Road trip en Islande : le Landmannalaugar

Road trip en Islande : le Landmannalaugar

Près du volcan Helka, dans le sud de l’Islande, se trouve le très réputé parc national du Landmannalaugar. Petites randonnées de quelques heures ou long treks de plusieurs jours, le Landmannalaugar saura autant satisfaire les amateurs que les passionnés.

Prévoyez au minimum une journée entière sur place.

S’il est si connu, c’est qu’il propose un panel de paysage sans pareil. De nombreux chemins différents peuvent être pris, ici je vous présente celui que nous avons choisi : Granegali et Blahnukur.

L’accès au Landmannalaugar

Pour accéder au Landmannalaugar le 4×4 est obligatoire. Si vous n’en avez pas, des bus peuvent vous y amenez au départ de Reyjkavik.

La route étant classée F est très longue et difficile. Plus d’une bonne heure de route à une vitesse de 20km/h dans un paysage désertique. Pour notre part, nous avons choisi de faire cette route de nuit pour se lever directement au Landmannalaugar, et le chemin nous paraissait interminable. En plein mois d’août, nous n’avons pas eu à passer de gué. Mais il semble qu’il soit récurrent que cette route en accueille.

Vous trouverez au bout de la route un refuge. Pour le rejoindre, vous devrez passer un gué. Nous avons fait le choix de ne pas risquer la chose et de nous garer sur le parking situé avant le gué. Nous avons su plus tard que nous avions fait le bon choix car un bus et une voiture ont crevé sur ce gué le lendemain matin.

Pour rejoindre le parc, dirigez vous vers le refuge où vous trouverez un bâtiment vous donnant les cartes des randonnées. A proximité de ce refuge se trouve une source d’eau chaude sauvage, idéal pour la fin de randonnée !

Le lieu est si fréquenté que vous n’avez pas eu la patience d’attendre notre tour pour récupérer la carte des randonnées, et nous l’avons regretté ! 😉 Ne faites pas la même erreur que nous et prenez votre mal en patience !

Granenagil

Le Granenagil est un immense champ de roches volcaniques. Pour le rejoindre, vous passez dans une vallée verte aux montagnes noires. Un très beau paysage typique islandais.

Granenagil

Granenagil

Blahnukur

Le blahnukur est un volcan d’environ 1000m d’altitude. Comme nous n’avions pas pris la carte à l’entrée du refuge, nous avons voulu rejoindre le Blahnukur depuis le Granenagil un peu au feeling. Au final nous avons pris un chemin déconseillé pour son dénivelé qui nous a totalement mis KO. Après 2 heures de montée et un paquet de biscuit descendu (j’suis extrêmement fière de moi là), on est au sommet.

On a souffert, mais la vue en valait le coup.

Avec une vue à 360°, on reste bouches bées. Cette succession de collines rougeâtres, suivi par de la verdure puis de la glâce rend illustre bien toute la singularité de l’Islande. Ce qui est fascinant avec ce pays, c’est cette proximité entre des paysages si différents les uns des autres.

Bref, je vous recommande fortement !

Blahnukur

Blahnukur

Remove the row

Column: 1

Blahnukur

Column: 2

Blahnukur

Blahnukur

On quitte le Landmannalaugur aussi fatigués que lorsqu’on l’a rejoint, mais cette fois-ci un repos bien mérité nous attend. Direction le Secret Lagoon !

On trouve sur place un Fish&chips qui sent mais tellement tellement bon…. ! On se dit bêtement « on mangera en sortant ! ». Sauf qu’en sortant, c’était fermé, et on avait la dalle. Et comme les islandais ne sont pas des couches tard, tous les restaurants étaient fermés… On s’est résigné à manger des lentilles en boîte. Voilà.

Demain est notre dernière journée, on est triste et déjà nostalgique.

Secret Lagoon

2 Commentaires

  1. 17 février 2018 / 13 h 05 min

    Ca c’est un pays qui me donne super envie ! Félicitations pour ton blog il est superbe ! <3

    • Rokusan
      Auteur
      19 février 2018 / 22 h 52 min

      Oh merci beaucoup ça me fait vraiment plaisir !

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.