espérant voir les lacs Melo et Capitello.

La brume, initialement timide, s’est peu à peu installée, et nous avons emprunté le chemin dit « difficile » par mégarde (nous avions le choix entre 2 chemins, rien n’était indiqué, on a choisi au pif…). Nous voilà à devoir faire demi-tour à seulement quelques mètres de l’arrivée, car il était totalement impossible de faire passer la chienne par ce chemin.

Nous avons donc voulu emprunter le chemin plus facile, mais après plus d’une heure de montée la fatigue était bien trop présente et la pluie menaçante ne nous rassurait clairement pas pour le retour. 4h de randonnées pour ne finalement rien voir… C’est un raté !

Remove the row

Column: 1

lac de nino corse

Column: 2

Jour 6 : Le lac de Nino

Après l’échec de la veille, nous étions motivés à nous rattraper avec la randonnée menant au lac de Nino.

Pour éviter toute mauvaise surprise, nous avons épluché les centaines de commentaires ci et là concernant les différents chemins menant au lac de Nino, afin de s’assurer qu’il n’y avait pas de difficultés particulières et que la chienne pourrait nous suivre.

Nous avons donc opté pour la randonnée qui prend départ au col de Vergio en suivant le balisage du GR®20.

La durée est 2 fois plus longue que le chemin classique, comptez ici 8h aller-retour pour 18km parcouru, mais je ne vais pas rentrer dans les détails ici, je publierais sans doute un article dédié à cette randonnée plus tard.

En revanche, je peux dire dans celui-ci que nous n’avons pas pu aller au bout de la randonnée encore une fois à cause de la météo. Mais la randonnée était si jolie que nous ne sommes qu’à moitié déçus !

Remove the row

Column: 1

corte corse une semaine

Column: 2

Jour 7 : Corte

Après 2 journées à enchainer les randonnées, nous décidons de ne pas trop nous aventurer.

Direction Corte, la jolie ville du centre de la Corse, qui n’est qu’à quelques minutes de notre logement.

Petit coup de cœur pour cette ville au cœur des montagnes qui profite d’un centre historique pittoresque et qui offre de magnifiques panoramas autant sur les alentours que sur ses propres monuments.

Malheureusement, tout était fermé en ce mois de novembre, alors nous n’avons pas pu profiter d’une ambiance très chaleureuse malgré le nombre de bars qu’il semble y avoir, ni faire d’emplettes malgré toutes les boutiques artisanales parsemées.

Alors nous nous sommes contentés de suivre le sentier du patrimoine qui est une excellente manière de découvrir Corte, puisqu’il nous fait passer par tous les coins intéressants en nous contant l’histoire de la ville.

Remove the row

Column: 1

ajaccio corse une semaine

Column: 2

Jour 8 : Ajaccio

Pour cette dernière journée en Corse, direction Ajaccio où notre ferry prenait départ en début de soirée.

Nous avons passé notre temps à parcourir la ville à la recherche d’un quelconque intérêt, mais il faut dire que nous n’avons pas vraiment apprécié notre visite.

En fait, nous ne l’avons su qu’après, les beaux coins d’Ajaccio ne sont pas en ville mais tout autour.

Tant pis, ce sera pour une prochaine fois !

La Corse en novembre

Partir en Corse en novembre, ça a ses bons et ses mauvais côtés.

Dans les bons, je peux citer la grande tranquillité des lieux qui est non négligeable, et l’absence de prix à payer ci et là pour stationner. Dans les mauvais, je pense notamment à la fermeture de grand nombre d’établissements et le fait que les journées sont finalement très courtes, puisqu’il fait nuit à 17h30.

Alors est-ce que je reviendrais en Corse en novembre ? Je ne pense pas. Si je dois revenir en fin d’année, je dirais peut-être plutôt en octobre (car je n’imagine pas du tout venir en Corse en haute saison…) afin d’espérer profiter d’un temps plus agréable et de l’heure d’été, mais surement pas en novembre où j’ai trouvé que tout était finalement très vide et où nous n’avons pas pu profiter d’une météo des plus agréables.

Alors pour ce premier séjour en Corse, je suis plutôt contente de tout ce que nous avons eu l’occasion de faire et voir malgré le temps désastreux qui s’annonçait. Néanmoins, je pense que le territoire regorge de magnifiques randonnées dont je n’ai pas pu profiter, et j’ai hâte de revenir les réaliser dans de meilleures conditions, car c’est finalement cet aspect du territoire qui m’attire le plus.

Et vous, vous êtes déjà allés en Corse ? 
Quels sont vos incontournables sur l’île de beauté ?

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 commentaire

  1. 16 janvier 2022 / 14 h 54 min

    Merci pour tous ces chouettes souvenirs que cet article m’a rappelés… Mon frère habitant du côté de Bastia, j’ai fait à peu près le même itinéraire, mais je n’ai pas poussé jusqu’à Ajaccio. J’aime tout particulièrement les petits villages fleuris du Cap Corse, et la Restonica et Corte. Je trouve que ces coins restent préservés du tourisme et qu’on y ressent vraiment l’âme Corse. J’ai moins aimé les quelques villes du Sud que j’ai découvertes lors de certains séjours. En novembre, cela doit être beaucoup moins animé c’est vrai. J’y suis allée l’été, en septembre et un week-end en février.