Road trip en Islande ~ Jour 6 : Gjain, le coup de coeur

Road trip en Islande ~ Jour 6 : Gjain, le coup de coeur

La première étape de la journée est la recherche du fameux DC3. En arrivant dans le sud, on a compris que les touristes sont nombreux en cette période de l’année ; on a donc décidé de se lever de bonne heure en espérant être les premiers sur place !

En arrivant sur le parking, on n’est pas très sûr de nous. Il n’y a aucune indication, notre GPS ne sait pas nous guider et on voit seulement un chemin, inaccessible en voiture, qui semble interminable. Nous ne sommes pas seuls sur place, et ça nous rassure un peu car on doute fortement de la direction qu’on prend. Mais après 4km de marche dans un désert rocheux, on tombe enfin sur le DC3.

DC3

DC3

Je suis un peu déçue d’y voir ses « tags ». Il faut croire que rien n’arrêtera de faire penser aux gens que ça intéresse quelqu’un de savoir que « Marion + Julien » sont venus ici et que cela mérite de dégrader un lieu si impressionnant

Pour informations, cet avion appartenait à l’armée américaine lors de la guerre froide et il n’y a eu aucune victime de ce crash. On peut donc profiter du lieu sans gêne !

En revenant, on croise beaucoup beaucoup de monde. Le parking est rempli d’une 40eine de voiture, et nous sommes bien contents d’être venus plus tôt ! Si vous souhaitez profiter du lieu en toute tranquillité, levez-vous de bonne heure 😉.

On passe à Skogafoss puis on part vers Seljalandsfoss, une des cascades que nous attendions le plus car sa particularité est qu’on peut passer derrière la chute et profiter d’une vue vraiment singulière.

Skogafoss

Seljalandsfoss

Puis on reprend la voiture pour 2h de route, prochaine destination : Gjain et Haifoss ! Gjain est un lieu peu connu qui semble très loin de la masse de touriste, et Haifoss a une certaine réputation qui promet d’en prendre pleins les yeux.

Sur la route on voit un nouveau troupeau de chevaux. Après l’expérience du 3ème jour, on décide de s’arrêter une nouvelle fois. Ils viennent très rapidement vers nous (surement parce qu’ils pensaient qu’on allait les nourrir). La rencontre est encore une fois très touchante. Les chevaux islandais sont vraiment adorables !

chevaux islandais

chevaux islandais

Après 2h de route, on arrive à une intersection avec deux panneaux indiquant respectivement « Gjain » et « Haifoss », l’un pointant la gauche l’autre pointant la droite. On commence par Gjain, en se disant qu’Haifoss sera plus impressionnant et qu’on se garde le meilleur pour la fin. Mais on était très loin de savoir vers quoi nous nous dirigions…

Gjain fut LE coup de cœur de l’Islande. En plein milieu d’un désert rocailleux, on trouve ce lieu indescriptible… Nos photos ne reflètent absolument pas la beauté des lieux. Vous savez, il y a des lieux qui ne sont pas spécialement beaux mais très photogéniques, et d’autres qui sont merveilleux pas absolument pas photogénique… C’est le cas de Gjain.

Gjain

Gjain

Gjain

Gjain

Gjain

On aurait pu y voir des fées voler que ça ne nous aurait même pas étonné. C’est un lieu de tranquillité et de sérénité, à l’abri de tout. On y est resté un très long moment, à juste profiter ; et on en est reparti des étoiles pleins les yeux !

Puis c’est au tour d’Haifoss. Le soleil se couche et le vent se lève… le froid s’installe très violemment.

Haifoss

Haifoss

C’est un lieu sauvage, sans aucunes barrières de sécurité, accessible seulement en route F.

Dernière étape de notre journée : rejoindre le Landmannaulugur !

Après 1h de route F à 20km/h, on arrive enfin. Un choix s’offre à nous : passer un gué (notre premier !) pour arriver sur le parking du camping et pouvoir se baigner un emplacement et une douche, ou se garer sur le parking avant le gué et renoncer à la douche (mais économiser encore un peu d’argent). On a finalement opté pour la deuxième solution de peur de crevé les pneus, et on a su le lendemain qu’on avait fait le bon choix ;).

Il est 23h, on est crevés. Mais on a qu’une hâte : être au lendemain !

Rokusan

4 Commentaires

  1. 14 février 2018 / 11 h 17 min

    Ah, ce DC3. On a appris son existence … 5 jours après être rentrés de voyage. C’est à partir de là qu’on a commencé à le voir partout sur les réseaux sociaux, et qu’on s’est jurés de retourner en Islande un jour pour l’admirer (et de mieux préparer nos voyages, aussi ! haha). On était un peu partis en mode “O,, laissons nous surprendre par le pays sans trop de préparation” : on s’en mord les doigts.

    • Rokusan
      Auteur
      14 février 2018 / 21 h 48 min

      Oh c’est tellement dommage en effet… j’imagine votre frustration ! Bon en soit ce n’est pas non plus LE truc de l’Islande alors n’ayez pas trop de regret. A la lecture de vos articles sur l’Islande vous semblez avoir tout de même réalisé un magnifique voyage ! 🙂 Mais si ça vous donne une raison pour revenir en Islande, c’était peut être un acte manqué alors ? :p

  2. 17 février 2018 / 11 h 26 min

    Je ne l’ai jamais trouvé cette avion, trop nul car il m’a l’air d’être vraiment impressionnant, a pars les Tag dessus… Ça sera l’occasion de retourner en Islande!! Tes photos sont magnifiques.

    • Rokusan
      Auteur
      19 février 2018 / 22 h 54 min

      La route pour le trouver n’est pas simple, et surtout très longue. Du coup, du début à la fin, on est toujours dans le doute d’être sur le bon chemin ! Mais un bon GPS pourra t’aider à le rejoindre 😉
      Merci pour le compliment 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.