Shikoku en 10 jours : le Japon sauvage

Shikoku en 10 jours : le Japon sauvage

L’île de Shikoku en 10 jours : que faire ? que voir ?

Encore un article que j’avais très très hâte d’écrire, car Shikoku n’est quasiment jamais mise en valeur, et pourtant c’est une véritable pépite.

La plupart du temps, Shikoku est connue pour son fameux pèlerinage des 88 temples. Si c’est, en effet, une aventure que j’aimerais faire un jour, il faut tout de même dire que Shikoku ne se limite pas à ça.

Shikoku possède de magnifiques paysages, de très belles cascades et une végétation luxuriante qui nous plongent dans un Japon sauvage et naturel.

Nous avons eu un énorme, énorme coup de cœur pour Shikoku qui est une magnifique destination.

Nous sommes très loin du Japon de Tokyo, Kyoto, Miyajima ou Osaka. Nous sommes ici dans un Japon de montagne et de forêt.

Initialement, nous avions prévu de passer une semaine à Shikoku. Finalement, nous avons tellement aimé cette île que nous avons préféré continuer quelques jours supplémentaires, et faire une croix sur d’autres lieux du côté de la préfecture d’Hiroshima ou de la préfecture de Tottori que nous avions repéré. C’est pour dire à quel point nous avons accroché !

Shikoku regorge de merveilles à voir et de choses à faire. Je vais donc essayer de raccourcir au maximum cet article pour faciliter la lecture.

Cet article va donc présenter rapidement les différentes préfectures qui se trouvent sur l’île de Shikoku, avec une rapide liste des différents points d’intérêts que possèdent chacune d’entre elles. Je ferais ensuite un article par préfecture pour entrer plus dans les détails, et pour les lieux où il y a beaucoup de matières je ferais un article dédié.

Eh oui, désolée, mais j’ai du mal à faire des articles courts, je suis trop bavarde. Je préfère donc les découper pour vous fournir le plus d’informations possibles !

Comment accéder à Shikoku ?

Shikoku Ehime village samouraï

  • Pour accéder en voiture à l’île de Shikoku, il vous faudra prendre un des ponts reliant cette petite île à l’île principale, Honshu. Pour notre part, nous sommes passés par l’île d’Awaji et avons donc emprunté le pont Akashi qui nous a fait la belle surprise de nous revenir à 20 euros les 4 kilomètres de traversée.
  • Si vous êtes plutôt du côté de Okayama ou Fukuyama, vous pouvez emprunter le pont Iwakurojima qui est plus long que le pont Akashi mais moins cher.
  • Si vous êtes plutôt du côté d’Onomichi et de Takehara, vous pouvez emprunter le pont Tatara. Je ne connais pas son tarif, mais vue qu’il traverse pas moins de 6 petites îles de la mer intérieure du Japon, j’imagine qu’il doit être le plus beau et le plus agréable, mais aussi le plus cher.
  • Si vous n’êtes pas véhiculés, vous pouvez prendre un avion. Il y a 4 aéroports sur l’île de Shikoku : Takamatsu, Matsuyama, Tokushima et Kochi. Ils desservent Tokyo, Osaka, Sapporo, Fukuoka et Nagoya. Il n’y a pas de vols directs depuis la France, mais il y en a depuis Séoul et Shanghai selon les aéroports.
  • Si vous n’êtes pas véhiculés et que vous ne souhaitez pas prendre un avion, renseignez-vous sur les différentes liaisons en bus possibles.

Shikoku en 10 jours : que faire ?

Préfecture de Tokushima

Remove the row

Column: 1

Shikoku Tokushima Awa Earth Pillars

Column: 2

La préfecture de Tokushima est sûrement celle dans laquelle nous avons passé le plus de temps.

Elle représente un juste milieu entre les villages japonais et les beaux paysages.

Côté village, nous y avons visité Mima, un petit village typique plein de charme où nous avons logés, ce qui nous a permis de le découvrir à la tombée de la nuit ; et Nagoro, un autre petit village tristement connu pour avoir une plus grosse proportion de poupées à taille humaine comme habitants que de réelles personnes.

Côté nature, nous avons découvert les incroyables Awa Earth Pillars, dont je n’avais absolument jamais entendu parler, et la magnifique vallée d’Iya, surplombée par le fameux Oku-Iya Niju Kazura Bashi.

La préfecture de Tokushima fut, avec celle de Kochi, l’une de mes préférées de tout ce séjour au Japon, et de Shikoku.

Préfecture d’Ehime

Remove the row

Column: 1

La préfecture d’Ehime est l’une des plus connues de Shikoku notamment pour son fameux Dogo Onsen, l’un des plus vieux onsens du Japon et celui qui a inspiré le fabuleux Voyage de Chihiro.

Situé dans la ville de Matsuyama, vous pourrez également découvrir le château de Matsuyama.

En venant dans la préfecture d’Ehime, il vous faudra goûter sa spécialité : les oranges ! A l’image de la préfecture de Shizuoka et de ses fraises, ici les locaux sont très fiers de leurs oranges et les déclinent sous toutes ses formes.

Pour être une accro au jus d’orange, je vous confirme, après en avoir goûté 2 différents, qu’ils sont vraiment très bons, avec un goût bien prononcé.

Column: 2

Shikoku Ehime village samouraï

Si le château de Matsuyama et le Dogo Onsen sont plutôt réputés, en revanche les petits villages d’Ozu et Uchiko, eux, sont moins connus. Le premier est un village typique, l’autre un village de samouraï. Les deux ne sont ressemblent pas du tout, n’hésitez donc pas à découvrir chacun d’entre eux.

Préfecture de Kochi

Remove the row

Column: 1

Shikoku Kochi cascade

Column: 2

La préfecture de Kochi est la plus sauvage de Shikoku, et la plus grande.

