Road trip en Islande : Reykjavik

Road trip en Islande : Reykjavik

Pour ce premier jour d’un long itinéraire de 8 jours pour parcourir l’Islande, nous nous sommes concentrés sur la ville de Reykjavik. Située sur la côte ouest de l’île, la capitale de l’Islande qui compte seulement 122 141 habitants, est surtout réputée pour les sources thermales du Blue Lagoon. Nous avons personnellement fait le choix de choisir une autre source thermale à Myvatn et se concentrer sur le centre ville de Reykjavik.

Au programme de notre journée : découverte de la ville et de la culture Islandaise !

Hallgrimskinkja

Nous avons commencé notre journée par l’église Hallgrimskinkja qui est l’un des points de repère de la ville. Jeune de même pas 100 ans (1937), cette église propose un style lumineux et spacieux.

Malheureusement pour nous, la façade était en travaux. Mais l’intérieur est juste sublime de par sa simplicité.

Vous pouvez monter au sommet de l’église et y découvrir une vue panoramique sur Reykjavik pour la modique somme de … 7 euros. Jugeant le prix abusif nous avons préféré passé à côté de cette vue que j’imagine très jolie et ne pas surcharger ce budget pour 8 jours en Islande déjà élevé.

Hallgrimskinkja

Hallgrimskinkja

A une dizaine de minutes à pied de Hallgrimskinkja, vous pouvez rejoindre le lac de Tjörning. 

Le lieux est très calme et très silencieux. La seule population vivante sur ce lac étant les canards, je vous invite à simplement profiter de cette tranquillité.

Remove the row

Column: 1

lac de Tjörning

Column: 2

lac de Tjörning

En longeant le lac, on commence à voir au loin l’Harpa. Cette salle de concert a reçu le prix européen de l’architecture contemporaine “Mies van der Rohe”.

L’entrée est gratuite mais seulement pour le rez de chaussée (où vous pouvez acheter à boire mais surtout des tonnes de produits touristiques hors de prix comme des vestes à 200 euros…). Pour monter il faut payer, pour aller aux toilettes il faut payer, pour aller voir l’exposition il faut payer…

L’intérieur est très joli et atypique mais n’ayant fait que le rez de chaussée la visite fut très rapide.

Harpa

Harpa

En sortant nous tombons sur le bord de mer. On y trouve ces petits tas de pierre qui sont des “cairns” construits par les voyageurs au fil du temps en guise de “porte bonheur”.

Cairn Reykjavik

Un peu plus loin se trouve le fameux drakkar métallique. Cette sculpture érigée en 1990 représentant un bateau viking pointant vers le mont Esja. Puis nous nous dirigeons dans la grande rue principale, la Laugavegur.

Remove the row

Column: 1

drakkar métallique

Column: 2

drakkar métallique

Laugavegur.

Laugavegur.

Et là, c’est le drame. On se rend compte qu’il est 13h, et que nous avons fait le tour de tout ce qui était prévu. Nous pensions aller en fin de journée à la piscine municipale pour profiter des bains chauds, mais il y a 5 heures à occuper. On décide donc d’aller au musée national, qui se trouve de l’autre côté du lac de Tjörning. La visite coûte environ  20 euros, et je ne peux en dire grand-chose car je n’ai pas eu d’audioguide (plus en stock) et je ne parle malheureusement ni anglais, ni islandais… En revanche, je peux vous dire qu’il y a un petit coin où vous pouvez vous déguisez en viking (gratuitement ! youpi).

Après le musée nous prenons joyeusement le bus pour aller à la piscine. Un trajet coûte environ 5 euros, mais attention : il ne rend pas la monnaie. Ainsi, j’ai payé mon trajet 10 euros…

La piscine, dont l’entrée coûte entre 7 et 9 euros, oblige un passage aux douches avant l’entrée dans les bains. Cette douche doit être effectué …  tout nu ! Initialement, je n’étais pas très à l’aise avec ce concept, mais une fois sur place les choses sont tellement normales qu’on se prend facilement au jeu.

Et là, c’est l’extase. La piscine propose deux grands bassins à températures « normales », un moyen à 38°, et des petits de 40°, 42° et 44°.

Notre avis sur Reykjavik 

Laugavegur.

Les lieux d’intérêts sont très accessibles à pieds les uns des autres. Une demi-journée nous aurait suffit et nous regrettons d’y avoir passé une journée entière. Il n’y avait pour nous pas de réel grands intérêts à cette ville. Etant venus en Islande pour découvrir de merveilleux paysages et sortir du rythme citadin, nous n’aurions d’emblée pas dû allouer autant de temps à Reykjvavik.

De toute le séjour, c’est notre seul regret ! Si comme nous, vous partez en Islande pour les paysages, ce n’est alors pas la peine de s’arrêter toute une journée à Reykjavík, vous ne ratez rien. Une demie journée suffit amplement pour en faire le tour.

Rokusan

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.