Escale de 9h à Pékin : découverte du Temple du Ciel

Escale de 9h à Pékin : découverte du Temple du Ciel

Sur le chemin du retour de la Nouvelle Zélande, j’ai eu l’occasion de réaliser une escale de 9 heures à Pékin. Suite à la réussite de ma première escale de 12 heures à Pékin, j’ai décidé de remettre le couvert en profitant cette fois-ci du centre-ville.

Pour connaître toutes les formalités nécessaires à l’obtention du visa 144 heures, je vous laisse découvrir mon périple chinois sur la Grande Muraille dans mon précédent article.

Que faire en 9 heures ?

Tout comme ma première escale, je n’ai pas eu le temps de m’occuper de l’organisation de cette escale. Je suis donc passée une seconde fois par l’agence Travel Stone Asia qui m’a proposée pour 150 euros un A/R entre le centre-ville et l’aéroport comportant une visite du Temple du Ciel (billet d’entrée non inclus dans le prix, mais qui m’est gentiment offert car je n’avais -une fois de plus- pas de liquide sur moi).

Aujourd’hui je réalise qu’il y a une différence de 50 euros entre ma première et ma seconde escale alors que la distance est moindre (50 minutes de trajet entre l’aéroport et le Temple du Ciel)… Et je suis dans l’incapacité de la justifier, oups.

Bref, n’ayant aucune idée de ce que je pouvais faire à Pékin si ce n’est découvrir la Cité Interdite ou la Grande Muraille, j’ai choisi de faire confiance à l’agence et de les laisser me traîner.

Et une fois de plus, pas de regret sur ce choix !

Le Temple du Ciel

En arrivant sur place, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Je n’ai pas pris une seconde pour savoir où j’allais et j’ai donc eu une belle surprise en découvrant cet immense complexe situé au cœur de la ville.

Auparavant appelé Monument du Ciel et de la Terre, le Temple du Ciel fut construit dans les années 1400 sous le règne de l’empereur Yongle. Ce n’est que 100 ans plus tard que le complexe fut renommé suite à la construction de la Demeure du seigneur du Ciel destinée à distinguer les sacrifices faits au Ciel de ceux faits à la Terre pour souhaiter la bonne récolte. On y retrouve un certain nombre de temple dont la salle des prières pour la bonne moisson, la Salle de l’abstinence et l’Autel du Ciel.  Malheureusement, à cause d’une mauvaise communication entre l’agence et moi-même, je me suis retrouvée avec un billet qui ne m’a donné accès qu’au parc et non aux temples… Un certain sentiment de déception s’est emparé de moi puis je me suis rassurée en me promettant de revenir ici découvrir ces merveilles. Puis en 3 heures j’ai tout juste eu le temps de faire tout le tour du parc. Je me dis donc qu’avec les temples, j’aurais forcément dû faire l’impasse sur quelque chose.

Pour en savoir plus sur l’histoire du Temple du Ciel, n’hésitez pas à consulter Chine Culture.

Mon chauffeur m’indique que j’ai 3 bonnes heures devant moi pour me promener librement dans cet immense parc. Au fil de cette longue promenade, je découvre toute la singularité de ce parc parcouru par de longs corridors et ponctué par de magnifiques pavillons.

 

Le parc du Temple du Ciel est, avant d’être un lieu touristique, un véritable lieu de rassemblement pour les chinois. Ils y viennent jouer aux cartes ou aux échecs, danser, chanter …

Remove the row

Column: 1

Column: 2

Arrivée relativement tôt, à 9h, il y a vraiment peu de monde hormis les locaux. Le temps est froid (il avait gelé quelques jours auparavant, j’ai cru perdre mes doigts) et l’ambiance est calme et paisible. Le parc est grand et l’on peut facilement se laisser déambuler pendant plusieurs heures, à simplement profiter du lieu et de sa beauté.

Informations pratiques :

  • Adresse : 1 Tiantan E Rd, Dongcheng Qu, Beijing Shi
  • Métro : Ligne 5, descendre à Tiantan East Gate, sortie A
  • Parking : absence de parking
  • Tarifs : l’équivalent de 2 euros le parc seul, l’équivalent de 4 euros 50 le parc et les temples
  • Horaires du parc : 6h-21h d’avril à octobre, 6h30 à 21h de novembre à mars
  • Horaires des temples : 8h-18h d’avril à octobre, 8h-17h30 de novembre à mars
  • Durée : une demie journée voir une journée
  • Fréquentation : très fréquenté

Remove the row

Column: 1

Column: 2

 

Pour la petite anecdote …

Comme il n’y a pas de parking au Temple du Ciel, mon chauffeur m’a déposé quelques centaines de mètres plus loin et m’a mené à pied jusqu’à destination pour me montrer le chemin à suivre pour revenir.

Après avoir parcouru le parc pendant 3 heures, je me dirige vers ledit parking. Ce n’était sans compter que j’ai réussi à me tromper de sortie en prenant la sortie Nord au lieu de la sortie Est et je me suis donc … perdue. Ayant mis 20 bonnes minutes avant de réaliser mon erreur, j’ai largement eu le temps nécessaire pour bien m’éloigner de ma destination initiale.

Bien entendu, je n’avais plus de batterie sur mon téléphone. Sinon ce ne serait pas drôle. Et je n’avais pas d’argent (ma carte bancaire ayant été bloquée en Chine), sinon ce serait encore moins drôle. Et bien sûr, je ne parle ni anglais et ni chinois.

Après avoir couru plusieurs centaines de mètres avec ma jambe boiteuse, m’être injuriée et avoir imaginé tous les scénarios possibles (comme rater mon avion), j’arrive à rejoindre la sortie Est. Prise de panique, rien ne me revient en mémoire. Je ne sais plus d’où je viens et où je dois aller.

Je tente le tout pour le tout : s’il te plait petit téléphone, allume-toi ! Ce dernier pourcent de batterie m’a tout juste laissé le temps d’envoyer un rapide sms à la gérante de l’agence lui indiquant ma position et ma panique.

Quelques minutes plus tard mon chauffeur arrive. Je décompresse, mais voyant le retard accumulé un certain stresse reste : vais-je rater mon avion ?

Croyant en ma bonne étoile, je me laisse tomber dans les bras de Morphée sur la route vers l’aéroport et découvre une fois arrivée que je suis pile poil dans les temps ! Mission réussie !

Verdict

Cette escale fut moins spectaculaire que la première et plus stressante. Mais le souvenir qui reste en mémoire est très positif.

L’idée de découvrir le Temple du Ciel sur ce laps de temps m’a paru être une judicieuse proposition car j’ai eu le temps de balader et découvrir une infrastructure propre à Pékin qui m’a plongé en pleine Chine traditionnelle.

En revanche, 9 heures ont été tout juste suffisantes pour ce planning. Je n’aurai pas eu le temps de caler autre chose si j’en avais eu l’envie ou même de visiter les différentes temples du parc. Si c’était à refaire, j’échangerais surement ma première escale sur la Grande Muraille avec celle-ci. 9 heures m’auraient suffit pour le tronçon de Huanguacheng et 12 heures m’auraient permis de découvrir les différents temples du Temple du Ciel.

Et vous, êtes vous déjà allé au Temple du Ciel ?

Si oui, qu’en avez vous pensé ? Si non, aimeriez-vous y aller ? 

Rokusan

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.