Ici ce sont principalement des cascades, des gorges et des rizières ! De quoi en satisfaire plus d’un en mal de verdure.

Parmi les différents spots de Kochi, nous retrouvons la cascade d’Hiryu, la piscine bleu de Nikobuchi, les gorges de Nakatsu et les rizières d’Otoyo.

Clairement, la préfecture de Kochi est la plus impressionnante en terme de paysages.

Nous n’avons que survoler la préfecture de Kochi qui est très grande. Ce que je vous cite ici n’est donc qu’une infime partie de ce que vous pouvez y faire.

Véritable bijou japonais, je sais qu’un jour je reviendrais découvrir plus en profondeur la magnifique préfecture de Kochi.

Préfecture de Kagawa

Remove the row

Column: 1

La préfecture de Kagawa n’est pas celle où nous avons passé le plus de temps, notamment du fait que ce fut la dernière de notre séjour à Shikoku avant de rejoindre l’île principale et plus précisément la préfecture d’Hiroshima.

Mais ce fut tout de même une étape dont je me souviendrais toujours, notamment pour sa ville Kotohira.

Kotohira est une petite ville japonaise qui accueille toute une partie du pèlerinage des 88 temples de Shikoku avec le sanctuaire Kotohira-gu, aussi nommé Konpira-san.

Perché sur le Mont Zozu, il faudra grimper pas moins de 785 marches pour accéder au sanctuaire principal, et 583 marches de plus pour découvrir un autre sanctuaire, nommé Izutama, dédié au tengu. Ce qui fait donc un total de 1368 !

Column: 2

Shikoku Kagawa Kotohiragu

C’est dur et éprouvant, mais quel bonheur de le faire ! Si le pèlerinage des 88 temples de Shikoku au Japon me faisait un peu peur, je dois avouer que cette expérience m’a montré quel plaisir il pouvait m’apporter et m’a donné envie de le tenter, un jour.

Hormis Kotohira, vous pouvez également trouver dans la préfecture de Kagawa le fabuleux jardin japonais Ritsurin-kōen qui fait toute la réputation de la ville Takamatsu. Considéré comme « l’un des plus beaux jardins du Japon », le Ritsurin-kōen est, en effet, une magnifique découverte que je vous recommande.

Shikoku en 10 jours : le Japon naturel

Shikoku Tokushima Mima

Il est évident que 10 jours ne sont pas suffisants pour découvrir toutes les beautés de Shikoku, la 4ème île du Japon.

De cascades en rivière, de villages en château, de formations rocheuses en vallées, Shikoku est vraiment un havre de paix où la nature est reine et où on en prend pleins les yeux en permanence.

Pour tout dire, nous voulions même trouver du temps pour faire l’île de Kyushu, l’une des destinations qui me tenaient le plus à cœur, mais il a fallut faire des choix sur place et Shikoku s’est présentée à nous comme une évidence : on aime, alors on reste !

Nous avons passé 10 jours à Shikoku, et croyez moi : nous aurions pu facilement en passer 2 fois plus ! Ce que je vous présente ici n’est vraiment pas exhaustif, il y a encore tout un tas de choses à faire et à voir à Shikoku, notamment sur la partie sud que nous n’avons pas du tout fait.

Je garde un excellent souvenir de Shikoku, et au plus j’écris mes futurs articles sur les différentes préfectures au plus je me rend compte à quel point cette étape de notre road trip fut importante et marquante.

Si vous cherchez une destination japonaise loin des foules, remplies d’authenticité et de magnifiques paysages, Shikoku est sans aucun doute un possible choix auquel vous devez penser.

Bien que je sais déjà que mes prochains voyages au Japon se concentreront sur Kyushu et Hokkaido, je suis certaine qu’un jour je reviendrais expressément au pays du Soleil-Levant pour Shikoku, et peut-être que ce sera pour faire le fameux pèlerinage des 88 temples.

Bon à savoir

  • Que vous soyez venus à Shikoku en bus ou en avion, il vous faudra une voiture sur place pour vous déplacer.
  • Si vous êtes en mode road trip dans un van au Japon, faîtes attention à vos provisions : il n’y a que très peu de kombinis sur l’île de Shikoku comparé au reste du pays, et vous pouvez vous retrouver sans rien à manger si vous n’avez pas anticipé. Je parle car je l’ai vécu : on était tellement habitué à pouvoir aller dans un kombini à n’importe quelle heure de la journée ou de la nuit que nous n’avons pas fais attention à notre frigo. Au final, à l’heure de manger nous étions perchés dans les montagnes et le kombini le plus proche était à pas moins de 3h de route …
  • Les routes étant principalement de montagne, vous pouvez facilement rajouter du temps de trajet aux estimations de Google maps.

Remove the row

Column: 1

Shikoku Kochi

Column: 2

Shikoku Kagawa

Et vous, avez-vous déjà découvert les trésors de Shikoku ? 
Si oui, quels sont vos coups de cœur ? 
Si non, est-ce une destination dont vous aviez déjà entendu parler ? 

3 commentaires

  1. Ridouane
    1 décembre 2019 / 17 h 56 min

    Wow! J’adore voyager avec toi ! Et merci de nous refillez des endroits à visiter et des conseils !

    • 3 décembre 2019 / 19 h 50 min

      Avec plaisir ! Merci pour ton passage par ici 🙂

  2. kikimagtravel
    13 décembre 2019 / 19 h 43 min

    J’étais tout d’abord attiré par ce nom original « Shikoku », puis quand tu commences à détailler ces jolis lieux, ça donne très envie ! Petit coup de cœur pour la Préfecture de Kochi, cette cascade a l’air superbe !

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? N'hésitez pas me laisser un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.